22 août 2009

Prendre le taureau par les cornes...

J'ai loupé le coche du Tricot'13 de ce mois-ci, mais motivée par les résultats de ma copine Poppy, je me suis dit que c'était le moment de faire la peau à mon "tricot-boulet". Celui qui attend ratatiné dans le panier que je m'attaque pour de bon aux coutures.

22_08_09_003

Et des coutures, sur la Bed jacket, il y en a plein ! Deux heures plus tard, tout est assemblé, le col est en place, les proportions conviennent. Il n'y a plus qu'à espérer que ça me motive pour les centaines de rangs de bordure... qu'il faudra ensuite coudre tout autour de la bête... doute

Mais je peux vous dire qu'à l'essayage, ça semble nickel. Et le galbe de la basque à l'arrière, il est mortel !

Et sinon, dans la marmite à teintures, la marinade de racines de Rumex a laissé place à une marinade de laine et mohair. Ça, c'est de la teinture cool: on met dans la marmite, et c'est tout, on attend.

22_08_09_001

Ce n'est plus du tout rouge, mais franchement brun, peut-être qu'il faudrait rajouter un goutte d'ammoniaque. Je vais aller me renseigner auprès des spécialistes.

Et sinon, je me demande parfois où elle va chercher ces poses de starlette ?

22_08_09_007

Posté par globulle59 à 19:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]


21 août 2009

Du côté du placard...

21_08_09_017Deux livres à attraper au vol sur le site "le placard des copines": un livre de crochet, et un autre de modèles de Debbie Bliss. N'oubliez pas les pelotes de laine, vous pouvez grouper des lots pour amortir les frais d'expédition.

Posté par globulle59 à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Veste Fylingdales terminée, portée, adoptée

Alors que j'avais raccourci les manches de 10 rangs dans un premier temps, je leur ai rajouté 5 rangs après le lavage. Autant le dire tout de suite: cette veste, je l'adore ! Je ne l'ai portée qu'une soirée, et déjà, j'ai l'impression que c'est une vieillle copine.

21_08_09_008

On récapitule: modèle Fylingdales, du livre A fine fleece. Conçu pour pour être tricoté en laine filée main ou du commerce, et donc instructions qui minimisent les coutures de finitions (les laines filées main sont moins résistantes aux frottement, et peuvent casser facilement lors des coutures). C'était donc idéal pour cette laine irrégulière qui se serait accrochée dans les mailles.

Laine inconnue de chez Destocklaines, 10 pelotes de 100g, soit environ 1500m, aiguilles 4 et 3,5.

Un placement des points texturés très intéressant, puisqu'il crée l'impression que la veste est légèrement cintrée, alors qu'elle est toute droite. Manches tricotées de haut en bas par relevage sur les emmanchures, de même que les pattes de boutonnage et le col. Epaules fermées à 3 aiguilles. Des instructions très claires, un vrai régal.

21_08_09_009

Gros boutons en nacre tous simples, de chez Mondial Tissus, à reflets bleutés bien accordés avec la laine.

J'aime beaucoup le petit détail au bord du col: on reprend le motif avec alternance de rangs endroit en envers, ça structure le col et lui donne une finition originale.

21_08_09_010

Bref, je suis ravie !

Et je compte bien récidiver sur d'autres modèles de ce livre magnifique.

Et sinon, hier, j'ai demandé conseil aux copines pour le choix des boutons de mon brouillon de manteau.

21_08_09_013

Posté par globulle59 à 13:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 août 2009

Dispersion délicieuse

Même si dans le Nord, nous n'avons pas de canicule en ce moment, le temps est tout de même très chaud, et nous adaptons nos activités à l'heure de la journée.

Du coup, je fais plein de choses en même temps, et ce picorage est loin de me déplaire.

Pour les matins encore doux, filage sur le rouet Ashford, qui couine quand même pas mal, j'espère que mes derniers petits bricolages auront amélioré les choses. En fait, il coasse plus qu'il ne couine, mais ça ne m'a pas freiné dans mon élan, et j'ai terminé près de trois bobines, de quoi commencer le petit gilet.

Là, c'est le paragraphe pour les fileuses. icon_wink
Je file de la mêche teinte au bois du Brésil, deuxième bain un peu mou du genou, ce qui m'avait donné un vieux rose au lieu du rouge attendu. Mais c'était joli.
La quantité étant insuffisante, je l'ai cardée avec de la mêche naturelle, mais seulement trois passages, ce qui laissait de grosses différences de nuances au sein de chaque mêche. Il me faut un fil assez épais, style 10wpi, mais je ne sais que filer des célibataires fins, un retors à 3 brins était nécessaire, mais le retors navajo exclu: le fil tricoté aurait fait du rayures, je n'en voulais pas. C'était donc l'occasion rêvée de sortir le Traditionnal et son cantre à 3 bobines !

19_08_09_001

Et c'est réussi, l'échantillon est nuancé juste comme j'aime. Youhou !!

Pour les fins de matinée déjà chaudes, bouillon de sorcière dans la cuisine: mon jardin étant d'un style... biodynamique (les légumes y sont bio, et les mauvaises herbes... dynamiques...), j'ai pu m'approvisionner directement en racines de Rumex. Sophie, je crois que tu en as fait des cauchemars, de cette cochonnerie. Bref, sur le forum du filage, Blanchette nous livre sa recette, et c'est une teinture à froid par macération, juste ce qu'il faut en ce moment.

19_08_09_002

Les racines ont un coeur naturellement jaunâtre, qui vire presque immédiatement au rouge sang au contact d'une solution ammoniaquée. Résultat donc dans quelques jours.

Pour les après-midis très chauds, couture à l'intérieur. Je n'ai finalement pas osé couper dans le lin violet, j'ai fait un "brouillon-zéro-euro": tissu en stock, biais qui attendait son tour, boutons à choisir dans ma boite à bidules. Cousu, lavé, sec en deux heures, il ne lui manque plus qu'un coup de fer et une photo.

La veste Fylingdales aussi, d'ailleurs...

Et sinon, pour les petits matins frais et les soirs où on respire enfin, menuiserie... eh, oui, ça m'a reprise...
A très vite, donc.

Posté par globulle59 à 21:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 août 2009

Que demander de plus...

... qu'un coin de jardin, un parasol, et un rouet réglé et huilé qui tourne comme une montre suisse ?

15_08_09_002

J'ai enfin trouvé une utilisation à la laine teinte au bois du Brésil. Si tout va bien, il deviendra ceci.

Et sinon, dans la catégorie shopping, j'ai vécu hier un de ces moments qui, avant internet, n'existaient pas. Dans un entrepôt de laine, une nana avec des écheveaux géants plein les bras.
Une de mes copines engage la conversation, et rapidement, nous nous rendons compte que nous sommes toutes des fileuses, et faisons partie du même forum de discussion. On annonce nos pseudos, on se fait la bise, et on commence à discuter comme si on se connaissait bien.

Cette fileuse-tricoteuse-teinturière (?) se trouve ici. Super-contente d'avoir fait connaissance, Didinne91.icon_biggrin

Et donc, moi aussi, j'ai rapporté un de ces écheveaux géants, qui a eu bien du mal à tenir sur le dévidoir...

15_08_09_005

Posté par globulle59 à 20:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]


13 août 2009

Des avantages multiples du top-down et du circulaire...

13_08_09_002D'abord, pouvoir essayer le tricot dès qu'il est terminé, on rabat les dernières mailles, et il ne reste aucune couture.

Ensuite, pouvoir raccourcir les manches de 5 cm sans en faire tout un plat: détricoter les côtes, enlever 10 rangs, et refaire les poignets cet après-midi.

Donc, ce soir sans doute, la veste Fylingdales sera terminée. En 1 mois pile.

icon_biggrin

Posté par globulle59 à 11:58 - Commentaires [9] - Permalien [#]

09 août 2009

Un ou deux motifs par soir...

06_08_09_002... la bed jacket n'est pas tombée aux oubliettes. J'avance doucement la bordure, en fin d'après-midi, juste avant d'aller préparer le repas du soir.

Posté par globulle59 à 15:24 - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 août 2009

Rendements adaptés

La bonne surprise de cette saison, dans le potager, c'est le plant de concombre. Une première pour moi, je n'en avais même jamais vu, alors j'en ai acheté un pied pour voir en n'ayant aucune idée du nombre de concombres que j'obtiendrais.

06_08_09_004

Alors évidemment, les concombres du jardin ne sont ni parfaitement calibrés, ni bien droits comme dans les magasins, leur peau a des marques, mais ils ont un goût ultra-frais et ne sont ni amers ni bourrés de pépins. Une vraie réussite. Celui-là a pratiquement la taille "commerciale".

06_08_09_005

Et cerise sur le gâteau, notre petit plant nous donne un concombre par semaine, juste ce qu'il faut pour nos besoins. On voit ici celui de la semaine prochaine, et celui de quinzaine suivante. Parce qu'une fois parti, ça pousse vite !

06_08_09_006

Si je fais le compte, on arrivera donc à 7 ou 8 concombre pour un pied, je n'en espérais pas tant.

06_08_09_007

Les piments commencent à rougir. Mais même verts, ils sont hot !

Posté par globulle59 à 10:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 août 2009

Allez, du cran !

Je pensais pourtant avoir surmonté le syndrome "j'ose pas couper" depuis quelques mois, mais me voilà paralysée devant ce coupon de lin. Sans doute parce que, pour une fois, j'ai acheté un tissu au prix normal, ni en solde, ni en promo, et d'une superbe couleur prune foncée. Alors me voilà coincée: toutes les pièces sont tracées, j'ai le fil et les boutons coordonnés, mais je n'arrive pas à me lancer.

05_08_09_001

La solution est peut-être de faire une des variantes proposées dans le livre, avec un tissu en stock tout simple.

05_08_09_002

C'est idiot, quand même. Le petit boléro de la semaine dernière était vraiment bien, alors pourquoi cette hésitation ? En tous cas, Poppy, tu vois que je ne suis pas encore prête à tailler dans le liberty...

Posté par globulle59 à 12:09 - Commentaires [8] - Permalien [#]

04 août 2009

La veste qui avait été tricotée dans le jardin

Lumière vive ce matin qui écrase les reliefs, mais je voulais plutôt une vue d'ensemble de la veste Fylingdales. Une première manche a été détricotée la semaine dernière, le rythme des diminutions ne me convenait pas. J'ai finalement abouti à une manche bien longue, comme j'aime, assez large pour porter cette veste sur d'autres épaisseurs.

04_08_09_001

Je me rends compte que les épaules sont conçues comme celles de Filey: quelques rangs de "Fern pattern" avant de rabattre à 3 aiguilles. Dans son livre The celtic collection, Alice Starmore appelle ce point "rig and furrow", et explique qu'il évoque les sillons de labour dans les champs.

04_08_09_002

Cette veste est donc un peu en avance sur la saison, mais pas tant que ça: les camions de céréales juste moissonnées font un ballet incessant dans le village depuis la semaine dernière.

Posté par globulle59 à 10:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]