01 novembre 2015

La fin du projet Kantha jacket

Ce projet a débuté fin août, avec les premiers dessins du patron, notamment pour le col tracé sur mesure, et les panneaux de devant.

Début septembre, j'ai reçu les tissus indiens, et je me suis mise au matelassage des différentes pièces.

Je suis partie sur la base du manteau Gérard de La république du chiffon, mais il n'en reste sur le manteau final qu'un bout de la ligne d'épaules, et la ligne d'encolure dos. Le col croisé est une extrapolation de col mandarin tracé grâce au cours Craftsy de Suzy Fuller (mon héroïne !), les manches et emmanchures sont de type kimono, inspirées des coupes de 100 idées, période années 90.

IMG_9067

Quand je revois mon tableau Pinterest, je me dis que je ne suis pas loin. Il est bien trop grand, et curieusement, alors que les tissus sont des saris indiens direct from New Dehli, le manteau ressemble à un vêtement chinois ou mongol. Allez savoir...

IMG_9075

Un des aspect vraiment sympa de ce projet, ça a été de jouer avec les motifs des deux saris, pour utiliser au mieux les dessins ou les rayures. Je voulais apporter un peu de dissymétrie, mais que ça reste par touches et que le manteau soit portable au quotidien.

IMG_9077

Etant donné que j'avais passé quelques semaines sur le matelassage à la main, je n'allais pas bâcler les finitions. Si l'assemblage a été réalisé à la machine (ma Pfaff passe sans broncher sur 9 épaisseurs de tissu !), j'ai fermé toute la doublure à la main. Je me suis inspirée des techniques de haute couture de la petite veste Chanel (cours craftsy The iconic teed jacket), donc aucun fil ni aucun noeud ne ressort sur l'envers.

IMG_9097

Rien à dire, ça vaut la peine.

Du côté des fournitures: 2 saris indiens vintage commandés via Amazon chez Vintage and you, une housse de matelas en molleton qui ne servait plus, et un coupon de voile de coton noir du stock intercalé pour éviter que le blanc de la housse ne se voie par transparence à l'extérieur. Bobine de coton bio du stock pour le matelassage à la main. Boutons géants de récup. Anneaux cuivrés de chez Elza tissu pour l'attache d'épaule.

Je suis contente que ce projet contienne essentiellement des matériaux recyclés, ça participe au plaisir que j'ai à porter cette veste.

IMG_9072

Merci à mon compagnon qui sait que je n'aime pas les séances photos, mais qui shoote tellement comme un malade qu'il finit toujours par me faire rigoler.

Posté par globulle59 à 13:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]


29 octobre 2015

Top Bronte de Jennifer Laurel Vintage

Le Top Bronté est un modèle que je voulais essayer depuis longtemps, mais j'avais détecté de nombreux problèmes d'ajustement sur les photos des réalisations.

C'est un patron qui taille très petit. J'ai choisi la taille 14 en fonction de mon tour de buste, et c'est tout juste au niveau des bras (qui sont plutôt de taille 10 ou 12) et du buste, justement. Il faut vraiment choisir un jersey très souple.

IMG_9063

Les épaules croisées sont sympa, mais il y a clairement un souci à ce niveau. La créatrice termine ses consignes en indiquant que les épaules doivent être stabilisées par quelques points de couture, ou un accessoire (bouton, ruban ou autre).

Je ne trouve pas ça très satisfaisant, c'est un peu un cache misère à mon avis. C'est dommage car le décolleté est joli.

IMG_9064

J'ai réalisé ce t-shirt dans des chutes de jersey, donc je ne regrette rien. Même si j'ai bien envie d'un maillot à emmanchures croisées en jersey blanc tout simple (le syndrome Petit Bateau), j'attends de voir à l'usage si cette version d'essai est confortable avant de renouveler l'expérience.

Posté par globulle59 à 14:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 septembre 2015

Allez hop, tant que c'est chaud !

Coupé à 12h, fini à 15h avec pause repas au milieu, que demander de plus ?

Voici mon second Renfrew cousu dans un jersey à pois de chez Mondial Tissu.

IMG_20150927_144329

En farfouillant à la recherche d'une solution pour le pli du buste, j'ai vu que quasiment tout le monde avait le même problème, et que c'etait dû à des emmanchures un peu trop courtes en hauteur. J'ai donc juste réduit ma marge de couture lors de l'assemblage des épaules, et en haut de l'emmanchure. En gagnant 1 cm au niveau de chaque épaule, ça a suffit à faire pratiquement disparaitre le défaut. Ca m'a aussi permis de mieux positionner la couture d'emmanchure juste sur l'os de l'épaule.

Les manches avaient suffisamment d'embus, je n'ai pas eu besoin d'ajouter de hauteur à la tête de manche. Par contre, j'ai enlevé 5 cm en bas avant de coudre les bracelets de poignets. Chez Sewaholic, les manches sont très longues, je l'avais remarqué sur la chemise Grainville.

J'ai aussi réduit la marge de couture à 0,5cm en haut du buste, pour rejoindre la marge normale à 1,5 cm au niveau du bassin.

IMG_20150927_144512

Mon seul reproche: cette fois, c'est un peu trop large en haut du buste. Mais là, OK, je chipote.

Posté par globulle59 à 15:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 septembre 2015

Test de Renfrew / Sewaholic

Voilà un patron classique qui m'a posé bien des problèmes au moment de choisir la taille. J'ai tracé 3 tailles complètes, dont une avec un FBA qui donnait un résultat plus que bizarre. Au final, j'ai choisi de tailler la pièce de devant en navigant de taille en taille: T10 pour la base, transition jusqu'à la T14 à partir des épaules jusqu'aux aisselles, T14 pour le buste et la taille, puis transition vers la T10 ou 12 pour les hanches (je finis par m'embrouiller). Tout le reste est en T10 pour mon 40-42.

IMG_8955

C'est un projet-test réalisé entièrement avec des chutes de jersey du stock, d'où les manchettes rayées. Mais au final, ça me plaît bien, et avec la bande des hanches en blanc, ça casse le côté "Où est Charlie ?" Les manches étaient assez longues pour que je puisse zapper les bandes de poignet, et faire un simple ourlet au point zig-zag (ah, je vénère ma Pfaff qui n'a pas besoin d'une aiguille jumelée, et qui n'a même pas tiqué quand j'ai laissé mon aiguille standard à bout pointu- une fille facile à vivre, quoi).

IMG_8956

Globalement, ça va. Les épaules auraient pu être taillées un tout petit plus larges, mais ça reste convenable. L'ampleur au niveau du buste est tout juste, c'est en partie dû à mon jersey peu extensible. C'est un peu large au niveau des reins, j'ai vu que je n'étais pas la seule à avoir ce résultat avec ce patron. La bande d'encolure mérite d'être raccourcie carrément sur une prochaine version (là, pas le courage de défaire mon assemblage à la surjeteuse), mais je valide à fond la forme du décolleté.

Malgré les adaptations sur le devant, il reste quand même un pli au niveau de l'aisselle, bien visible grâce aux rayures, qui montre que l'ajustement n'est pas parfait.

IMG_8957

Je ne peux rien dire au sujet des explications du paton, je ne les ai pas utilisées. Quelques Plantains et Ottobre m'ont rendue autonome pour les T-shirts.

Donc ce n'est pas si mal, finalement. J'ai pu utiliser mon petit reste de jersey marinière "effet usé", dont le plus grand partie a servi à un t-shirt que j'ai offert, car bien trop petit. Ce t-shirt a quelques défauts, mais il est largement portable, et m'a permis de tester un patron qui offre de nombreuses variantes possibles.

Posté par globulle59 à 18:28 - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 septembre 2015

Le défi "Alice"

Cet été, ma copine Alice du blog A pleines mains m'a demandé de plancher sur le cas des fuseaux andins. Ce sont de grands fuseaux qui peuvent être utilisés en filage suspendu ou supporté.

septembre 2015 fuseaux andins alice (2)

Erable sycomore et palissandre du Honduras / Buis et olivier

J'ai tourné des fusaïoles assez lourdes, l'une est nettement plus large que d'habitude. Les essais ont surtout porté sur les tiges, qui devaient être assez longues, avec une pointe en bas filer dans un bol, une pointe en haut pour permettre la mise en rotation en supporté, mais aussi une petite encoche, à la manière des fusaux turcs, pour le filage suspendu.

septembre 2015 fuseaux andins alice (1)

J'ai aussi changé les proportions de la tige en haut et en bas de la fusaïole, entre le premier et le second fuseau.

Et je me suis amusée pour les bols, en particulier pour celui en olivier, qui a un peu une forme de bols à déjeuner breton ( sans les oreilles ! ). J'ai aussi utilisé pour la première fois une gouge minuscule de 3mm de large pour réaliser les ornementations.

septembre 2015 fuseaux andins alice (3)

Place aux tests, là, maintenant c'est à Alice de se mettre au boulot.

Posté par globulle59 à 13:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 septembre 2015

Blouse Coquelicot - Histoire de coudre

C'est un patron qui comprend de nombreux petits détails intéressants, mais qui a donné chez moi un résultat mitigé.

J'ai lu trop vite les intructions avant de faire le FBA, je n'ai pas compris que les demi-devants correspondaient à la largeur réelle du vêtement, et que les bandes contrastantes étaient juste superposées. J'ai donc sous-estimé le nombre de cm à ajouter au centre. Après avoir compris mon erreur, j'ai cousu les devants en rognant sur les marges de couture pour compenser, et je me suis retrouvée avec une blouse bien trop large. Les pinces arrivent aussi un peu trop bas, mais c'est dû à mon FBA, pas au patron lui-même.

J'ai dû aussi redessiner les emmanchures, il leur manquait 2 bons cm de haut pour que je puisse loger mes bras.

J'ai été plusieurs fois gênée par la rédaction des instructions: on lit de coudre à 1cm du bord sur un patron sans marges incluses, du coup j'ai souvent hésité. Mais c'est peut-être moi, je suis trop habituée aux instructions en anglais des patrons avec marges à 5/8 ", sans doute.

IMG_8927

D'emblée, j'ai coupé mon tissu en allongeant le devant, les testeuses du modèle avaient souvent déploré une blouse un peu courte. Même là, c'est encore tout juste, ça coupe trop la silhouette.

J'ai aussi réduit le nombre de petits plis au bas des manches, 3 m'ont semblé suffisants.

Au final: tissu un peu cucul + coupe qui me vieillit = blouse de mémé !

IMG_8928

C'est dommage car elle est vraiment confortable, et les détails aux manches la rendent originale.

Posté par globulle59 à 15:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2015

Le cas du manteau - épisode 2

Cette fois c'est parti.

J'ai reçu les saris en début de semaine, et je me suis lancée hier dans le découpage des pièces. Il a fallu réfléchir (mais pas trop) au placement des motifs, superposer, épingler, et enfin couper.

La couche de molleton provient d'une housse de matelas que nous n'utilisions plus (elle correspondait à un canapé convertible qui ne sert jamais de lit), c'est donc un projet qui pousse le recyclage assez loin, et ça me plaît bien. Ma veste sera en 100% coton, la superposition de 4 couches devrait la rendre assez chaude pour la mi-saison.

J'ai choisi un sari à rayures noires et prunes pour l'extérieur, certaines pièces utilisent aussi les lisières brodées rouges et blanc. Les tissus sont des voiles de coton, j'ai dû intercaler une couche de tissu sombre entre le molleton et le tissu violet. Un voile de coton noir du stock a fait l'affaire.

IMG_8899

L'intérieur sera réalisé dans un sari blanc et moutarde, à motifs cachemire. Et je vais travailler de manière à ce que la veste soit réversible (tant qu'à faire, on n'est plus à ça près...)

J'ai fait quelques échantillons pour choisir la couleur du fil de broderie, et j'ai finalement opté pour une grosse bobine de coton bio, trop fragile pour passer en machine à coudre, mais parfaite pour un travail à la main. Les points seront très visibles, mais je suis aidée par les rayures du tissu.

IMG_8898

Ce n'est en fin de compte pas si long que ça: une soirée télé m'a permis de matelasser un panneau de devant.

Le lot de 4 saris que j'avais commandé est celui-ci. Je pense revendre les deux saris rose et orange, vous pouvez me contacter si vous êtes intéressée.

 

Posté par globulle59 à 12:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 août 2015

Le cas du manteau

Je sais que je ne suis pas la seule à réfléchir au manteau que j'aimerais porter cet hiver. Plusieurs modèles me tentent, dans des styles aussi différents que le manteau Saint-Michel ou la veste déstructurée Sydney.

Mais au gré de mes sauts de sites en sites, je suis tombée sur ça: la veste de Heidi Klum !

Quelques sauts de sites en sites plus tard, j'étais fichue, tombée amoureuse des kantha quilts et du travail de Mieko Mintz. Les kantha quilts sont des patchworks réalisés à la main en Inde ou au Bangladesh, à partir de tissus de sari. Et la créatrice Mieko Mintz en a fait des manteaux hallucinants.

Et dans le paragraphe précédent, le bout de phrase important, c'est... "réalisés à la main".

Donc, partant de là, j'ai cherché un patron qui pourrait correspondre. Peanuts !

Mais durant mes ballades, je suis aussi tombée sur ça: le manteau Paco d'Isabel Marant, collection 2012.

Bon ben allez, au boulot ! J'ai pris comme base le manteau Gérard de la République du Chiffon pour ses proportions loose, mais aussi car il est patronné de manière classique et donc adaptable. Je n'ai cousu qu'une demi-veste, les manches sont montées à l'arrache, mon tissu hyper rigide (genre toile à fauteuils de voiture) ne permettait certainement pas de soutenir correctement mais au moins, ça suffit pour voir que la taille me convient.

A partir de là, mon double en scotch marron m'a bien servi.

IMG_20150823_165904

D'abord, j'ai dessiné un col rond sur le devant, et choisi où placer le panneau rectangulaire qui forme le plastron, pris les repères de milieu devant, et de largeur du plastron.

IMG_20150823_170211

Puis je me suis mise au dessin, en essayant d'appliquer le cours Craftsy Collars and closures. J'ai cherché à faire un col mao hypertrophié, et ça fonctionne pas mal.

IMG_20150823_185911

IMG_20150823_190005

Il y a beaucoup de fils qui dépassent, car ma première version ne convenait pas, j'ai dû retravailler le petit décrochement entre l'épaule et le cou, visible avec les traits de craie jaune.

IMG_20150824_090648

J'ai vaguement cherché un lainage à manteau autour de chez moi, mais quand on a une idée, je trouve qu'il faut aller au bout.

Et donc là, je viens de commander du tissu de sari vintage, direct from New Delhi. Comme il mettra deux à trois semaines à arriver, j'ai le temps de peaufiner ma toile, de rêver... et soyons pragmatique, de me coudre un manteau tout simple en lainage, parce que mon kantha coat, si je le finis un jour, je le porterai dans plusieurs mois !

Posté par globulle59 à 16:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 août 2015

Des coupons de tissu à vendre

Un rangement de mon stock de tissus m'a fait réaliser que j'ai plusieurs imprimés que je n'utiliserai pas. Ce sont des purs cotons  ( + un coupon de pur lin ) de bonne qualité, non transparents ( à part le voile de coton ) qui ont été passés une fois en lessive, rangés à l'abri de la poussière, des animaux, dans une maison non fumeur. Une pièce de 2€ donne l'échelle.

Les frais de port sont à ajouter selon le poids.

Si vous êtes intéressé/ée, le plus sûr est d'utiliser le formulaire "contacter l'auteur".

IMG_8844

1 - Coton japonais de 1m50 en 140 - Fond vert doux à fines rayures jaunes, fleurs rouges, blanches et bleues.

8 euros

IMG_8845

2 - Coton japonais fond ocre, fleurs rouge sombres. 1m50 en 110.
Il vient de chez Tissu Papi, c'est la même qualité que celui-là dans un autre coloris.

10 euros  RESERVE

IMG_8846

3 - Voile de coton à surface légèrement satinée, un peu transparent. 1m60 en 140.
Motifs vert pomme, gris et bleu marine

5 euros   RESERVE

IMG_8847

4 - Pur lin parme, à imprimé violet. 2m15 en 150

10 euros

IMG_8848

5 - Coton à fond gris, fleurs rouges et blanches, détails en noir. 1m65 en 150

8 euros

IMG_8849

Coton à très petites fleurs roses et bleues, tiges moutarde. 2m en 110.

8 euros

Posté par globulle59 à 16:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 août 2015

En direct de l'atelier

Aujourd'hui, petit tour sur le tour à bois pour voir les transformations d'une pièce de wacapou durant les étapes de finition. C'est un bois africain que j'avais travaillé une fois pour un fuseau turc, j'en ai commandé un carrelet de plus grande taille pour le tester en tournage. Les photos prises au téléphone ne sont pas d'une grande qualité.

Il s'agit d'un bol pour fuseau supporté. Le voici brut, à la fin du travail aux gouges, monté en extension sur le mandrin. Tout pelucheux.

IMG_20150815_114838

Sur la photo suivante, il a reçu un ponçage au grain 120. On commence déjà à avoir une idée de l'aspect de la surface, mais les traits dus au papier abrasif grossier montrent qu'il reste encore du travail.

IMG_20150815_114959

La photo ci-dessous montre le résultat après ponçage aux grains 240 puis 320. Là, ça y est, on voit bien les nuances du bois, mais la surface est encore poussiéreuse.

IMG_20150815_115206

Cette fois, on passe aux choses sérieuses. Le passage du premier produit de finition, une cire comportant de la poudre de diatomées, va pousser le ponçage à un équivalent de grain 4000 tout en commençant à nourrir le bois. On obtient une surface satinée, c'est à cette étape qu'on peut se rendre compte des petits défaut et reprendre les papiers abrasifs pour un nouveau tour de piste.

IMG_20150815_115410

Second produit de finition, la cire liquide durcissante qui s'active à la chaleur du chiffon sur la pièce en rotation, et qui va donner du brillant et une bonne odeur à la pièce terminée. Là, je n'hésite pas à surperposer 2 ou 3 couches sur certains bois, pour obtenir un aspect glacé.

IMG_20150815_115825

Sur ce type de petit bol, je ne traite pas le dessous, je fais juste un ponçage soigné. Le bol conserve ainsi un fond qui ne glissera pas trop durant son utilisation.

Posté par globulle59 à 14:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]