Fil et bois

13 décembre 2014

Les maths sont têtues... quoi que...

Quand un patron demande 2m40 de tissu, à priori, ça semble illusoire de le faire tenir dans 1m80. Sauf si le tissu est une maille qui part complètement de travers après le premier lavage, et qu'on taille les pièces individuellement, sans travailler sur le tissu plié.

Évidemment, c'est plus long, mais miracle, ça tient. La seule concession a été de rabioter un peu les poignets, qui sont un peu plus serrés qu'à l'origine.

Il s'agit du gilet Oslo, publié avec le premier numéro du magazine en ligne Seamwork. J'ai utilisé (par dépit de ne pas trouver de molleton sympa dans les magasins du coin) une maille synthétique du stock, flammée rouge/framboise, pas facile à travailler car glissant sous les dents d'entrainement de la surjeteuse, mais qui curieusement, se comportait super bien à la machine à coudre.

IMG_7736

Pour le patron, vraiment rien à dire, c'est du Colette Patterns. Hyper bien présenté, facile à assembler, explications très claires. L'édito du magazine annonce une réalisation en 3 heures ou moins. Je suis une couturière lente, qui ne passe jamais plus de 30 minutes d'affilée à sa machine à coudre, mais bout à bout, je pense que je ne suis pas loin du compte.

J'étais un peu hésitante en voyant la grande hauteur des pièces sur le patron, mais c'est nickel: pile les bonnes proportions pour allonger la silhouette.

IMG_7735

Je pense que j'aurais pu couper une taille en-dessous, vue la grande souplesse (mollesse ?) du tissu. Mais c'est très douillet avec cette maille fluide, finalement assez chaude.

Les poignets sont vraiment très longs, j'adore l'effet sweat-shirt quand ils sont repliés. Et j'aime aussi l'effet mitaine quand ils sont dépliés.

IMG_7738

Le livret d'explications comprend deux méthodes pour les assembler aux manches, coutures dehors ou coutures à l'extérieur, selon la manière dont on compte les porter.

Pour aller avec, j'ai enfin osé couper dans mon coupon de chez Mamzelle Fourmi, mais arg ! là c'est le contraire, c'est trop petit !!! La faute à un nouveau patron que je voulais tester, et à un jersey moins élastique que prévu.

IMG_7739

Heureusement, je pense avoir trouvé une famille d'adoption pour lui.

Posté par globulle59 à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 novembre 2014

Faux Liberty pour vraie-fausse chemise The Kooples

Cette semaine, j'ai concrétisé un vieux rêve (enfin, datant de un an ou deux): la chemise en liberty avec passepoils un peu partout, comme on en a vu apparaitre sur de nombreux blogs de couture l'hiver dernier.

IMG_7731

Mon tissu est un coton japonais de belle qualité de chez Tissus Paulo, acheté l'hiver dernier. Le passepoil est très souple et légèrement satiné, trouvé chez Elza Tissus. Il faudra que je me souvienne que son fil de couture fond très facilement sous le fer à repasser, heureusement que je m'en suis aperçue en repassant l'intérieur de l'empiècement d'épaules.

IMG_7732

J'ai repris le patron du chemisier Aime comme Mythique. J'ai commencé par refaire des pièces de patron en carton fin, en tenant compte de tous les ajustements réalisés sur la première version, et en ajoutant les marges de couture. Ainsi, j'ai un patron de base très pratique à utiliser, qui me permet de couper mes pièces très rapidement, sans épingler, juste en taillant autour des pièces en carton. Les repères de pinces, plis,... sont évidés au poinçon, il me suffit de passer un fil contrastant pour marquer efficacement mes pièces de tissu (j'utilise des tailor's tacks, j'ignore le nom français de cette technique apprise dans un cours Craftsy)

IMG_7734

L'assemblage n'a pas posé de problèmes. J'ai utilisé les explications très claires du blog Joviana pour ajouter les passepoils. Par manque de métrage, et aussi pour la sobriété, je n'en ai pas ajouté autour du col et des manchettes.

IMG_7727

Ce tissu est d'une grande douceur, apparemment, il se froisse peu. Bref, un vrai bon achat.

Et maintenant que j'ai un patron cartonné facile à réutiliser, je peux penser sérieusement à la prochaine chemise: une liquette à longue patte polo, dans un coton classique de chemise pour homme, avec un petit pli creux au dos.

(regardez le dessin technique, bien plus parlant que la photo, du plus pur style Burda. Quand le stylisme prend le pas sur la clarté...)

Posté par globulle59 à 20:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]

23 novembre 2014

S'amuser avec des coupons délaissés

Emportée dans mon enthousiasme, un jour de Spectacle du tissu, j'avais acheté plusieurs coupons de jersey qui se sont avérés d'une composition décevante. Sans doute pas mal de viscose, et quasiment pas de coton.

J'ai décidé de m'amuser un peu, en partant (quelle surprise !) du patron de Plantain, et de me coudre un tee-shirt  un peu grunge, un peu skate, avec un faux effet de superposition manches courtes/manches longues

IMG_7700

J'ai réalisé des coudières matelassées dans une chute de jersey coton très fin: le tissu est travaillé en double épaisseur, avec des piqûres à l'aiguille jumelée.

IMG_7701

Et comme ce jersey noir est très fin et que j'en avais un graaaaand métrage, je me suis dit que c'était l'occasion de tester mon dernier achat, le patron Coppélia de chez Papercut.

J'ai hésité plusieurs jours avant de confirmer mon panier, après avoir lu plusieurs articles signalant de gros problèmes de taille et d'ajustement. J'ai décidé de coudre une toile sans aucune modification: au pire, le tissu finirait en lingette pour le ménage !

IMG_7702

Question taille : j'ai coupé du S, alors que je choisis d'habitude la taille 40 et que j'ajoute un FBA. Et au niveau du buste, contre toute attente, ça va.

Question hauteur : c'est clairement hyper riquiqui ! A porter en superposition, ça fonctionne, mais il me faudra rallonger la bestiole dans une prochaine version.

Question bras: ça colle des épaules aux coudes, ça se corse ensuite, les avants bras sont nettement serrés. Mais les longs poignets bien couvrants au niveau des mains sont vraiment gracieux.

IMG_7703

Je ne suis pas certaine de porter ce cache-coeur très souvent, mais comme toile, il remplit parfaitement son rôle.

Au final, je ne regrette pas mon achat, les explications du patron sont limpides, elles permettent d'obtenir un vêtement avec des finitions soignées. Je n'ai trouvé nulle part ailleurs de patron de cache-coeur à emmanchures raglan, j'aime cette association qui casse un peu le côté "petite fille sage" du cache-coeur de danseuse. 

Il faut juste savoir avant de se lancer que quelques ajustements seront nécessaires si on se rapproche du mètre soixante-dix.

Posté par globulle59 à 10:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 novembre 2014

Ma première participation à un concours de couture

Me voilà prête à rendre ma copie pour le concours Art cousu du forum Thread and Needles.

Mon inspiration est venue du film de Wes Anderson, The grand Budapest hotel. Alors que j'étais encore dans la salle de cinéma, j'avais déjà l'idée bien ancrée dans ma caboche: une veste violette avec des passepoils rouges, c'est carrément la classe, et si je pouvais m'en coudre une, ce serait chouette.

grand_budapest_hotel_c371

Le concours a été le coup de booster qui me manquait pour m'y mettre.

Je suis partie du patron Burda de la Steffi Jacket, acheté il y a bien longtemps (je crois en fait, que c'est le premier patron en téléchargement payant que je me sois offert). Un bon point: c'est un patron avec marges de coutures incluses, ainsi que de très nombreux repères facilitant les ajustements en hauteur. Et à un prix doux de 4$.

Il m'a fallu corriger la ligne du buste (succès mitigé, il reste des plis que je n'ai pas réussi à éliminer), allonger aussi l'ensemble de la veste qui, sinon, correspond sur moi quasiment à un boléro. J'ai aussi changé les manches, en réutilisant le patron de ma petite veste Chanel. Je n'étais dit que l'association lainage violet + manches bouffantes avait bien des chances de faire "méchante reine dans Blanche-Neige !"

IMG_7679

Si l'assemblage a été relativement rapide, j'ai passé une semaine complète sur les finitions, qui, du coup, ont pratiquement toutes été réalisées à la main.

IMG_7682

J'ai remplacé les boutons par des agrafes discrètes, permettant une fermeture bord-à-bord des passepoils.

IMG_7683

IMG_7686

Et un petit détail se cache à l'intérieur, sur la parementure col dos: une petite broderie dorée qui fait référence aux insignes de The Society of Crossed Keys, à laquelle appartient le personnage de Monsieur Gustave.

IMG_7690

Voilà, il ne me reste plus qu'à poster ma participation au concours, et attendre les résultats...

grannnd

Posté par globulle59 à 14:15 - Commentaires [9] - Permalien [#]

09 novembre 2014

Intermède sans pied à double entrainement

Je viens de terminer un projet ambitieux, comportant beaucoup de bidouillages, d'ajustements, de tâtonnements et de découvit. Comme je compte le présenter au concours Art Cousu du forum Thread and Needles, j'attends de pouvoir faire des photos correctes avant de le publier.

Alors aujourd'hui, j'ai eu envie (et besoin) de coudre un modèle simple, pour lequel il suffit de poser les pièces du patron sur le tissu, de couper autour, de passer une heure ou deux avec la surjeteuse pour obtenir un vêtement à la bonne taille. Donc PLANTAIN, forcément.

Besoin aussi car mon précédent Plantain à manches longues commence à accuser le coup. Porté assiduement, présent dans chaque lessive, son tissu de qualité moyenne commence à boulocher et l'encolure à se déformer. Mais pour 2 euros de tissu, il est grandement amorti !

Le remplaçant est cousu dans un jersey bien épais, qui se rapproche presque d'un tissu à sweat shirt. Cet été, j'ai souvent tourné autour: je n'en avais acheté qu'un mètre (quelle idée...), mais il était trop chaud pour envisager un t-shirt à manches courtes.

IMG_7659

J'ai très légèrement remonté le décolleté, en réduisant à 1cm la marge de couture de la bande d'encolure.

Mon coupon marron ne me permettait que des manches 3/4, alors j'ai complété au niveau des poignets dans un tissu contrastant, le même que celui utilisé pour les coudières.

IMG_7661

Quand la surjeteuse passe tout sans broncher, et que même l'aiguille double de la machine à coudre coopère, la couture, c'est vraiment le truc le plus gratifiant !

Posté par globulle59 à 23:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]



20 octobre 2014

Un mois de découvertes, de petits points et d'émerveillement

Trente jours tout juste se sont écoulés depuis l'achat de la vidéo "The iconic tweed jacket".

Pendant 10 jours, j'ai commencé à visionner le cours tout en attendant de recevoir le patron. Les ajustements se sont passés sans problème, les modifications faites sur le patron papier se sont avérées convaincantes sur le tissu. De plus, comme la prof conseillait d'agrandir considérablement les marges de couture à cause de la fragilité du tweed bouclette, j'avais de quoi me rassurer en cas de modifications de dernière minute.

IMG_7634

Sur cette photo, on voit bien l'effet du FBA: les bords de la veste sont incurvés, alors qu'ils tombent droits quand je porte la veste.

IMG_7632

Pour coudre cette petite veste, il me fallait pratiquement oublier tout ce que je connaissais. Pas de parementures au niveau du col et sur les devants, des coutures à la machine réduites au strict minimum, un ordre d'assemblage totalement inédit.

Et surtout une foule de petits détails qui rendent cette pièce unique.

Le travail de matelassage disparaît sur le tissu principal, mais reste visible sur la doublure ( j'avoue avoir été très fière de montrer l'intérieur de cette veste à la mercière lors de l'achat des dernières fournitures ! )

IMG_7635

Pour une finition parfaite, les fils du matelassage sont ramenés entre les deux couches de tissus et noués pour sécuriser les coutures.

IMG_7637

La doublure est entièrement finie à la main, il en est de même pour la pose des deux couches de rubans: d'abord un gros grain, puis une tresse brillante. J'ai un peu hésité à poser ce dernier galon, et puis j'ai décidé qu'il fallait aller au bout du projet et assumer le côté super bling-bling !

Pour les détails techniques:

Cours Craftsy The iconic tweed jacket. Ce cours est une merveille absolue: tout est expliqué en détail, les plans de caméras rapprochés permettent de comprendre tous les gestes techniques. Le rythme était assez lent, mais pour certaines séquences, on peut carrément travailler en temps réel en même temps que la prof, c'est une sensation merveilleuse.

Patron Vogue V 7975, son envoi est compris dans le prix d'achat de la vidéo. Un patron extrêmement lisible, très riche en repères d'ajustements. Hormis un FBA nécessaire pour mon bonnet D et une très légère réduction de la largeur d'épaules, je n'ai rien touché, ni hauteur de buste, ni longueur des manches, tout s'emboite parfaitement. Ce patron comporte une variante de veste plus longue, qui paraît un peu vieillotte sur l'enveloppe mais semble receler de belles possibilités. Les vestes à manches 3/4 sont très gracieuses, à mon sens, de même que les versions à poches passepoilées.

Pour le FBA, j'ai utilisé les explications intimidantes au premier abord, mais en fait parfaitement limpides de Pati Palmer dans Fit for real people. Maintenant je n'aurai plus peur d'ajuster des découpes princesse !

Pas de références particulières pour les tissus, le tissu extérieur a été trouvé sur une vente du Spectacle du tissu. Il ressemble à un lainage, mais comme il a un peu fondu ( la haine! ) lors d'un repassage appuyé, je crois que c'est du pur synthétique. Mais je l'aime beaucoup, il a une belle tenue et il est agréable à porter.

La doublure est un satin à motifs asiatiques que j'avais dans mes stocks depuis des années ( Mondial tissus ? ), je suis content d'avoir enfin osé couper dedans, le métrage était tout juste suffisant. Les galons viennent de ma petite mercerie locale et du magasin Toto.

Le coût total est difficile calculer précisément, je ne sais plus du tout combien j'avais payé la doublure. Mais hors doublure, j'en ai eu pour 6 euros de tissu principal ( oui, une vraie affaire ), et une quinzaine d'euros pour la mercerie ( la tresse m'a coûté 2 fois le prix du tissu, mais elle participe grandement au look final ), soit 21 euros de fournitures. Il faut y ajouter 22 euros pour le cours: j'ai appris tellement de choses réutilisables ailleurs que je l'estime déjà largement amorti à ce stade.

Au final, cette veste est très confortable, et finalement bien plus simple à associer que je ne le croyais: il suffit de jouer le décallage, avec un jean, des baskets et un t-shirt sobre.

IMG_7633

Cet article est inhabituellement long, mais il fallait bien ça pour témoigner du plaisir que j'ai pris lors de cette réalisation. A ce stade, je n'ai qu'une envie, partir à la recherche d'un vrai beau tweed en matières nobles et renouveler cette aventure en utilisant une doublure en soie.

Et je vous laisse sur un dernier petit détail qui tue: l'intérieur des poches aussi est doublé...

IMG_7636

Posté par globulle59 à 18:52 - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 octobre 2014

Avoir les bons outils

Quand on se lance dans la réalisation d'une petite veste couture,...

IMG_7600

...on a intérêt à avoir un gros stock de petites épingles.

Posté par globulle59 à 11:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 octobre 2014

Décception et enthousiasme

Voilà près de deux mois que je suis sur le projet " Dessine-moi un mouton", et ça ne va pas en s'arrangeant.

J'ai beaucoup détricoté, beaucoup calculé, et pourtant si près du but, je me sens prête à abandonner.

IMG_7595

Impossible d'obtenir des manches convenables: trop serrées au niveau du biceps, elles deviennent bouffantes vers le poignet malgré les diminutions.

Au niveau du buste, je n'ai pas bien géré les diminutions et la bande de jersey forme invariablement un petit boudin sous les aisselles.

IMG_7596

Je crois que ce qu'il me faut, c'est revenir aux valeurs sûres avec un patron de Lilalu et une bonne vieille laine classique à tricoter en 3,5, sans déjauger.

IMG_7598

A la table de couture, par contre, ça fonctionne beaucoup mieux. Après avoir cousu ma première culotte ( un vrai succès, c'est la plus chouette de toutes mes culottes ! ), je me lance dans une petite veste en tweed classique.

Je me suis offert le cours Craftsy lors des promos de fin septembre, le patron est arrivé au bout d'une dizaine de jours. J'avais déjà mon tissus principal et celui de la doublure, donc j'ai pu attaquer directement.

C'était ma première tentative de FBA sur des découpes princesse. J'ai suivi la technique de Pati Palmer dans Fit for real people, et j'ai trouvé cette étape carrément fascinante.

IMG_7574

Voici mon patron de papier juste après l'essayage, les ajustements ont l'air correct. Et comme les marges de couture sont très grandes, je pourrai toujours corriger en cours de route.

Mes pièces sont coupées, je peux passer aux choses sérieuses !

IMG_7597

Avec enthousiasme !

Posté par globulle59 à 11:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 septembre 2014

Retour du Larzac 2014

Alors bien sûr, on n'échappe ni au côté "vieux baba-cool", ni au côté "guenille de luxe".

IMG_7566

Ca tient plus du poncho que du petit gilet chic, mais pour s'enrouler au retour du boulot, ça vaut largement le grand châle bleu en alpaga.

IMG_7568

Et finalement, cette forme, ça fait très japonais. Saori, quoi !

IMG_7569

A retenir pour le futur: couper une pièce qu'on a tissée soi-même, ça n'a vraiment rien de si terrible. Même, c'est rien du tout.

Posté par globulle59 à 18:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 septembre 2014

Quand faut y aller...

IMG_7565

Et vous l'aurez peut-être remarqué, je reviens à mon idée première pour cette pièce, qui a été tissée dans le style Saori.

Pas de pseudo-veste Chanel, pas de design compliqué, seulement des rectangles assemblés par quelques points à la machine. Je tente le modèle n°9 du livre pour débutants.

96605839

En changeant un peu les proportions pour obtenir un vêtement plus couvrant, notamment au niveau du popotin.

Donc là, c'est le moment de plonger !

Après tout, j'ai déjà coupé des steeks, et je m'en suis remise...

Mais, bon, là, j'ai l'impression que c'est quand même le flip ultime: couper dans une pièce filée et tissée à la main...

Posté par globulle59 à 19:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]



Fin »