01 avril 2012

Tricot réflexion zéro

Au moins 6 fois que je retricote la manche du gilet Nell, pas moyen de trouver la bonne taille, alors j'ai mis en route un truc qui vide la tête et où je n'ai même pas à raccorder les pelotes.

Un gros cône de laine du stock, un modèle à succès (pleine de copines de Lille l'on réalisé, parfois en plusieurs exemplaires, toujours réussis), voilà ma recette du plaisir sans prise de tête. J'avais envisagé au départ pour ce cône l'étole dentelle de la Droguerie, mais le mélange "mohair épais + laine noire + points ajouré" était redoutable: plus mémère, tu meurs ! Sans compter que retrouver ses points dans la laine noire poilue, oublie tout de suite.

01-04-2012 002

Opal de Kim Hargreaves, dans le livre Winter blooms.
Cône de laine sans étiquette, Destocklaines.

Ce modèle plein d'humour de Kim Hargreaves convient parfaitement. Rien à compter à part quelques mailles en bout de rang, du point mousse, et un principe simple: quand j'aurai tricoté la moitié du cône, je rétrécirai d'un maille par rang. Suspens sur la taille finale, on verra.

De toutes façons, je l'aime déjà.

En rangeant quelques boules de mêche à filer, je suis retombée sur un lot rouge framboise, acheté je ne sais où, sans doute à la Lainière il y a très longtemps. Maintenant que j'ai goûté aux teintures maison, je trouve les mêches teintes industriellement terriblement ennuyeuses, avec leur couleur parfaitement unie. J'ai donc fait un essai en ajoutant du noir et du violet n'importe comment.

01-04-2012 001

Deux passages en cardeuse pour unifier un peu mais pas trop.
Filage tout simple en 2-ply, sans objectif de métrage ni d'épaisseur de fil, encore une fois, on verra bien.

01-04-2012 003

Eh bien, là encore, je l'aime déjà.

Edit du mardi: voici le résultat retordu:

03-04-2012

Au final, je devrais obtenir environ 300m, ça devrait être juste bien pour envisager de tricoter un Abyssal.

Posté par globulle59 à 18:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


23 mars 2012

Un exploit malgré les apparences

Un pull terminé, du jersey, du tout simple sans fioritures.

23-03-2012

MAIS tricoté à la machine, ce que je n'osais plus espérer après mes innombrables échecs.

Un modèle classique de pull à col roulé, mais quand la largeur est nickel, la laine douce, la longueur des manches parfaite, ça tient réellement de l'exploit pour moi.

Et encore une fois, la règle s'est vérifiée: quand on ne sais plus à quel saint se vouer, il faut essayer avec la Malmédy. J'ai un vraiment raison de détricoter l'étole Séraphine, parce que ce pull, au moins, je le porterai assidument.

Et ça n'a l'air de rien surtout pour cette laine qui se tricote en 3,5, mais les 3 mailles ajoutées sur les côtés du buste changent tout à l'aspect final en lui donnant un petit air années 80 qui n'est pas pour me déplaire.

Ah oui, le modèle: le pull basique du Phildar BO BASICS 2008 nettement allongé au niveau du buste. Et pour une fois, j'ai bien noté mes réglages, pour pouvoir réitérer avec la même laine, dans un coloris plus masculin. Parce oui, mon conjoint a été conquis et en voudrait bien un lui aussi. En Malmédy, en jersey tout simple sans fioriture.

...sauf que là, j'ai égaré le catalogue...soupir

Posté par globulle59 à 18:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 mars 2012

Merci Vince !

Bon, en fait, Vince n'a rien fait spécialement, mais c'est grâce à lui que j'ai enfin réussi à me servir de ma machine à tricoter correctement.

Il y a de nombreux mois, il m'avait confié 2 pelotes de pure laine, dans le but de faire une teinture sur jersey tricoté, à la manière de ces sushi sock rolls.

Avant de ranger la machine après une énième tentative ratée, j'ai monté les fameuses pelotes, et là, magie ! ça fonctionne ! Il suffisait de prendre de la bonne laine, bien élastique, au lieu des vieilles chutes bizarres de fin de pelotes bas de gamme !

Du coup, je suis presque au bout d'un pull qui semble devoir convenir. Il me reste l'encolure du devant, le montage, et le col roulé que je pense tricoter à la main en circulaire.

 14-03-2012

Laine Malmédy détricotée du Seraphine de sinistre mémoire...

Et sinon, pour plein de raisons valables (le soleil revient, au boulot ça craint, mon anniv' est dans à peine deux mois, je vais changer d'échelon, au boulot ça craint, j'ai bien (trop) travaillé, j'ai eu trois fois la crêve cet hiver, au boulot ça craint, je le vaux bien... icon_wink  ), je viens de me faire un beau cadeau.

From Alysse créations, donc ça ne peut être qu'un très-très beau cadeau.

Hin-hin-hin, même en cliquant, vous saurez rien !...sardonique

Posté par globulle59 à 17:12 - Commentaires [6] - Permalien [#]

05 mars 2012

Le retour de la revanche...

05-03-2012

... mais je te préviens, c'est ta dernière chance avant la petite annonce sur Le Bon Coin !

Posté par globulle59 à 21:18 - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 mars 2012

Mon Dear Jane free style

Normalement, un patchwork Dear Jane, c'est immense et ça peut servir de couvre lit .

Normalement, un Dear Jane, ça suit un assemblage rigoureux des carrés, avec une grille de couleurs qui ne doit rien au hasard.

Normalement, un Dear Jane, ça se matelasse à la main, en suivant les motifs des carrés, et on y passe aussi longtemps qu'à la réalisation des carrés proprement dits.

Normalement, un Dear Jane, ça s'assemble avec une multitude de petites bandes de tissu blanc, et on finit par une bordure festonnée qui rajoute encore quelques semaines (mois ?) de travail.

Donc, le mien, il est tout petit (80cm de côté), il n'a que 21 carrés colorés, il a été matelassé en free style à la machine en une heure, il est doublé d'une toile de coton à matelas et il a une bordure en biais imprimé. Et il a été fini en 3 heures, une bonne partie du temps ayant d'ailleurs plutôt servi à farfouiller dans le carton des tissu pour trouver de quoi faire la bordure.

04-03-2012 004

Et le plus important: je l'adore !

04-03-2012 005

D'ailleurs, la devise du Dear Jane n'est-t-elle pas "Finished is better than perfect" ?

Et pour les photos, ce sera tout, parce qu'il y a du vent, aujourd'hui !

04-03-2012 006

icon_wink

Voilà une bonne chose de faite. Du coup, mon livre Dear Jane et les règles spécifiques en plastique sont à vendre: le livre n'a aucune annotation, il est resté en bon état (pas de pages cornées, couverture très correcte) même si l'on voit qu'il a été manipulé.

04-03-2012 007

(cliquez sur les vignettes pour les détails de l'état général)

04-03-2012 008   04-03-2012 009

Les régles sont à l'état neuf, elles n'ont quasiment pas servi car je les ai achetées alors que je commençais à trainer les pieds sur ce patchwork. Je n'ai plus l'emballage cellophane, mais j'ai conservé la carte avec les instructions d'utilisation. Les régles incluent les marges de couture, elles sont vraiment bien conçues et permettent de gagner un temps fou lors du report des pièces.  VENDU

04-03-2012 013

Le tout a été commandé à la Couserie Créative. Je demande 35 euros pour le lot complet. L'ensemble non emballé pèse un peu moins de 800grammes, les envois sont possibles en tarifs lettre, mini-max ou lettre max, contactez-moi directement via le lien en haut à droite si vous êtes intéressée.

Posté par globulle59 à 14:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]


03 mars 2012

Les bonnes idées arrivent en roulant...

Ces derniers jours, j'ai beaucoup roulé, et ces longs trajets m'ont permis de ranger mentalement mes projets laine et tissu.

Vu: un superbe patchwork chez Film in the fridge, simple dans sa construction mais, comme toujours, percutant et plein de gaité.

Souvenir: j'ai un rouleau tout découpé qui n'attend que ça...

03-03-2012 001

... oui, mais il me faudrait un grand coupon de coton blanc pour les carrés.

...en fait, j'en ai plein, pour mon projet Dear Jane en sommeil depuis des mois.

Plutôt que de ne jamais avoir de Dear Jane, je crois que j'aimerais mieux avoir un truc plus petit, mais fini, et voir ce que ça donne...

 03-03-2012

Une petite soirée d'assemblage, et voilà un mini patchwork bien avancé. Reste à doubler, matelasser, et voir à quoi il pourra bien me servir. Mini-couverture pour les mollets, panneau mural, ou centre de table, ce sera toujours mieux que d'attendre dans la boite à tissus.

Seule bêtise, pour le coup: retrouver un carré une fois l'assemblage terminé... Bon, ce carré ira sur le panneau du dessous, c'est tout.

03-03-2012 002

C'est balot...

Autre inspiration en roulant: JE VEUX un plaid au crochet comme La Poule. Et plutôt que d'acheter la laine toute prête, je vais la filer, ce qui me permettra d'utiliser les petites boules de mêche déjà teinte qui trainent depuis des années dans le tiroir du bas.

(si ça, ce n'est pas un nouveau projet aussi infaisable que le Dear Jane...  icon_crazy )

Posté par globulle59 à 22:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 février 2012

Bouloches again

Trop contente du résultat sur le pull d'hier, je me suis jetée sur un pull rose à capuche que j'adore, mais qui avait viré à la serpillère en quelques jours.

Début des opérations à la main, et là, problème: le fil tricoté en double était tellement attaché à ses bouboules qu'il avait tendance à venir avec. Je n'étais vraiment pas prête à troquer un pull à bouloches contre un pull aux mailles tirées.

Merveille, devant moi, au rayon des fers à repasser, mon potentiel sauveur.

28-02-2012 001

Comparaison sur deux manches: à droite, épilation manuelle, à gauche, avec le rasoir de la mort qui tue ! Plus rapide et plus net qu'à la main.

Comment ai-je pu vivre sans ???

 28-02-2012 002

Rasoir anti-peluches, 2,95 euros chez Electro-dépot...

 Edit du 3 mars: les bouloches sont revenues en 3 jours sur le pull rouge. Rasoir à pull, tu vas être amorti, je le sens...

Posté par globulle59 à 15:14 - Commentaires [10] - Permalien [#]

27 février 2012

Le coup du pull à bouboules

Quand un pull reçoit la mention "essayé et adopté", avec moi, il doit se préparer à un stage commando: quand j'aime un nouveau pull, je le porte presque sans discontinuer.

Le pull rouge-marron de cet hiver a eu du mal à traverser cette épreuve, en quelques semaines, il était couvert de bouloches, et quasiment plus portable. Les bouboules ! D'autant qu'il m'allait comme un gant.

C'est là que j'ai décidé de faire confiance à Elizabeth Zimmermann, qui écrit dans The Opiniated knitter que si on enlève consciencieusement TOUTES les bouloches d'un tricot en pure laine, il y a des chances pour qu'une fois suffise.

Bon, je suis en vacances, je n'ai rien d'urgent à faire, c'est parti pour une séance d'épilation. A final, j'y ai passé moins d'une heure, j'ai un pull comme neuf, et c'est une activité qui n'est pas plus bête que de repasser ou de désherber le potager, en fin de compte.

27-02-2012 001

Résultat du crash-test dans quelques semaines. Comme j'ai plusieurs copines qui ont désormais des Owls à bouboules, je vous tiendrai au courant.

Et sinon, je ne me consacre plus qu'à Nell pour pouvoir le porter cette saison, donc, ça monte...

27-02-2012 002

Posté par globulle59 à 12:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]

18 février 2012

Essaye encore...

Cette semaine, pleine d'espoir à l'idée d'arriver (peut-être) à ranger tout mon bazar dans les nouvelles étagères, je me suis offert un fauteuil à caser dans la place libérée.

Pour moi toute seule, MON fauteuil, juste pour MOI, assez large et profond pour me caler avec tricot et bouquin, à la bonne hauteur pour pouvoir aussi y filer. Et même peut-être y faire un somme tant il est confortable.

Et on s'était dit qu'il fallait le couvrir quand je n'y suis pas, pour éviter d'y retrouver une pile de poils de chat...

Ben... raté...

18-02-2012

En même temps, couvrir d'un châle en alpaga, stratégie à revoir...

Posté par globulle59 à 13:42 - Commentaires [8] - Permalien [#]

12 février 2012

Le double plaisir de savoir tricoter

Déjà, en ce moment, on est priviligiés: le temps sec et froid nous permet de frimer avec nos pulls, mitaines, cols et écharpes. En ce moment, on peut faire tourner tout notre dressing.

Mais aussi, quand comme moi, on se choppe le virus de la grippe dès son arrivée dans le département (YES !), on peut encore rajouter des couches même dans la maison !

 12-02-2012

Dans ces cas-là, la compagnie de 2 bons potes ne se refuse pas: il y a le grand châle bleu pur alpaga d'il y a quelques années (qui a déjà démontré ses propriétés de Healing shawl depuis la visite d'une Trico*bsédée cet automne), et le châle épais en laine-alpaga-soie-mohair de cet hiver.

Mais finalement, cet interlude grippeux (ça se dit ?) m'a presque fait du bien. Pas au début, quand j'étais qu'une pov' loque qui ne fait que roupiller en alternant frissons et coups de chaud. Mais le troisième jour, encore trop patraque pour aller bosser, mais assez bien pour ressortir mon tricot et lire toute la journée, sans culpabilité. C'est le grand gilet Nell qui en a profité, il est maintenant parti sur de bonnes bases (le truc orange en haut de la photo).

Et le summum, finir la journée en se replongeant dans Elizabeth Zimmermann, rigoler en relisant l'histoire du tricot sur moto (page 79 de The Opiniated kintter, mon préf' de préf'), et découvrir son conseil sur les pulls qui peluchent ("se prendre une après-midi tranquille et retirer toutes les bouboules, en travaillant méthodiquement sur une manche, puis le devant, histoire de voir avancer"). D'après elle, une fois suffit et les peluches ne reviennent plus. Ca, c'est sûr, il faut que j'essaye.

Mais pas demain, parce que demain, retour au boulot !...

( Sinon, il reste quelques lots disponibles dans le message du dessous, avec certains prix revus à la baisse. )

Posté par globulle59 à 17:19 - Commentaires [5] - Permalien [#]