25 juin 2012

Et dire que j'ai hésité des semaines...

Cet hiver, j'avais acheté chez Sandra/L'échappée laine un lot de Cascade Eco+ coloris moutarde. Une merveille, une teinte tout en subtilité, et avec 750g, je pouvais imaginer un grand manteau douillet.

Seulement j'ai déjà tricoté un pull dans cette qualité, et aussi un manteau dans une laine différente, mais d'une couleur de la même gamme. Et voilà, je n'aime pas trop porter deux pull faits dans la même matière.

J'avais envie d'une grande couverture en laine, mais pas les poignets assez solides pour l'envisager au crochet. Et pour être honnête, je n'osais pas utiliser ma cascade pour une couverture qui finirait immanquablement pleine de poils de chat.

Sauf que, comme c'est bientôt l'été, j'ai entamé mon "rituel Stephen King". Le retour du soleil signe pour moi le moment d'attaquer un gros-gros roman, et si c'est du pur divertissement, c'est encore mieux.

Donc l'an dernier, c'était Dôme 1 et 2, 1200 pages. Alors cette année, ben, Le Fléau, 1800 pages.

DONC FORCEMENT du point mousse, ou du jersey.

Et du Jared Flood, tant qu'à faire, Quill pour être précise.

25-06-2012

Et comment ai-je pu être aussi bête d'attendre: c'est un régal absolu ! Moelleux, souple, douillet.

Pour la bordure, ce sera du destockage à fond: de la Phildar Castel, du shetland filé main, et deux coloris de gris à obtenir par teinture d'un reste de pure laine écrue.

Posté par globulle59 à 20:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]


23 juin 2012

La colle est sèche...

... et les fuseaux sont finis.

23-06-2012

Et cette fois, j'ai essayé d'autres choses.

23-06-2012

Comme ce fuseau poids lourd, fabriqué en prévision pour une débutante.

23-06-2012

Et comme ces deux modèles, qui hésitent un peu entre top-whorl et bottom-whorl, autrement dit,qui ne savent pas bien si leur fusaïole est en haut ou en bas.

23-06-2012

Une position intermédaire qui a bien des avantages: une rotation très stable comme sur un fuseau bottom-whorl, et la possibilité de donner une grande vitesse au fuseau en faisant rouler le tige sur la cuisse.

Et le look est vraiment sympa.

Plus d'info sur le second blog...

Posté par globulle59 à 14:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 juin 2012

Du temps pour moi

Quelques jours de répit dans cette fin d'année scolaire, j'ai passé des heures dans la sciure et les copeaux.( icon_biggrin, et oui, chacun son truc)

A présent, je commence à former moi-même mes crochets de fuseaux, ce qui me donne plus de choix de tailles qu'avec les mini-crochets tout prêts.

22-06-2012

Du coup, il faut passer au système D pour le séchage de la colle. Pas top-glamour...

Et sinon, je pense que les bois nobles vont pouvoir faire leur entrée officielle d'ici peu. Outre leur originalité et leur beauté, ils ont souvent une forte densité, très utile quand on veut obtenir des fuseaux plus lourds mais qui restent légers au regard.

22-06-2012

Ah, le zébrano. Son nom me faisait rêver la semaine dernière, mais je n'avais encore rien vu...

22-06-2012

rezwub

Posté par globulle59 à 19:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 juin 2012

Le cardigan du second tour... raté

 

J'ai monté les mailles d'un cardigan en top-down en regardant les résultats du second tour des présidenteilles, et j'ai bien failli le terminer devant les résultats du second tour des législatives.

19-06-2012

Pas de bol, je n'ai pas de boutons qui conviennent. Les noirs ont un look parfait, mais seront trop lourds (10 boutons quand même !). Les argentés à motifs d'animaux sont trop petits et ressortent trop sur la laine foncée.

19-06-2012

Du côté de l'atelier, j'ai planché sur une demande particulière: des crochets doubles de gros diamètres, avec un numéro différent à chaque bout. Le premier essai n'a pas été concluant.

17-06-2012

Mais comme je ne lâche pas facilement, j'ai refait un essai hier, avec des outils plus adaptés. Exercices d'entrainement sur chutes de baguette, et visiblement, ça s'améliore.

19-06-2012

Et comme une confiserie, avant de mettre en route un tricot plus ambitieux, j'ai débuté un petit truc léger, léger et adorable. Une simple écharpe en mohair ultra-fin repéré chez Blanche-Neige hier soir, et mise en route aussitôt avec les laines du stock.

19-06-2012

Echarpe Monette de Lucinda Guy, dans le livre Rowan Vintage knits

Tricoté en Pichenette blanche et mohair très fin parme de chez Fibrex
(marque "Poils d'ange", oui, j'ai honte...)

Il y a bien longtemps que je n'avais plus tricoté de dentelle aussi fine, j'ai mis quelques rangs à retrouver mes repères, mais c'est tellement joli...

Edit du lendemain: je n'ai pas l'habitude de lâcher l'affaire, quand je commence à un truc, vous aviez remarqué ?

20-06-2012

Tadam !

 

Posté par globulle59 à 10:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 juin 2012

Aujourd'hui, shopping bois en Belgique, pour pouvoir me frotter à de nouvelles essences, de nouveaux formats, et donc imaginer de nouvelles proportions aux futurs fuseaux. Sans oublier les pièces rectangulaires pour les tiges des fuseaux turcs.

12-06-2012

Ouais, hein, ça vaut un shopping laine.
Erable, frêne, olivier, cerisier, poirier, amarante.

12-06-2012

Est-ce que, comme moi, vous voyez la yarn gauge potentielle cachée à l'intérieur de ce carrelet d'olivier ?

12-06-2012

Zebrano, et Padouk
Moi, rien que les noms me font rêver...

Et la couche de paraffine sur le bout des tronçons donne une idée de l'aspect final après ponçage, cirage ou huilage.

Ah, je sens que je vais bien m'amuser.

icon_biggrin

Posté par globulle59 à 22:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


12 juin 2012

Une brassée de fuseaux

Il suffisait d'une matinée dans l'atelier pour que 4 pièces terminées puissent faire leur entrée. Il ne leur manquait en fait que des tiges adaptées, et parfois tout tourne bien, aucune tige ne se fend, et je peux ressortir fière et satisfaite du petit chalet de jardin.

12-06-2012

Trois fuseaux tibétains, dont un bicolore à tige en noyer, ainsi qu'un fuseau suspendu, sobre et efficace.

Les petits bols étaient prêts depuis longtemps, l'un d'entre est juste repassé sur le tour pour recevoir une traitement de poudre de nacre et de cires et ainsi s'accorder parfaitement à son fuseau.

A partir d'aujourd'hui, les photos des fuseaux terminés seront à retrouver sur un blog dédié à mes petits objets en bois. Mon blog principal restera le lieu d'accueil de mes essais, tentatives et prototypes, mais ce sera plus simple pour les personnes intéressées par les fuseaux de tous les retrouver rassemblés.

Donc, ce sera par ici:

06-11-2011 005

 

Posté par globulle59 à 16:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 juin 2012

Après la couleur, retour à la laine naturelle

J'ai commencé à laver de toutes petites quantités de toison de texel. D'abord mêche par mêche au savon, ensuite une bonne poignée avec du liquide vaisselle, histoire de voir les différences de rendu des deux méthodes.

Dans les deux cas, c'est concluant, les fibres sont bien propres, gardent tout leur gonflant.

09-06-2012

Et comme je viens de recevoir des peignes, j'ai pu tester un nouveau type de préparation. Ma technique de peignage doit être perfectionnée, car je n'arrive pas encore à bien éliminer les fibres les plus courtes. Malgré ça, j'adore la texture de la laine peignée. Ca fait ressortir un lustre que je n'obtenais pas au cardage, les fibres bien alignées sont aussi très faciles à filer ensuite en taille fingering.

Et cette laine, même si elle garde une texture "laine de pays" est bien plus douce que je ne l'espérais. Un bon plan, ce petit troupeau de moutons du valenciennois.


Edit du soir: les peignes viennent de sauver de la poubelle un grand sac de mêche marron !!!

J'avais depuis des années un stock de mêche naturelle couleur chocolat des Laines du Mouchon, que j'avais cardée avec un peu de mêche blanche pour obtenir assez de matière pour un projet (d'ailleurs avorté).

Entre-temps, des mites y avaient élu domicile, après un bon séjour au congélo et un tri drastique des mèches, j'ai voulu essayer de filer ce lot rescapé. Une horreur: est-ce mon cardage, pas top, les mites ou les deux ? En tous cas, le fil obtenu était hirsute, impossible d'imaginer passer des heures à filer pour un résultat aussi médiocre.

Avec les peignes, c'est oublié: virées, les bouloules, les fibres trop courtes ou mal alignées, ma laine est sauvée !

09-06-2012

God save the combs !!!
En bas, la laine cardée, en haut, après un peignage rapide.

Ces petites merveilles se trouvent ici. Petit format, très légers, hyper doux pour les poignets. Et fonctionnant en accord avec la technique de Margaret Stove: plutôt que de se casser le dos (et la motivation...) à laver à tour de bras de grandes quantités de laine, puis à la carder, on en prépare une petite poignée, on la file tranquillou, et on enchaine une autre si on a envie.

09-06-2012

Spectaculaire

Posté par globulle59 à 14:36 - Commentaires [5] - Permalien [#]

06 juin 2012

Voluptuoso

Ouais, hein, ça déchire !

06-06-2012

Le coloris ? Hot lips...
De Greenwood fiberworks.

Filé sur Fantasia, poulie normale, simple retors à 2 brins.

06-06-2012

Un mérinos aussi doux et aussi fin, je n'en avais jamais touché. Sûr qu'il deviendra quelque chose qui se porte autour du cou, au plus près de la peau.

Comme un bisou dans le cou.

Posté par globulle59 à 17:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]

31 mai 2012

Allez, je me lance !

A la suite de plusieurs échanges de mails avec des débutantes en filage intéressées par mes petits fuseaux, je me suis rendu compte qu'il n'y avait pratiquement aucune vidéo en français pour apprendre les gestes de base.

Donc grâce à l'aide (ce n'est pas un vain mot) de mon compagnon, je peux maintenant proposer une vidéo montrant les principes de base du filage sur fuseaux. Le vocabulaire est volontairement simple, sans trop de jargon technique.

La vidéo est disponible en version CD dans ma petite boutique, à partir de maintenant.

Snapshot - 3

Au sommaire:

  • fibres et torsion, le principe général du filage
  • former une amorce sur un fuseau suspendu avec ou sans crochet, et sur un fuseau supporté (tibétain ou russe)
  • commencer à filer, sur les différents types de fuseaux
  • faire un retors simple
  • faire un retors andin

Durée 11 minutes. Formats avi et MP4.
Les fibres employées proviennent des boutiques Alysse Créations et Les Laines du Mouchon.

Un extrait:

 

 

Posté par globulle59 à 18:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 mai 2012

La saison des tontes

Dans les bergeries et chez les fileuses, ça s'active en ce moment. Hier, j'ai récupéré une toison de Texel local, tondue un peu à la va-comme-j'te-pousse (plein de recoupes, mais je gère), livrée avec option "graine de coucous" (quelque-chose me dit que le mouton est allé trainer près des poules...) Mais assez propre malgré tout, pas de paille ni de débris végétaux.

J'ai voulu tester la méthode de Margaret Stove, dans sa vidéo Lace spinning. Eh bien, ça marche ! On lit partout qu'il en faut surtout pas de savon, pas d'eau bouillante, pas de manipulations de la laine, Marg' nous conseille tout le contraire: de l'eau bouillante, du savon classique, et on frotte vigoureusement chaque mêche une à une.

30-05-2012 005

De gauche à droite: la laine brute, la cardinette qui m'a permis d'éliminer les bouboules et les parties feutrées (penser à laver une seule fois le côté "bête" la prochaine fois), le nuage prêt à filer, l'écheveau produit.

Le résultat est ultra-concluant: la laine est parfaiement propre, comme on lave poignée par poignée, on retrouve les mêches bien définies, et on peut les présenter toujours dans le même sens (d'après Marg', c'est important). On utilise très peu d'eau, et on ne se casse pas le dos à manipuler de grands seaux puisqu'on lave quelques grammes à la fois.

Mais franchement, pour filer en lace, on n'a pas besoin de 300g de laine. Une poignée, ça occupe déjà un moment !

30-05-2012 006

C'est joli, hein ?

Ce n'est pas doux à se tricoter des nuisettes, mais ça reste très acceptable pour de la laine de pays.

30-05-2012 008

Ce n'est pas encore du lace, mais au moins du 18wpi.
Attendez que je reçoive mes peignes, ça va dépoter !

Sinon, pour le plaisir, j'ai enfin osé attaquer une mêche reçue lors d'un week-end mémorable, cet automne. (d'ailleurs, Carole, tu te rends compte du chemin parcouru ?)

Alors là, on n'est plus dans la même catégorie: un mérinos si doux et si fin qu'on se retient pour ne pas tout filer d'un coup. Des couleurs saturées, des fibres longues et juste assez glissantes pour un filage ultra-zen et au feeling.

30-05-2012 002

Et même les étiquettes sont à la hauteur.

30-05-2012 003

Si on était dans la catégorie gateaux, cette mêche serait un macaron Ladurée !
Merci les filles, c'est une merveille !

(et pour le côté technique, je fais juste un retors 2-ply classique, j'ai légèrement décallé mes célibataires pour avoir un peu de mélange de couleurs mais pas trop.)

Posté par globulle59 à 16:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]