09 septembre 2015

Blouse Coquelicot - Histoire de coudre

C'est un patron qui comprend de nombreux petits détails intéressants, mais qui a donné chez moi un résultat mitigé.

J'ai lu trop vite les intructions avant de faire le FBA, je n'ai pas compris que les demi-devants correspondaient à la largeur réelle du vêtement, et que les bandes contrastantes étaient juste superposées. J'ai donc sous-estimé le nombre de cm à ajouter au centre. Après avoir compris mon erreur, j'ai cousu les devants en rognant sur les marges de couture pour compenser, et je me suis retrouvée avec une blouse bien trop large. Les pinces arrivent aussi un peu trop bas, mais c'est dû à mon FBA, pas au patron lui-même.

J'ai dû aussi redessiner les emmanchures, il leur manquait 2 bons cm de haut pour que je puisse loger mes bras.

J'ai été plusieurs fois gênée par la rédaction des instructions: on lit de coudre à 1cm du bord sur un patron sans marges incluses, du coup j'ai souvent hésité. Mais c'est peut-être moi, je suis trop habituée aux instructions en anglais des patrons avec marges à 5/8 ", sans doute.

IMG_8927

D'emblée, j'ai coupé mon tissu en allongeant le devant, les testeuses du modèle avaient souvent déploré une blouse un peu courte. Même là, c'est encore tout juste, ça coupe trop la silhouette.

J'ai aussi réduit le nombre de petits plis au bas des manches, 3 m'ont semblé suffisants.

Au final: tissu un peu cucul + coupe qui me vieillit = blouse de mémé !

IMG_8928

C'est dommage car elle est vraiment confortable, et les détails aux manches la rendent originale.

Posté par globulle59 à 15:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]


06 septembre 2015

Le cas du manteau - épisode 2

Cette fois c'est parti.

J'ai reçu les saris en début de semaine, et je me suis lancée hier dans le découpage des pièces. Il a fallu réfléchir (mais pas trop) au placement des motifs, superposer, épingler, et enfin couper.

La couche de molleton provient d'une housse de matelas que nous n'utilisions plus (elle correspondait à un canapé convertible qui ne sert jamais de lit), c'est donc un projet qui pousse le recyclage assez loin, et ça me plaît bien. Ma veste sera en 100% coton, la superposition de 4 couches devrait la rendre assez chaude pour la mi-saison.

J'ai choisi un sari à rayures noires et prunes pour l'extérieur, certaines pièces utilisent aussi les lisières brodées rouges et blanc. Les tissus sont des voiles de coton, j'ai dû intercaler une couche de tissu sombre entre le molleton et le tissu violet. Un voile de coton noir du stock a fait l'affaire.

IMG_8899

L'intérieur sera réalisé dans un sari blanc et moutarde, à motifs cachemire. Et je vais travailler de manière à ce que la veste soit réversible (tant qu'à faire, on n'est plus à ça près...)

J'ai fait quelques échantillons pour choisir la couleur du fil de broderie, et j'ai finalement opté pour une grosse bobine de coton bio, trop fragile pour passer en machine à coudre, mais parfaite pour un travail à la main. Les points seront très visibles, mais je suis aidée par les rayures du tissu.

IMG_8898

Ce n'est en fin de compte pas si long que ça: une soirée télé m'a permis de matelasser un panneau de devant.

Le lot de 4 saris que j'avais commandé est celui-ci. Je pense revendre les deux saris rose et orange, vous pouvez me contacter si vous êtes intéressée.

 

Posté par globulle59 à 12:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 août 2015

Le cas du manteau

Je sais que je ne suis pas la seule à réfléchir au manteau que j'aimerais porter cet hiver. Plusieurs modèles me tentent, dans des styles aussi différents que le manteau Saint-Michel ou la veste déstructurée Sydney.

Mais au gré de mes sauts de sites en sites, je suis tombée sur ça: la veste de Heidi Klum !

Quelques sauts de sites en sites plus tard, j'étais fichue, tombée amoureuse des kantha quilts et du travail de Mieko Mintz. Les kantha quilts sont des patchworks réalisés à la main en Inde ou au Bangladesh, à partir de tissus de sari. Et la créatrice Mieko Mintz en a fait des manteaux hallucinants.

Et dans le paragraphe précédent, le bout de phrase important, c'est... "réalisés à la main".

Donc, partant de là, j'ai cherché un patron qui pourrait correspondre. Peanuts !

Mais durant mes ballades, je suis aussi tombée sur ça: le manteau Paco d'Isabel Marant, collection 2012.

Bon ben allez, au boulot ! J'ai pris comme base le manteau Gérard de la République du Chiffon pour ses proportions loose, mais aussi car il est patronné de manière classique et donc adaptable. Je n'ai cousu qu'une demi-veste, les manches sont montées à l'arrache, mon tissu hyper rigide (genre toile à fauteuils de voiture) ne permettait certainement pas de soutenir correctement mais au moins, ça suffit pour voir que la taille me convient.

A partir de là, mon double en scotch marron m'a bien servi.

IMG_20150823_165904

D'abord, j'ai dessiné un col rond sur le devant, et choisi où placer le panneau rectangulaire qui forme le plastron, pris les repères de milieu devant, et de largeur du plastron.

IMG_20150823_170211

Puis je me suis mise au dessin, en essayant d'appliquer le cours Craftsy Collars and closures. J'ai cherché à faire un col mao hypertrophié, et ça fonctionne pas mal.

IMG_20150823_185911

IMG_20150823_190005

Il y a beaucoup de fils qui dépassent, car ma première version ne convenait pas, j'ai dû retravailler le petit décrochement entre l'épaule et le cou, visible avec les traits de craie jaune.

IMG_20150824_090648

J'ai vaguement cherché un lainage à manteau autour de chez moi, mais quand on a une idée, je trouve qu'il faut aller au bout.

Et donc là, je viens de commander du tissu de sari vintage, direct from New Delhi. Comme il mettra deux à trois semaines à arriver, j'ai le temps de peaufiner ma toile, de rêver... et soyons pragmatique, de me coudre un manteau tout simple en lainage, parce que mon kantha coat, si je le finis un jour, je le porterai dans plusieurs mois !

Posté par globulle59 à 16:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 août 2015

Des coupons de tissu à vendre

Un rangement de mon stock de tissus m'a fait réaliser que j'ai plusieurs imprimés que je n'utiliserai pas. Ce sont des purs cotons  ( + un coupon de pur lin ) de bonne qualité, non transparents ( à part le voile de coton ) qui ont été passés une fois en lessive, rangés à l'abri de la poussière, des animaux, dans une maison non fumeur. Une pièce de 2€ donne l'échelle.

Les frais de port sont à ajouter selon le poids.

Si vous êtes intéressé/ée, le plus sûr est d'utiliser le formulaire "contacter l'auteur".

IMG_8844

1 - Coton japonais de 1m50 en 140 - Fond vert doux à fines rayures jaunes, fleurs rouges, blanches et bleues.

8 euros

IMG_8845

2 - Coton japonais fond ocre, fleurs rouge sombres. 1m50 en 110.
Il vient de chez Tissu Papi, c'est la même qualité que celui-là dans un autre coloris.

10 euros  RESERVE

IMG_8846

3 - Voile de coton à surface légèrement satinée, un peu transparent. 1m60 en 140.
Motifs vert pomme, gris et bleu marine

5 euros   RESERVE

IMG_8847

4 - Pur lin parme, à imprimé violet. 2m15 en 150

10 euros

IMG_8848

5 - Coton à fond gris, fleurs rouges et blanches, détails en noir. 1m65 en 150

8 euros

IMG_8849

Coton à très petites fleurs roses et bleues, tiges moutarde. 2m en 110.

8 euros

Posté par globulle59 à 16:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 août 2015

En direct de l'atelier

Aujourd'hui, petit tour sur le tour à bois pour voir les transformations d'une pièce de wacapou durant les étapes de finition. C'est un bois africain que j'avais travaillé une fois pour un fuseau turc, j'en ai commandé un carrelet de plus grande taille pour le tester en tournage. Les photos prises au téléphone ne sont pas d'une grande qualité.

Il s'agit d'un bol pour fuseau supporté. Le voici brut, à la fin du travail aux gouges, monté en extension sur le mandrin. Tout pelucheux.

IMG_20150815_114838

Sur la photo suivante, il a reçu un ponçage au grain 120. On commence déjà à avoir une idée de l'aspect de la surface, mais les traits dus au papier abrasif grossier montrent qu'il reste encore du travail.

IMG_20150815_114959

La photo ci-dessous montre le résultat après ponçage aux grains 240 puis 320. Là, ça y est, on voit bien les nuances du bois, mais la surface est encore poussiéreuse.

IMG_20150815_115206

Cette fois, on passe aux choses sérieuses. Le passage du premier produit de finition, une cire comportant de la poudre de diatomées, va pousser le ponçage à un équivalent de grain 4000 tout en commençant à nourrir le bois. On obtient une surface satinée, c'est à cette étape qu'on peut se rendre compte des petits défaut et reprendre les papiers abrasifs pour un nouveau tour de piste.

IMG_20150815_115410

Second produit de finition, la cire liquide durcissante qui s'active à la chaleur du chiffon sur la pièce en rotation, et qui va donner du brillant et une bonne odeur à la pièce terminée. Là, je n'hésite pas à surperposer 2 ou 3 couches sur certains bois, pour obtenir un aspect glacé.

IMG_20150815_115825

Sur ce type de petit bol, je ne traite pas le dessous, je fais juste un ponçage soigné. Le bol conserve ainsi un fond qui ne glissera pas trop durant son utilisation.

Posté par globulle59 à 14:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]


12 août 2015

Dans le seamwork du mois d'aout

Ce mois-ci, le modèle Movaje m'a plu au premier regard. Il m'a d'ailleurs poussée à me réabonner, et j'ai pu constater que c'était très facile de suspendre et de reprendre son abonnement, d'un simple clic. En juillet, rien ne me tentait: je ne porte pas de short, et le sac à cordelière était vraiment trop simpliste. Par contre, j'avais beaucoup aimé l'article (en libre accès) Adding character to your denim.

IMG_8756

Je ne suis pas sûre de beaucoup porter ce kaftan, mais j'ai pris du plaisir à le coudre, et surtout, il m'a permis de tester un FBA qui pourrait bien convenir à la Tova shirt que je prévois pour cet automne.

IMG_8757

Le voile de coton mastic étant un peu terne, j'ai farfouillé dans les tissus à patchwork et j'ai réussi à couper l'empiècement dans 15 cm de coton imprimé qui se marie vraiment bien, je trouve. Pas exactement dans le droit fil, mais l'empiècement étant doublé, ça n'a pas l'air de poser de problème.

IMG_8758

Par contre c'est très très décolleté, mais sur un débardeur, ça va. Reste que les épaules tombent au premier mouvement.

Depuis que le magazine Seamwork parait, on peut lire pas mal de critiques sur ses modèles trop basiques, mais franchement, obtenir des finitions de ce niveau sans prise de tête, c'est quand même appréciable.

IMG_8759

Dans le même numéro, il y a le patron d'un maillot de bain que l'on commence à voir sur le flickr de Colette et qui donne franchement envie de se lancer.

Pour ma part, le prochain projet couture devrait être le chemisier Aster, avec FBA (pour ça, j'adore Colette, les patrons étant prévu pour un bonnet C, je n'ai besoin que d'un petit FBA pour être à l'aise) et ajout d'un col. La méga promo Craftsy à 7,50 € au lieu de 52€ est tombée à pic.

Posté par globulle59 à 12:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 août 2015

Livraison !

Une belle palette de couleurs s'est posée sur la table de jardin après le passage du livreur, ce matin.

IMG_20150811_115729

Pour les fuseaux turcs, en plus des bois habituels tels que l'olivier, le genévrier, le buis et le bois de rose, j'ai demandé au fournisseur des essences sur mesure: du wengué, du wacapou, du bouleau madré et du peroba. Celui-ci est d'un rose orangé intense, c'est le dernier en bas à droite. 

IMG_20150811_115837

J'avais aussi grand besoin de bois pour les tiges de fuseaux turcs, là aussi je vais essayer de nouvelles choses, notamment le mahogany. C'est un bois utilisé par Ed Jenkins pour certains de ses fuseaux, notamment celui que j'avais commandé il y a quelques années, un Turkish Delight en bocote et mahogany.

Et là, le peroba est jaune et rose, c'est un bois plein de surprises.

Il y a aussi un peu de bambou: depuis le temps que j'ai en tête un stylo tourné en bambou. Parce qu'en fait, je n'ai aucun stylo à moi fait sur le tour ! J'en ai beaucoup offert, mais jamais gardé (à part le tout premier, vraiment pas beau...)

IMG_20150811_115813

Pour les fusaïoles, j'ai repris du bouleau madré, je trouve que c'est une des plus belles essences pour fuseaux précieux. Des petits nouveaux vont passer le test: du caroubier subtilement rosé, du Saint Martin jaune et du wacapou qui pourraient réserver de jolies surprises.

IMG_20150811_115905

Et puis du bois pour les tiges de grands fuseaux: érable sycomore, noyer et buis.

IMG_20150811_115939

D'habitude le buis est assez clair, je le traite comme un bois de teinte plutôt neutre. Ce lot est carrément jaune citron. Ca m'a un peu surprise à l'ouverture du colis, mais j'ai constaté ensuite qu'il était parfaitement assorti aux fusaïoles de olivier en attente.

Bref, de quoi s'amuser !...

Posté par globulle59 à 16:03 - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 août 2015

Problèmes d'intendance

Un stock de bois qui a brutalement recommencé à descendre, un fournisseur en effectif réduit durant l'été qui tarde à envoyer son devis, des camions de la poste qui ne circulent pas le week-end, et voilà:

IMG_20150810_133458

Je me retrouve avec des fuseaux pas finis qui attendent leur tige. Parfois même sagement assis sur leur petit bol coordonné (c'est pas mimi ?). Certains complètement expérimentaux, suite à la demande d'une copine qui m'a proposé de plancher sur le cas des fuseaux a....s (quel suspens !)

Donc on peut dire que je l'attends de pied ferme, mon gros carton. Vraiment gros, ça doit être une des plus grosses commandes de bois que j'aie faites, avec pas mal de sur mesure (d'où l'attente du devis). Du beau, du chouette, du parfumé, de l'inédit et de grands classiques qui ne déçoivent jamais (ah, le plaisir de monter un bout de buis ou d'olivier sur le tour, quand on veut prendre des copeaux dans la figure et qu'on n'est pas très inspirée).

Est-ce que j'ai eu les yeux plus gros que le ventre ? En tous cas, j'ai plus d'une trentaine de pièces de bois destinées exclusivement à des fuseaux turcs...

Posté par globulle59 à 14:52 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 juillet 2015

Alabama Chanin... sans blague...

Le dernier livre de Natalie Chanin est consacré en bonne partie à la modification des patrons. Pour s'ajuster à la morphologie de chacune, ou pour créer des variantes à partir des patrons de base.

Je suis partie du patron de t-shirt basique, j'ai eu envie d'essayer une encolure plus large, et d'ajouter des petits plis en haut des manches.

Tout a été nickel jusqu'au premier essayage: le buste ne rentrait pas ! Le jersey employé était sans doute moins extensible que les autres utilisés sur le même patron. Super. D'autant qu'il s'agissait d'un petit coupon chopé pour 4 euros chez Alle Steken, juste avant la fermeture, et qui après lavage, portait une grande tache décolorée. Peut-être due à un séchage en plein soleil, je n'en sais rien, mais impossible de recouper un buste dans les restes du tissu.

Allez, c'est parti pour tailler carrément dedans et suivre les explications de la page 62: élargir un vêtement par l'ajout d'une bande centrale.

IMG_8599

Ensuite, l'encolure dessinée sur le papier ne me plaisait pas: allez hop, on retaille directement aux ciseaux après un rapide tracé à la règle perroquet. Puis les manches ont été raccourcies.

IMG_8600

Franchement, le travail sur jersey à la Alabama Chanin a un côté enivrant: une fois qu'on a ressenti que le jersey est facile à travailler quand on coud à la main, il suffit d'y aller franchement aux ciseaux.

Le second vêtement est "terminé" depuis longtemps, mais je le trouve un peu trop simple. Je cherche un motif à broder dans le dos, mais en attendant de trouver le dessin qui convient, la veste reste sur une chaise, je ne l'ai encore ni lavée ni repassée, donc elle gondole un peu.

Cette petite veste, je l'avais épinglée il y a un bon moment sur Pinterest, c'est un modèle d'une ancienne collection de prêt-à-porter.

veste tricolore

Le patron est à présent disponible sur le CD du dernier livre, en version cardigan, veste et manteau. J'ai choisi la longueur intermédiaire, un moyen de tester le patron avant de me lancer dans un manteau... entièrement brodé...

IMG_8601

Un beige-gris très clair pour l'extérieur, une doublure blanche, des poches, une lisière en biais rouge. On se rapproche bien de la photo d'inspiration. Par contre, j'ai fait un essai de bordure froncée, mais c'était trop lourd et ça déformait les bords du gilet.

IMG_8603

Le jersey en double épaisseur, c'est d'un confort incroyable ! La coupe du patron est parfaite, bref, le manteau brodé se rapproche.

Reste que cette veste, je la trouve un peu simple...

Posté par globulle59 à 16:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 juillet 2015

De jolies perspectives

Un petit tour à l'atelier aujourd'hui pour débiter du bois en prévision de prochaines tiges à fuseaux. J'ai voulu voir ce que cachait une nouvelle essence trouvée cette semaine chez Willy VanHoutte, le chacate preto. Bois intéressant en premier lieu car il vient d'une exploitation qui certifie ses essences de bois, comme provenant d'une exploitation raisonnée et durable. C'est vrai, quand on travaille des bois nobles, on a souvent dans le coin de la tête un petit doute quant à l'origine de ces essences magnifiques.

Du coup, je me suis dit que ce bois qui apparaît tout noir sur les sections, dans le magasin, pouvait peut-être constituer une bonne alternative à l'ébéne, que je rêve de travailler en tige, mais dont le prix et la difficulté de façonnage m'ont jusqu'ici retenue, sauf pour de toutes petites pièces.

J'ai coupé à ras d'un noeud, parce que c'est une irrégularité qui, bien souvent, fragilise le bois, surtout quand il est travaillé en fines sections.

IMG_8588

Mais là, visiblement, il va falloir essayer de garder ça dans la future tige...

Posté par globulle59 à 18:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]