23 juillet 2006

La saison du blanc...

lingettes_lavablesLe résultat d'une après-midi de couture dans le jardin:

- un petit débardeur en coton stretch copié sur un débardeur acheté et qui me va bien. Une forme simplissime, avec juste un peu de dentelle de coton devant le décolleté. Je ne suis pas satisfaite de l'allure des coutures, je n'arrive pas à obtenir un résultat régulier sur les tissus extensibles. Je vais aller potasser le bouquin que j'ai acheté l'autre jour, j'y trouverai peut-être une solution.

- une douzaine de lingettes démaquillantes lavables. J'ai suivi le lien donné par Sophie dans son dernier message, et j'ai trouvé une solution simple au gâchis de coton qui me turlupinait depuis un moment. Aucune dépense pour ces petits carrés double face, j'ai utilisé un coupon de panne de velours synthétique ( pas très écolo, mais ça vaut mieux que de le laisser dormir dans la malle à tissus ) et des chutes de toile fine de coton. J'ai la peau sèche et sensible, le choix des tissus s'est donc fait par test direct sur ma joue ! Reste à voir si ça résiste aux lavages en machine, dans ce cas, il me reste de quoi en faire encore...187 !

Posté par globulle59 à 20:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Génial !!!

caraco__tiquetteJe viens de retrouver ceci derrière le canapé, elle avait échappé à la poubelle. Je peux donc retourner chercher la pelote supplémentaire pour rallonger le buste du caraco Phildar !

Des fois, je suis trop contente d'être aussi désordonnée ! Mais ne le dites pas à mon homme...

Posté par globulle59 à 14:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 juillet 2006

La jupe de Laura Ingals !

ingalsTrop longue et trop large, mais je l'aime bien quand même.

Je l'ai faite sans patron, en m'inspirant d'une jupe vue dans le magazine Filati de ce printemps. Le lin provient de chez Mondial Tissus à Dijon, le ruban de croquet de La Droguerie.

Toute une histoire ce croquet: je cherchais au départ plutôt une dentelle de coton ton sur ton, impossible d'en trouver dans les merceries de la région. Je me suis rabattue sur ce croquet, mais le magasin n'est avait plus une longueur suffisante. Le semaine suivante, le réapprovionnement n'était pas arrivé, et ensuite, je n'ai pas pu aller à Lille aux heures d'ouverture pendant plus d'un mois.

Un détail du haut de la jupe: des plis autour de la taille, et deux niveaux de croquet sur le panneau central.

ingals_plis_taille

Dans le bas, il y a des plis religieuse et un volant.

ingals_plis_volant

Il ne me manque plus que les bottines à boutons... icon_wink

Je vais quand même replonger dans ma réserve de tissus: une petite jupe courte et légère serait plus adaptée au temps...


cargo_devant_pocheDu côté des aiguilles, ça s'agite un peu: le gilet Cargo a un début de devant. C'est idiot, j'aurais dû attaquer une manche pour établir les diminutions d'emmanchures et être tranquille, mais j'ai choisi la facilité. J'aurais dû le savoir, pourtant: quand on veut faire un modèle dans un fil très différent du fil d'origine, on doit s'attendre à en baver...

C'est un peu bizarre, comme système: la poche est tricotée à part, puis intégrée dans le rang de montage du bas, et on la retourne pour la coudre devant.

J'ai peur qu'elle ne resserre le devant, à cause des côtes. On verra...


_charpe_mousse__chantillonLe suivant va rappeler de mauvais souvenirs à des générations de tricoteuses débutantes, dégoûtées du tricot par une interminable écharpe au point mousse moche.

Comment rendre l'écharpe au point mousse excitante à réaliser ? En choisissant une pure laine qu'on adore tricoter ( pour moi, c'est la Malmédy de la Lainière ), en utilisant deux fils et de grosses aiguilles pour que ça monte vite, et en alternant de belles couleurs ( marron, ficelle et vert anis ).

Cette écharpe tirée du livre Tendance Tricot est destinée à une amie, j'ai essayé différentes tailles d'aiguille et différents motifs de transition de couleur pour qu'elle puisse choisir exactement ce qu'elle aime.

Je sens que je vais me régaler. rryumy


essais_cardages2Et un petit dernier: un essai de retors navajo sur des petits bouts de laine cardés avec les brosses à chien, à partir des boules de mérinos teintes rapportées la semaine dernière de Belgique. Ce type de torsion permet de conserver les alternances de couleur du fil formé au départ.

C'est idiot, mais je ne me décide pas à utiliser pour de bon ces belles fibres mérinos. Pas encore assez sure de moi.

Mais ce week-end, je suis tombée en panne de laine "brouillon", j'ai retrouvé des rogatons de laine pour filer quelques minutes, et je vous assure que si j'avais eu un paquet de coton hydrophile, j'aurais tenté le coup ! Addictif, qu'on vous dit !

Posté par globulle59 à 10:51 - Commentaires [14] - Permalien [#]

19 juillet 2006

Quelques mots avant qu'il ne fasse trop chaud...

Mon ordinateur se trouve dans une pièce mansardée où il fait très très chaud ces jours-ci, je suis donc en cours de désintoxication d'internet. Ce qui n'est pas plus mal, finalement.

Entre deux séances de bricolage ( nous avons posé hier un grand portail dans l'entrée de la maison ), je tricote, je couds et je file à l'ombre.

Voici l'aspect du fil "Cerises du jardin" tricoté. Vue la faible quantité de laine obtenue, j'en fais une petite pochette coulissée d'après le modèle présenté dans Tricot Tendance, mais avec un nombre de mailles et de rangs au pif.

cerises_du_jardin_TRICOT2

Côté filage, je m'amuse et je m'entraîne avant d'attaquer les laines rapportées de Belgique. Un petit essai de "torsion à la Noro", il faut aller doucement en partant d'un ruban de laine cardée déjà presque à la bonne largeur, en l'étirant très peu et en laissant le fil s'enrouler tranquillement sur lui-même. Et contre toute attente, ça donne un fil solide.

Style_Noro

CARDESEn passant dans le rayon animalerie d'une magasin, je suis tombée sur ces brosses à chien qui, d'après un mesage lu sur un forum de filage, peuvent servir de mini-cardes à laines. Donc en attendant d'investir plus tard dans de véritables cardes, et vu le prix dérisoires de ces brosses, j'en ai pris deux pour essayer. Et ça marche ! Evidemment, on ne peux traiter que de petites quantités de laines, mais j'ai pu constater le mélange des fibres et des couleurs.
Le résultat est sur la droite de la photo: en cardant la courtelle blanche et la laine marron, j'obtiens ce fil tweedé couleur capuccino. Encore un petit truc enseigné par Monique la semaine dernière: en repliant l'extrémité du fil qu l'on vient de filer, on peut avoir un idée de ce qu'il donnera quand il sera retordu avec un second fil identique.

laine_brute_et_laine_card_e

Et à gauche sur la photo, un petit bout de la toison mérinos filée après quelques rinçages à l'eau claire. Je n'ai pas dégraissé la laine, et j'ai pu éprouver pour la première fois le toucher que donne cette laine brute et grasse. C'est...moelleux, je ne trouve pas d'autre adjectif. Franchement différent de toucher d'une laine lavée. Et je commence à trouver que le mouton, ça sent bon !...mouton

Pour terminer, et avant de deserter la pièce de l'ordinateur jusqu'à 11 heures du soir, je peux vous dire que j'a terminé la jupe en lin marron, après pas mal de mésaventures. Le récit très bientôt. icon_wink

Posté par globulle59 à 11:32 - Commentaires [9] - Permalien [#]

15 juillet 2006

Enfin une photo de tricot terminé

bol_ro_finiIl s'agit du petit boléro BdF du printemps dernier que nous appelons "le boléro d'Audrey" dans le groupe du tricot-thé de Lille, plusieurs d'entre nous ont eu envie de ce modèle après l'avoir vu porté par Audrey.

C'est mignon, OK, mais ça sert  quoi, en fin de compte ? Ca ne tient même pas chaud quand le soir descend, ça tient trop chaud pendant la journée...

Quant au caraco Phildar, je ne vous le montrerai pas porté. Sur moi, il est ...BOF...

J'aurais dû faire comme Fanny et ajouter une série de motifs sur la poitrine. Pas moyen non plus de le reprendre, j'ai rendu les pelotes en trop au magasin et BIEN SUR, pour une fois, j'ai BIEN JETE les étiquettes au fur et à mesure. Moi qui peux laisser trainer des trucs à jeter pendant des semaines, là, je n'ai plus de moyen de retrouver quel bain j'ai utilisé...

De toutes façons, ce caraco me fait des petits bras boudinés...Et avec mon super bronzage qui s'arrête 10 cm au-dessus du coude, ce n'est vraiment pas terrible...

Bon...on ne peut pas toujours réussir...mais là, la série commence à être un peu trop longue pour cette année...

Alors je file.

Et je couds, la jupe en lin marron glacé devrait être finie à cet instant précis, mais l'aspect au niveau du bassin est "BOF" et je doit reprendre le haut.

Voilà, voilà...Je crois que je ferais mieux d'aller tourner un bac de béton, moi...

Posté par globulle59 à 17:39 - Commentaires [17] - Permalien [#]


13 juillet 2006

Une sacrée après-midi !

Hier, avec ma "prof" de filage Sophie, nous sommes allées aux alentours de Bruxelles chez une passionnée de laine, Monique, qui dirige des ateliers sur le filage, le feutrage et les teintures naturelles. Violaine et Stéphanie avaient suivi un stage de filage cet hiver, Monique se souvenait de cette séance comme d'un moment très joyeux.

Pas très facile d'y arriver, j'ai toujours eu du mal sur les autoroutes belges, et nous avons aussi beaucoup tourné dans le village pour trouver l'adresse d'Herba Lana. Une simple feuille collée sur une fenêtre nous dit qu'on est bien arrivées, la dame qui nous ouvre porte un grand tablier noir qui tombe jusqu'aux chevilles, et des écheveaux sèchent dans l'entrée: on y est !

Direction la boutique: l'une des chambres de la maison familiale. Et là, je ne pouvais pas imaginer qu'une pièce comme ça renferme autant de merveilles ! De la laine brute jusqu'aux soies fines et brillantes, des boules de laine colorée qui font penser à d'énormes boules de sorbet, des écheveaux teints aux pigments naturels dans des mélanges de couleurs qui vous transportent directement en Inde ou sur un tapis de mousse dans une forêt.

Un petit tour dans le jardin, autour d'un excellent jus de pommes bio de la région, à côté des toisons brutes qui sèchaient. Le temps d'apprendre comment faire des essais d'associations de couleurs sur la laine mêche, de voir fonctionner une cardeuse, de feuilleter le classeur des recettes de teinture, de mettre les doigts dans une laine tondue de la veille, de voir une toison complète de shetland étalée sur la pelouse. Nous avons même appris le secret de la torsion des fils Noro ! He he, là, je sens que les copines de Lille vont tendre l'oreille.

Un moment de rêve, un plongeon dans la couleur et la matière. Monique nous a acueillies avec une grande gentillesse, on a appris plein de trucs, on a des idées à mettre en application pour un bon moment.

Et bon, j'était quand même allée là-bas pour m'approvisionner, et je suis revenue les mains pleines de trésors:

300gr de mérinos teint

m_rinos_color_e

Deux ballons de foot de mérinos blanc pour faire mes propres teintures, soit un peu plus de 800g

m_rinos_blanc

50g de soie, la photo ne rend pas hommage à la délicatesse et à la brillance de ces fibres. On dirait un nuage qu'on pourrait toucher !

soie

Et un petit cadeau: deux grosses poignées de mérinos brut, qui sent fort le mouton et qui graisse les doigts.

m_rinos_d_tail

Bulle est devenue folle quand elle a mis le museau dans la cuvette. J'ai cru qu'elle était prise d'un transe hypnotique, elle a commencé à se rouler comme une folle dans la terre au peid de la cuvette, à se frotter sur les bords du récipient...pour finalement s'en aller comme si de rien n'était...

m_rinos_bulle1  m_rinos_bulle2

A présent, la laine trempe, c'est bizarre de sentir les petites bulles d'air emprisonnées dans la toison remonter vers le haut. Et l'eau a pris instantanément la couleur de la laine...

m_rinos_lavage

Donc, à présent, c'est officiel, j'ai un stock de laine à filer !!! icon_biggrin

Posté par globulle59 à 12:36 - Commentaires [14] - Permalien [#]

10 juillet 2006

Mes exercices du soir

exercices2Avec ma "laine brouillon", en retordant un gros fil mèche et un autre très fin, ça donne ce truc boudiné et gonflant qui me fait penser à un ruban de croquet. Pas forcément facile à tricoter, mais ça me permet d'explorer les réglages de mon Loulou.

Par contre, je me suis réveillée avec le dos plus douloureux que d'habitude, et même un début de lumbago dans la fesse gauche. Pour l'instant, ça va, un tour en vélo et un petit peu de foot tout doux ( Chéri a décidé de m'initier, quelle abnégation...en plus, j'aime bien ça, contre toute prévision !) ont décrispé les muscles, mais il va falloir que j'identifie si ma position de filage en est la cause. La chaise de jardin n'est peut-être pas idéale, aussi...

Le boléro BdF vient de quitter les aiguilles. Plus que deux coutures sous les bras et les mini-côtés, et on passe à l'essayage.
Je me suis aussi enfin décidée à laver le caraco Phildar, une photo très bientôt. Pour celles qui me connaissent dans la vie, disons que j'attendais d'atteindre mon niveau optimum de bronzage...doute

Et enfin question lavage, j'ai profité du beau temps pour passer à la lessive la grande étole ivoire "Himalaya". J'ai un peu honte de l'avouer, mais la première eau est repartie grise, j'ai dû refaire un autre bain avec shampoing pour laine.Quand j'aime un tricot, je l'aime vraiment et je le porte beaucoup !

Posté par globulle59 à 22:07 - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 juillet 2006

Prêt à tricoter...

cerises_du_jardin_finiVoici mon premier vrai écheveau teint et filé main, suffisant je l'espère pour une petite paire de chaussettes.

J'ai retordu ensemble la pure laine et la courtelle teintes couleur " cerises du jardin", et le résultat me plaît !

Il me reste à revérifier la longueur de la laine, une fois qu'elle sera complètement sèche.

La première fois que j'avais filé, chez Sophie, le retors des deux fils m'avait donné bien de la peine, j'avais fait plein de tortillons pas vraiment jolis. En tâtonnant, je me suis rendu compte hier que si je freinais un peu plus mon épinglier, le fil s'enroulait juste assez. Et ce que j'aime dans cette dernière étape, c'est qu'on n'a pas besoin de s'arrêter pour reprendre de la matière, on peut pédaller une heure sans s'arrêter, si les mollets suivent !

Je me suis souvenue des trucs que Sophie m'avait appris, notamment comment atténuer les surépaisseurs de la laine en laissant s'enrouler plus longtemps les fils, et j'ai pu m'amuser à voir les couleurs défiler.

Je sens que mon Loulou et moi, on va passer un bel été !

Posté par globulle59 à 18:50 - Commentaires [20] - Permalien [#]

05 juillet 2006

Devoirs de vacances...

Comme hier soir, j'ai bien fait tous mes exercices...

exercices

aujourd'hui, je peux m'amuser:

cerises_du_jardin_laine

la pure laine teinte la semaine dernière

cerises_du_jardin_courtelle

et la courtelle, avec ses couleurs pastel. ( un peu sous-exposée, la photo...)

Quel plaisir de voir défiler les couleurs, c'est magique ! En retordant ensemble ces deux fils, j'espère obtenir un fil à chaussettes tricotable...verdict dans quelques jours.

Quand je vois des sites de ventes comme celui-ci, ça me donne plein d'idées pour la suite...


Entre-temps, j'ai fait une infidélité au gilet Cargo. J'ai enfin pu utiliser ce coton BdF acheté il y a trois ou quatre ans, et dont personne ne voulait sur "Qui n'en veut". Le coton Antibe, arrêté depuis deux ans, a exactement le même échantillon, et presque le même aspect que le coton Chantilly. Chic, eraditknit !

bol_ro2Ce petit boléro se tricote à très grande vitesse, en aiguille 3,5, en une seule pièce. Avec des rangs raccourcis pour dessiner l'arrondi des épaules. Idéal pour lire en même temps, à l'ombre, dans le jardin...

Juste quatre pelotes au total pour ce modèle, j'ai presque terminé la troisième. Vite, vite, un autre projet !

La possibilité pour moi de filer ma propre laine m'incite à vider au maximum les stocks de laine de ma malle. En tous cas les laines et les cotons tout simples. Comme presque vous toutes, je pense, j'ai aussi quelques boules de laines très précieuses, parce que reçues en cadeau ou choisies avec cérémonie, et que je conserve jusqu'à avoir trouvé LE MODELE parfait. Celles-là peuvent rester bien au chaud, dans leurs sachets, elles savant que je ne les oublie pas. icon_wink40

Posté par globulle59 à 14:04 - Commentaires [16] - Permalien [#]

Il tourne !

Il a fait très chaud ces derniers jours dans le nord, si bien que le vernis a séché beaucoup plus vite que prévu. J'ai pu commencer l'assemblage du rouet dès hier après-midi, et à 17 heures, j'ai donné mes premiers coups de pédale.

louet_fini

Le voici dans toute sa majesté ! Le vernis a finalement un peu teinté le bois. Ce n'est pas la couleur prévue, mais j'aime bien ce ton de miel.

La notice de montage, bien qu'en anglais, était relativement simple à suivre, les explications étaient parfois tellement détaillées qu'elles en devenaient déroutantes. Ca ne m'a pas empêché de monter le lazy kate à l'envers, mais il n'y avait que deux vis à enlever pour le retourner. Et j'ai fait une grosse rayure sur la roue avec le tournevis, dans un faux mouvement, mais j'ai réussi à l'atténuer en repassant un peu de vernis au chiffon, comme si c'était de la cire.

Un air de Laurel et Hardy, n'est-ce pas ? ( C'est toi le gwo, et toi le petit...)

rouets_c_te___c_te

Quand on compare les deux, tout semble énorme sur le Louet. Et tout est simplifié à l'extrême, même par rapport à d'autres rouets modernes. Bref, simple, robuste et facile à vivre, exactement ce que je cherchais.

Je l'adooooore !

Posté par globulle59 à 08:35 - Commentaires [6] - Permalien [#]