22 août 2008

Et sinon, sur le front des légumes bizarres...

J'ai arraché le premier chou-rave. Et si le daikon est moche comme un pou, le chou-rave au contraire est une vraie beauté.

chou_rave1

Non, vous ne trouvez pas ?

chou_ravee2

Gustativement, ça a un peu une odeur de chou, la texture d'une carotte crue, et un gout très doux, assez sucré. Lui non plus ne finira pas sur le tas de compost ! Bettina, il va falloir que je note tes recettes.

Posté par globulle59 à 15:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Illumination...

J'ai continué mes essais de mélanges de couleurs, mais à nouveau, le résultat a été décevant. Un peu plus de rouge brique n'améliorait pas la teinte finale, toujours aussi terne. Comment un orange si vif (trop vif) pouvait-il ainsi s'éteindre au contact de quelques grammes de rouge et de brun ?
Et puis ce matin, illumination: c'est le rouge qui n'allait pas. J'ai testé un tout petit mélange avec du rouge rosé obtenu avec une teinture au bois du Brésil, et ça y était, je le tenais mon orange !
Il fallait un rouge dynamique qui mettait en valeur l'orange tout en le rendant plus facile à porter.

pull_orange_troisi_me_essai

En haut, en partant de la gauche, le rouge brique, l'orange et la rouge Bois du Brésil.

La dernière tranche de l'échantillon à droite présente le nouveau mélange filé à l'arrache. Pas super-net en photo, mais dans la réalité, c'est un orange chaud et gai. Il reste à affiner le mélange, mais je sens que ça prend tournure.

La seconde bonne nouvelle, c'est que contrairement au rouge brique dont je ne possédais que 100g, je peux teindre autant de laine blanche que je veux avec le bois du Brésil. Avec 450 g de laine orange qui restent, il y aura largement de quoi faire un pull ou un gilet en taillle adulte.
...et puis ça permettra de libérer enfin de la place dans le congélo: j'ai 3 litre de teinture prête à l'emploi qui squattent depuis près d'un an...

Le seul souci, c'est qu'il va falloir trouver le temps de mordancer puis teindre 500g de laine d'ici la rentrée scolaire.

doute

Posté par globulle59 à 14:12 - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 août 2008

Une idée qui vient de loin

Le week-end dernier,  J'ai eu le plaisir de rencontrer "en vrai", Sandrine et Richard, lors des journées mérovingiennes de Marle. Ce fut une journée riche en découvertes, pleine de surprises, et qui m'a donné l'impulsion de resortir pour de bon le rouet et ce qui va avec.
D'après ce que je lis sur les blogs de filage, pas mal de fileuses semblent produire des écheveaux juste pour le plaisir, ou pour s'entrainer, sans que celà aboutisse forcément à un ouvrage précis.
Pour ma part, je suis incapable de faire pareil, peut-être par radinerie, plus probablement par crainte de gâcher les fibres que j'ai en stock, de me retrouver avec une épaisseur ou une longueur de laine inutilisables. J'avais débuté en m'entraînant sur des fibres synthétiques indéterminées, mais je n'ai plus maintenant que des fibres auxquelles je tiens et qui méritent d'aller au bout du processus, c'est-à-dire d'être tricotées et portées.

Il y a 2 ans, quand j'ai commencé à filer, j'avais commandé aux Laines du Mouchon trois grosses boules de laine mêche avec une idée déjà bien précise, mais que je n'avais pas encore concrétisée.

A l'époque, je voulais un pull comme ça:

inspiration_pull_orange

C'est peut-être bête, mais je fais une fixette sur un pull orange tweedé, à grosses mailles rustiques. A gauche, vous reconnaissez peut-être le pull taille du guêpe du livre Tricot tendance. A droite, c'est la couverture d'un bouquin de jardinage, où va se nicher l'inspiration...

Bref, c'est ça que je voudrais atteindre.

Il y a quelques soirs, j'ai sorti les fibres susceptibles d'entrer en scène. A l'orange vif et aux deux marrons des laines du mouchon (sur la droite) se sont ajoutés du jaune moutarde de la lainière et une boule de rouge brique d'Herba Lana.

pull_orange_fibres_cardage

Cardage à l'inspiration, mais en notant précisément la composition, au cas où. Au centre de la photo, la mêche après trois passages à la cardeuse.

pull_orange_m_lange_fil_1

La même mèche après filage et tricotage d'un micro-échantillon. Bon, la couleur en soi est jolie, mais c'est du marron et JE VEUX DE L'ORANGE.

Second essai, avec très peu de brun moyen, pas du tout de marron, plus de jaune et de rouge, et une quantité variable de blanc.

pull_orange_second_essai_cardage

Sur le rouet, ce n'était pas si mal mais tricoté, franchement c'est moche.

pull_orange_second_essai_cardage__chantillon

L'orange est trop vif, l'orange+blanc est fade comme tout.

Le troisième essai sera le bon, j'y crois ! Je mettrai plus de jaune et de rouge, très peu de blanc et de brun moyen, mais aurai-je du coup assez de matière pour un pull ? Mystère et boule de gomme..


Et sinon, mine de rien, je me retrouve avec 3 rouets...blush2

Depuis quelques semaines, je rêvais devant les rouets à grande roue sur le côté. Du côté des petites annonces gratuites sur internet, dans ma région, que des bidules affreux poussiéreux et souvent montés en lampe avec des abats-jours que je n'arrive même pas à décrire.

malade_099

Et puis j'ai cliqué sur "élargir à toute la France", et je suis tombée sur ELLE:

ashford_traditional

Asford traditional pas toute jeune, mais en très bon état, avec tous les accessoires.

Affaire conclue en quelques mails, ELLE est arrivée ce matin après avoir traversé la moitié de la France, et au bout de deux petites heures de remise en forme, la voici qui tourne comme une montre suisse. 

Comme Sophie m'avait appris à filer sur son Traveler de la même marque, j'ai assez vite trouvé mes repères, les réglages de tension ont été plus simples que je ne le craignais, et puis la notice de montage et d'entretien de ce rouet est disponible sous forme de PDF sur le site d'Ashford. Ca aide.

Ca me fait un rouet moderne entrainé par la bobine et un rouet au look d'autrefois entrainé par l'épinglier, je suis aux anges. Parfaitement complémentaires, et c'était l'affaire à ne pas louper.

...si le Louet m'était tout de suite apparu comme un petit mec, ce rouet Asford traditional me semble sans aucun doute être une nana, non ? Mais maintenant, il faut lui trouver un petit nom sympa pour aller avec Loulou.

Posté par globulle59 à 10:38 - Commentaires [13] - Permalien [#]

18 août 2008

Au bout du compte...

... à force de peindre, de carreler, de faire des trous dans les murs pour mettre des étagères, on finit un jour par pouvoir en profiter.

bain_moussant
Et finalement, on n'a pas si mal fait de mettre la baignoire juste sous la fenêtre.
v_lux_salle_de_bain
Mais il faudrait tout de même qu'on enlève la colle de la notice...

Posté par globulle59 à 19:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 août 2008

Dans la série des légumes bizarres...

Il y a les choux-raves qui continuent à grossir dans le potager, mais aussi le daikon, semé parce que j'avais des graines, et dont un individu a atteint une taille consommable.
Légume bizarre, mais surtout légume parmi les plus moches que j'aie vus.

daikon

Hein, c'est pas beau...

Mais une fois épluché et coupé en petite tranches, c'est super bon ! Très proche du radis noir, mais légèrement plus sucré et très croquant, puisque mangé 30 minutes après la récolte.
Et donc les autres daikons du potager ne finiront pas sur le tas de compost.

Posté par globulle59 à 20:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


13 août 2008

Trouvaille de fin de braderie

Je ne reviens que rarement avec de vraies bonnes trouvailles, mais le mois dernier, j'avais un sourire jusqu'aux oreilles en rentrant à la maison. Petit tour de fin de braderie, à l'heure où soi il n'y a plus que des horreurs, soit on tombe sur un vendeur qui veut se débarasser d'un objet qu'aucun promeneur n'a repéré.

Ce jour-là, c'était le second cas, avec une étagère à casseroles, très très sale et peinte en noir. Un crochet manquant, mais j'ai craqué sur sa forme un peu désuette.

Pas beaucoup de boulot de rénovation, en fait. Je m'étais dit que je remplacerais le crochet, mais finalement, je l'ai laissée telle quelle, elle a juste reçu un bon lavage à grande eau et à la brosse, plus assez de couches de peinture pour recouvrir le noir (4, en fait).

_tag_re___casseroles1

Au final, une étagère qui ne supportera pas de grosses charges, mais qui est parfaite pour accueillir quelques jolis livres de couture et de petites boites de boutons ou rubans.

_tag_re___casseroles2

Bref, elle vient compléter mon recoin à couture, et je l'adore !

Posté par globulle59 à 16:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]

12 août 2008

Pas la photo la plus glamour de ce blog...

J'ai toujours rêvé d'habiter dans une maison avec une grande cuisine américaine, où je pourrais terminer la préparation des plats sans être coupée des conversations. Une grande pièce pour la cuisine et la salle à manger, exactement ce qu'on a dans la nouvelle maison.
Sauf que quand on a un souci en cuisine, je n'avais pas réalisé qu'il faut se dépatouiller devant les copains.
Donc hier, dans la série "cauchemar en cuisine", j'ai testé "explosion du plat à tajine 30 minutes avant de servir".

tajine

Sympa, j'atteste.

Heureusement que j'avais mis la plaque de cuisson sous le plat, j'ai pu récupérer le jus et transvaser dans un autre plat à four. Mais forcément, seul le vieux plat moche en pyrex qui ne sert jamais était assez grand, et avec ces mésaventures, la cuisson a été abrégée et il manquait un bon quart d'heure de cuisson.

Dommage, tajine aux pêches et aux courgettes jaunes du jardin, ça sonnait bien...

Et sinon, tricot-machine ou tricot-main, apparemment, pas de différence quand ça sert de coussin...

tricot_machine_bulle

Posté par globulle59 à 12:57 - Commentaires [8] - Permalien [#]

08 août 2008

J'ai vaincu la bête !

MAT_singerCette vieille mémère de machine à tricoter Singer (elle a le même âge que moi...) a bien failli quitter la maison. Cet hiver, après de nombreuses heures décourageantes et le sacrifice de quasiment tous mes ongles, je m'étais donné 6 mois pour réussir à l'utiliser ou la revendre.
Je m'étais promis avant toute décision hâtive de prendre le temps de démonter, nettoyer puis remonter toutes les aiguilles (180 quand même ), ce que j'ai fait la semaine dernière, après la rencontre hebdomadaire du tricot-thé. Fanny avait vaincu la sienne, de bête, et ça m'avait donné l'impulsion de m'y remettre.
Après remontage de toutes les aiguilles (180, hein), épandage d'huile à machine à coudre sur tous les points névralgiques de LA CHOSE, et quelques heures de vol fastidieuses et à nouveau cruelles pour mes ongles (ils avaient résisté à la pose et au jointement du carrelage de la salle de bain, ils ont capitulé ici), le sort en était scellé: j'ai mailé mes copines pour savoir si quelqu'un voulait hériter de la bête, en attendant de poser une petite annonce.

Mais voilà: par acquis de conscience, après des encouragements renouvelés de Fanny, je me suis rassise devant le truc, et ça marche ! Plus je l'utilise, plus ça marche, j'imagine l'huile à machine à coudre se répandre dans les petits recoins et remettre en forme cette vieille mamie. Aurait-elle eu la trouille de changer de foyer ? Je me demande...

pull_machine_diminutionsRésultat du combat: en une après-midi, un dos de pull en coton, avec diminutions quadruples à 12 mailles des bords. C'est un modèle Phildar qui contenait les explications pour machine à tricoter, ça simplifie les choses.

Bon, en réalité, je me suis rendue compte le lendemain que le dos était beaucoup trop long, et il m'a fallu 2 jours pour remonter les mailles sur la machine, retrouver mes marques (j'ai cru pendant un moment être revenue au point de départ, et être incapable de retrouver la technique), et venir à bout du morceau.

En fait, Mamie Singer, il suffit de ne pas la brusquer, de tirer gentiment sur son chariot, de bien vérifier après chaque rang qu'aucune maille n'a sauté, que le fil est bien en place et les poids au bon endroit. Bref, de ne pas s'y prendre comme une brute épaisse...

Les ongles de mes index vont pouvoir retrouver un peu de sérénité...et mon stock de laines fines à décourager les plus méritantes a peut-être une chance de rétrécir. icon_wink

Posté par globulle59 à 17:15 - Commentaires [12] - Permalien [#]

05 août 2008

Où l'on vérifie encore une fois le vieil adage...

..."si tu veux réduire ton stock de laine, ma fille, commence par aller t'acheter des pelotes"...

horizons_indigo

+ 10 pelotes d'horizons indigo uni pour pouvoir utiliser
mes 4 pelotes d'horizons qui changent de couleurs.

Imparable...

soupir

Posté par globulle59 à 20:50 - Commentaires [9] - Permalien [#]

04 août 2008

Lizard ridge, bye-bye...

Un des avantages de Ravelry, c'est qu'on a sur sa page personnelle TOUS les projets, les ratés, les adorés, les en-cours et les "Zzz". Ceux qui sédimentent peu à peu dans le fond de la corbeille à tricoter, recouverts peu à peu par les chéris du moment, les aiguilles dépareillées, les modèles imprimés sur feuilles de brouillon, les magazines en vrac.

Mais au moins, avec Ravelry, on les a sous les yeux, on ne les oublie pas complètement.

Et donc, Lizard Ridge.

lizard_ridge_finCelui-là, je m'étais régalée à apprendre son point bizarre tout en rangs raccourcis. J'avais été super contente de la bonne affaire en ressortant du magasin Phildar où mes pelotes étaient bien soldées. Je m'étais amusée des changements de couleurs de la laine Horizon, même si son toucher très plastique n'entrait pas dans mes préférences.

Mais voilà, après bien des mois de Zzz, le sort est scellé: je détricote et je recycle.

La juxtaposition des toutes ces couleurs est décidément affreuse. La composition du fil ne laisse aucun espoir d'obtenir le moindre blocage.

Allez, basta !

...surtout que j'ai retrouvé les explications de ceci dans un magazine acheté l'an dernier en Angleterre...rezwub
(modèle de couverture du livre Yarnplay, de Lysa Shobhana Mason, publié aussi dans le numéro 35 de Knitting, en mars 2007).

Posté par globulle59 à 21:18 - Commentaires [9] - Permalien [#]