18 février 2011

Ca pédale sec !

17_02_2011_004Histoire de reprendre doucement mes marques, je file un peu chaque jour une mêche toute prête trouvée chez Bart et Francis lors de vente de janvier dernier.

Un mélange très subtil de blanc, gris, rouille et violet qui donne, une fois filé, un fil taupe profond, presque argenté, super doux et moelleux. Apparemment, il plaît autant à sa destinataire qu'à moi, chouette !

Bref, tout pour se régaler, et retrouver mes gestes avant d'attaquer un sacré défi: filer le poil récupéré sur une année complète de brossage d'un chien de tricoteur. C'est... odorant, alors je fais des essais de lavage avant filage sur un petit échantillon. J'ai la pression, il ne faudrait pas feutrer une matière qui a été si longue à rassembler. icon_wink

(Vince, si tu passes dans le coin, peux-tu me préciser quelle est la race ? Je crains de me tromper.)


Edit de la fin d'après-midi: test de la laine tout juste mise en écheveau. Finalement, je n'ai pas trop perdu la main. icon_biggrin

17_02_2011

(pour les gens qui ne filent pas, un écheveau qui ne s'enroule pas sur lui-même prouve que le retors est bien équilibré, qu'on a tordu juste assez les brins entre eux pour équilibrer la torsion donnée à chaque brin dans l'autre sens)

Posté par globulle59 à 16:57 - Commentaires [8] - Permalien [#]


13 février 2011

Le pull bizarre...

Une envie subite de grosse laine, de tricot qui monte très très vite (même si l'expérience m'a appris que généralement, ça redescend très très vite...)

13_02_2011_001

Extrait du catalogue Phildar hiver n°45

Mais cette construction curieuse m'a donné l'impression que le pull était presque terminé, alors qu'il me reste encore les deux demi-devants.

13_02_2011_002

Encore une tentative pour utiliser cette grosse laine Phildar, référence Islande.

Chapeau en tous cas à Phildar pour ses catalogues de l'automne-hiver qui, de mon point de vue, ont fait un sans-faute.

Et après des mois à accumuler de la poussière, le rouet a enfin repris un peu de vigueur ce week-end. Une copine est venue hier pour s'initier au filage, une autre avait repéré il y a quinze jours une mêche toute prête qui lui plaisait, tout était en place que je retrouve l'envie de faire tourner la roue de mon Loulou. Youpi !

Posté par globulle59 à 14:43 - Commentaires [5] - Permalien [#]

02 février 2011

Retour à une valeur sure

A savoir le pull tricoté en rond, qu'on peut essayer au fur et à mesure, avec augmentations et diminutions classiques, laine pas trop épaisse mais qui monte quand même assez vite pour avoir l'impression d'avancer.

J'ai donc débuté le pull à capuche du livre Knitting green.

all_norht_american_hoodie

Photo Interweave Press

Un modèle tout simple, un peu de point mousse sur les bordures, un empiècement au point de riz, une capuche confortable, il a tout pour devenir un pull fétiche.

02_02_2011_002

Ma laine a un peu souffert lors de la remise en pelote: elle avait été tricotée en triple, lavée et bloquée, il n'a pas été facile de séparer les brins. Mais une fois retricotée, elle a un aspect un peu rustique qui me plaît bien, en définitive.

Un aller-retour éclair à Paris m'a permis, en 5 minutes chez Junku, de dénicher deux livres de patrons pleins de promesses.

02_02_2011_003

Le Pochée 8, ça fait un moment que je lorgnais dessus: il contient un modèle de T-shirt à encolure américaine déjà largement testé par les JCA, ainsi qu'un manteau ou un blouson à capuche (eh oui, je suis dans une période capuche)

02_02_2011_006

02_02_2011_004

02_02_2011_005

Dans l'autre livre, j'ai repéré un modèle de chemisier tout plissé, qui me fait penser tout à la fois à Molière et à Colette.

02_02_2011_008

Il contient aussi un adorable petit chemisier ajusté, lui aussi très romantique.

02_02_2011_007

Sûr qu'un de ces jours, je vais pouvoir m'installer dans le coin couture, je garde espoir. Quand je vois les nouveaux programmes de lycée, je me dis que ça doit être sympa d'être prof dans une matière sans TP à roder...

Posté par globulle59 à 15:25 - Commentaires [8] - Permalien [#]

28 janvier 2011

Bientôt...

D'ici peu, je vais pouvoir goûter au plaisir de tricoter cette laine qui soulève l'enthousiasme sur les sites de tricot: la fameuse Cascade 220.

Et petit plaisir supplémentaire, c'est à une copine que je l'ai commandée. Une des participantes du Tricot-thé a lancé début janvier une jolie boutique sur le net, L'échappée laine. Outre la gamme Cascade, on y trouve du mohair pour châles délicats, et des aiguilles Knitpro, bref, que le haut du panier.

Et d'ici peu, on y trouvera des modèles exclusifs en kit (dont des mitaines et un béret réversible absolument magnifiques créés par une autre copine de tricot)

N'hésitez pas à y faire un tour, tout y est beau, et derrière le site, il y a une vraie tricoteuse passionnée de belles matières (et puis, c'est ma copine icon_biggrin )

Posté par globulle59 à 16:12 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 janvier 2011

Dilemne

Nouvel essayage du manteau rose par acquis de conscience, avant de tout détricoter.

Et là, gros doute: ce n'est pas si mal.

26_01_2011_001

Mais en même temps, ce n'est pas vraiment bien. Trop long, ça, je confirme. Les manches aussi. La capuche trop volumineuse aussi.

Mais tout de même une jolie ligne, et alors, le coup fourré auquel je ne m'attendais pas de la part de cette laine: elle est tellement douce et souple sur la peau qu'on a envie de la porter tout de suite, et détricoter parait criminel.

26_01_2011_002

(ah, tiens, un petit trou-trou sous la manche...)

En même temps, je sais que quand ce n'est "pas trop mal", au final, ça reste dans un placard. Ainsi la veste acidulée à manches courtes, jamais portée.

De toutes façons, si c'était une veste de prêt-à-porter essayée dans une boutique, je ne l'achèterais pas. Je pense que c'est un bon argument pour consolider ma décision.

Argument supplémentaire: la fjord fine tricotée en double a pile le bon échantillon pour ce joli pull à capuche ajouté depuis longtemps dans la file des projets (déjà conséquente, plus de 180 postulants)

Posté par globulle59 à 14:19 - Commentaires [8] - Permalien [#]


24 janvier 2011

Bon ben...tant pis

Le manteau rose est terminé, et il est super moche.

Sans blague. Super moche. La ceinture arrive trop bas, le point dentelle en bas fait vachement vieillot sur moi, c'est trop long, bref, trop trop moche.

Allez ouste, direction pelotons !

Posté par globulle59 à 21:38 - Commentaires [6] - Permalien [#]

23 janvier 2011

Fin du suspens dans quelques heures

Pourvu que ça sèche vite, je vais enfin savoir comment la fjord fine réagit au blocage.

23_01_2011

Si c'est la portion "laine" qui gagne, j'aurai peut-être un manteau à capuche chaud et douillet. Si ce sont les 50% d'acrylique qui ont le dernier mot... eh bien j'aurai un truc informe et trop juste au niveau des hanches qui retournera en pelotes...


Edit de fin d'après-midi: quand un gros tricot arrive à son terme, et qu'il est temps de choisir quel sera le suivant, c'est souvent sans appel quand on replonge dans la pile des en-cours. Ce Sedum, il avait beau me plaire avant, il m'est apparu bien peu flatteur tout à l'heure quand je l'ai réessayé.

23_01_2011_001

De toutes façons, c'est mauvais signe quand j'abandonne un tricot. Les projets qui me plaisent vraiment, je ne les lâche plus jusqu'au dernier rabattage de mailles.

Peut-être que j'arriverai à rompre le sortilège de la laine rouge qui ne trouve jamais le modèle adapté. Avec le pull Quarzo.
En me disant que quand tout espoir semble perdu, il reste Norah Gaughan...

Posté par globulle59 à 11:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 janvier 2011

AAAAaaaarrrrgggGGGGHHHHH !

La surjeteuse, des fois, c'est à s'arracher les cheveux. On passe 1 heure à renfiler les fils, ça ne marche pas aux 25 premières tentatives, et à la 26ème, sans qu'on ait la moindre idée de ce qu'on a fait autrement, ça marche impec' !

Donc quand ça marche, ça va super vite, mais si on tient compte des temps de "j'comprends pas ce qui se passe, aaaAAAAAhhhHHHH, j'en ai marre !", ben, ça devient tout de suite un poil moins productif.

Juste histoire de rassurer les deux personnes qui ont laissé des commentaires à propos de leur Quigg qui leurs casse... les fils.icon_wink

Mais l'avantage, c'est que quand on doit découdre de la laine bouillie et que c'est long (4 fils quand même par couture), ça fait plaisir au petit minet qui est à peine dérangé par la marche du découvit.

16_01_2011_007

Et sinon, parmi les "filles à surjeteuse quigg", est-ce qu'il y aurait une qui saurait et aurait envie de créer un forum de discussion ? J'avoue ne savoir ni comment m'y prendre, ni avoir le temps de m'en occuper cette année, mais je pense que ce serait chouette.

Allez, je me lance: je viens d'ouvrir un forum dédié à la surjeteuse Quigg, si ça vous dit, c'est ICI

Posté par globulle59 à 16:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 janvier 2011

La surjeteuse, c'est génial (bis...)

Seconde réalisation en jersey, cette fois j'ai coupé pour de bon dans un coupon de tissu finement gaufré (tissu de polo). Confort absolu des coutures à la surjeteuse, nettes, souples, qui donnent un rendu impeccable. Mais au premier essayage: bof.

Pourtant, rien à dire sur le patron: un mélange de la vareuse manche longue et de la robe sans manches du livre Couture nature.  5 cm d'ampleur en moins pour le dos et le devant, et quelques cm de moins en hauteur, histoire d'obtenir des proportions qui me vont, c'est-à-dire proches de celles de la robe en jean du mois dernier.

Au premier essayage, malheur, j'ai pris 20 ans ! On fait le tour de la boîte des accessoires, pas très grande dans mon cas, rien ne va: les ceinturons larges me donnent un look années 80, les ceintures fines font encore plus mémé. On change de pièce, et on fait le tour des boites de coupons de tissus, beaucoup plus fournies, chez moi... blush2

09_01_2011_003

C'était l'occasion ou jamais de tailler dans un beau coupon de tissu imprimé asiatique, soyeux et coloré, un peu luxueux, dont je n'avais acheté que 50cm dans un salon de tissu en Belgique. Une bande d'une quinzaine de cm renforcée au thermocollant, quelques chutes de lin rouge de la robe-tablier pour le dos et les rubans, et un obi tout simple qui réveille une petite robe tristounette !

09_01_2011_002

A part ça, aujourd'hui, j'avais prévu de terminer le manteau en tricot rose. Il ne me reste plus qu'à assembler la bande de boutonnage, mais à la perspective de coudre une telle longueur.... eh bien j'ai abandonné le tout sur le canapé, et je suis allée faire autre chose...

09_01_2011_001

Trop dur, quand on a un châle en alpaga gris sans prise de tête en route...

Posté par globulle59 à 18:14 - Commentaires [8] - Permalien [#]

27 décembre 2010

Pour faire mes gammes

Pour tester la surjeteuse en vrai, j'ai choisi de me lancer dans un t-shirt à encolure américaine, comme celui du pochée n°8. Mais je suis partie sans patron, à l'aide des explications très claires trouvées sur le blog I like your shoes too. Il permet de faire son propre patron en adaptant un t-shirt tout fait.

Et comme je n'avais pas encore très confiance en mes capacités d'utilisation de la surjeteuse, j'ai recyclé le tissu de 2 trucs ratés en jersey (qui ont bien failli finir découpés en chiffons un jour de grand ménage...)

27_12_2010_001

Une robe marinière d'un ancien Pochée trop grande et à l'encolure totalement ratée
(pas de surjeteuse à l'époque ! icon_wink  )

27_12_2010_002

Une A du Stylish cress book 1 toute pourrie en jersey gris, qui ne ressemblait à rien
(et là, débarassée de son biais imprimé, on dirait carrément une serpillère, ou un truc pour descendre les poubelles)

Zéro euro d'investissement, histoire de ne pas avoir de regrets en cas de plantage. Et le plaisir d'associer dans un même vêtement mes deux tissus préférés: le chiné gris et les rayures marines.

Verdict: la surjeteuse, c'est géant !!!

27_12_2010_004

En fait, j'ai passé autant de temps à coudre à la machine classique les deux bandes de biais d'encolure (3 tentatives ratées + découvit) qu'à faire TOUT LE RESTE à la surjeteuse.

27_12_2010_005

Et question finitions, rien à dire ! A la limite, je porterais bien ce t-shirt à l'envers histoire de montrer comme tout est impec'.

27_12_2010_003

Et au moment de revenir à la machine à coudre pour l'ourlet final du bas, illumination: j'ai une aiguille double à jersey ! Et alors que je commençais à regarder ma machine à coudre de travers, elle est revenue prendre sa place bien au chaud dans mon coeur de couturière: il suffisait de l'équiper du bon accessoire pour qu'elle termine en beauté MON PREMIER PROJET REUSSI EN JERSEY !

27_12_2010_007

Un tout petit peu trop juste en largeur, j'ai oublié de tenir compte de la souplesse différente de mon t-shirt-modèle et du tissu rayé. Quelques cm à ajouter aux épaules superposées si je refais ce modèle.

Mais ce t-shirt, JE L'AIMEUUH !!!

Et quand on manque de temps pour coudre, finalement, la surjeteuse, c'est LE bon investissement.

PS: pour les copines "à surjeteuse", je signale le Burda Style de janvier, avec de nombreux modèles basiques en jersey: t-shirt, cache-coeur, leggins, jupette, 2 robes t-shirt, sarouel et kimono. De quoi mettre notre Quigg  à l'épreuve.

icon_biggrin

Posté par globulle59 à 19:46 - Commentaires [7] - Permalien [#]