05 avril 2012

Le graal !!!

Quand j'ai commencé à filer, il y a bientôt 6 ans, j'ai commandé aux Laines du Mouchon de la mêche orange vif, ainsi que deux tons de marron, en visant la réalisation d'un pull ou d'un gilet orane tweedé.

Le mélange des trois teintes était très tristounet. J'ai gardé l'idée, et de temps en temps, j'ai essayé d'autres associations, mais rien de concluant.

L'essai de surteinture de la semaine dernière a réactivé l'envie de ce gros pull qui donne bonne mine.

A gauche, la laine orange vif, et les deux couvertures de livres qui m'obsèdent.

05-04-2012 003

J'ai teint 250 de Corriédale blanche avec du rouge, du jaune vif et des touches de marron clair. En laissant du blanc pour adoucir un peu.

05-04-2012 002

J'ai aussi surteint en rouge cerise un échantillon de mêche orange. Voici les laines prêtes à carder.

05-04-2012 004

C'est parti pour les mélanges.

Orange sans teinture + corriédale:

05-04-2012 005

Le résultats est encore trop vif, trop fluo.

Orange surteint en rouge + corriédale:

05-04-2012 006

Là, je sens que je touche au but.

05-04-2012 007

Vérification sur photo, ça colle.

Pour terminer, essai de filage au fuseau turc:

05-04-2012 008

C'est juste ce que je voulais. Allez, je n'ai plus qu'à teindre les 450g de mêche orange, à filer un bon millier de mètres de laine, à tricoter le pull ou le gilet convoité...

Et, non, ce ne serait pas plus simple de l'acheter tout fait.... icon_crazy

Posté par globulle59 à 14:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


01 avril 2012

Tricot réflexion zéro

Au moins 6 fois que je retricote la manche du gilet Nell, pas moyen de trouver la bonne taille, alors j'ai mis en route un truc qui vide la tête et où je n'ai même pas à raccorder les pelotes.

Un gros cône de laine du stock, un modèle à succès (pleine de copines de Lille l'on réalisé, parfois en plusieurs exemplaires, toujours réussis), voilà ma recette du plaisir sans prise de tête. J'avais envisagé au départ pour ce cône l'étole dentelle de la Droguerie, mais le mélange "mohair épais + laine noire + points ajouré" était redoutable: plus mémère, tu meurs ! Sans compter que retrouver ses points dans la laine noire poilue, oublie tout de suite.

01-04-2012 002

Opal de Kim Hargreaves, dans le livre Winter blooms.
Cône de laine sans étiquette, Destocklaines.

Ce modèle plein d'humour de Kim Hargreaves convient parfaitement. Rien à compter à part quelques mailles en bout de rang, du point mousse, et un principe simple: quand j'aurai tricoté la moitié du cône, je rétrécirai d'un maille par rang. Suspens sur la taille finale, on verra.

De toutes façons, je l'aime déjà.

En rangeant quelques boules de mêche à filer, je suis retombée sur un lot rouge framboise, acheté je ne sais où, sans doute à la Lainière il y a très longtemps. Maintenant que j'ai goûté aux teintures maison, je trouve les mêches teintes industriellement terriblement ennuyeuses, avec leur couleur parfaitement unie. J'ai donc fait un essai en ajoutant du noir et du violet n'importe comment.

01-04-2012 001

Deux passages en cardeuse pour unifier un peu mais pas trop.
Filage tout simple en 2-ply, sans objectif de métrage ni d'épaisseur de fil, encore une fois, on verra bien.

01-04-2012 003

Eh bien, là encore, je l'aime déjà.

Edit du mardi: voici le résultat retordu:

03-04-2012

Au final, je devrais obtenir environ 300m, ça devrait être juste bien pour envisager de tricoter un Abyssal.

Posté par globulle59 à 18:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 juin 2011

Ca, c'est fait...

La teinture au thé, c'est carrément "la teinture végétale pour les nuls". Si on sait préparer un thé, on sait faire une teinture !

Pour 370g de laine, j'ai préparé une base avec 1 litre d'eau bouillante et 70g de thé en feuilles (une boite de thé ultra-périmée d'origine inconnue). Après 15 minutes d'infusion, j'ai filtré soigneusement, ajouté 4 litres d'eau froide pour faire baisser la température, et pouvoir ainsi plonger directement mes écheveaux (ils avaient trempé quelques minutes dans l'eau vinaigrée.

19-06-2011 001

J'ai gardé à frémissement pendant 30 minutes.

J'obtiens au final une belle teinte "thé au lait", un peu plus intense que sur la photo, mais qui reste très douce. C'est ce que je voulais. icon_biggrin

19-06-2011 003

Par contre, il n'y a pas de nette différence entre mon échantillon test (le fil en travers de la pelote) et la laine teintée à chaud: la cuisson et le mordançage au vinaigre semblent sans effet sur la teinte obtenue, mais ils joueront peut-être sur la stabilité dans le temps.

A présent je vais voir si mes tricots précédents en top-down m'ont donné assez d'expérience pour improviser un gilet complet. Je vais enfin rentabiliser l'achat du livre de Wendy Bernard.

Posté par globulle59 à 17:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 mars 2011

Des progrès, c'est encourageant (trop de bulletins scolaires ces derniers jours...)

05_03_2011_006

Même s'il reste les plus grosses tâches sur la liste, ça fait tellement de bien de barrer des trucs !

05_03_2011_004

Voici bien longtemps que je n'avais pas filé une si grande quantité de laine, la teinte est vraiment chouette, et cette fibre inconnue était un régal à travailler. Il me reste à estimer le métrage, mais il doit y avoir de quoi faire un assez grand châle, je pense.

Je suis maintenant curieuse de voir ce que cette laine deviendra entre les mains de sa destinataire.

Avec l'énorme sachet de pelures d'oignons (très terreuses, trois lavages ont été nécessaires pour enlever le plus gros), j'ai pu teindre plus de 500 grammes de laine.

05_03_2011_003

Il s'agissait d'une pure laine (moitié shetland, de belle qualité) dont la teinte ne me plaisait pas tellement: un écru un peu trop jaunâtre pour être joli seul. J'avais déjà essayé de l'associer à un bleu marine pour des tricots à la machine, mais ça n'allait pas, et le fil très fin manquait de tenue.
Je me suis dit qu'il fallait essayer de le tricoter en double, mais pas question de passer des heures avec ce beige moche sur mes aiguilles.

05_03_2011_002

Dans l'idéal, et histoire d'être super originale ( icon_wink  ), j'aurais voulu obtenir un jaune moutarde. Je crois que la quantité d'oignons était un peu excessive, j'obtiens un orange pile de la couleur des pelures d'oignons, c'est un peu vif, mais tout de même bien mieux que la teinte d'origine. Et si ça pâlit au lavage, ce sera encore mieux.

 05_03_2011

Le modèle de tricot est déjà choisi, mais je vais m'efforcer de terminer au moins un en-cours avant de m'y mettre.

Posté par globulle59 à 10:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 octobre 2010

Rose parme à foison

Après-midi teinture hier avec quelques filles du tricot-thé. On a joué comme des gamines avec la cochenille, et les nuances pleines de surprises que donne ce pigment selon le pH ou la matière que l'on plonge dans le bain.

28_10_2010_009

D'abord on écrase les bestioles séchées, ensuite on met à chauffer dans de grandes bassines d'eau, on s'amuse à ajouter du vinaigre ou du gros sel, et on plonge dans le bain ce qui nous tombe sous la main.

28_10_2010_012

Plusieurs écheveaux sont repartis chez leurs propriétaires, les photos complètes seront publiées sur notre site collectif. On a obtenu de vrais bordeaux soutenus, mais il ne faut vraiment pas se fier aux coloris tant que la laine n'est pas rincée et bien sèche: un rouge framboise est devenu un bordeau profond.

28_10_2010_013

Au final, il me reste surtout du parme, avec des tons rosés par endroits. Ainsi qu'un rouge rosé malheureusement plein de débris de cochenille, j'espère qu'il partiront quand je secouerai la mêche.

28_10_2010_011

J'aime beaucoup ce gros écheveau de laine à chaussettes.

28_10_2010_014

Et dans les curiosités, il y a cette soie qui a franchement pris une teinte argent au séchage.

28_10_2010_010

Ce matin, j'ai remis le feu sous la dernière bassine, histoire d'extraire la toute dernière goutte de pigment.

Alors forcément, ça nous donne envie de remettre ça avec d'autres matières colorantes.

Posté par globulle59 à 11:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


25 avril 2010

Bientôt sur la ligne de départ

Ca y est: le mélange laine-alpaga beige est entièrement filé, lavé et mis en pelotes, et la laine teinte en bleu est sur le rouet.

25_04_10_003

Je me suis contentée d'un seul passage sur la cardeuse, principalement pour mixer les 4 mèches qui auraient pu avoir des différences de couleur, mais j'ai voulu garder des nuances assez nettes.

25_04_10_002

Le résultat est un peu moins foncé que je ne l'espérais, mais je pense que ça rendra bien sur les rayures.

Et vraiment, je crois que c'est ce que ma copine Poppy appelle un Happy sunday evening (même si la photo a été prise en début d'aprèm')...

25_04_10_001

(eh oui, la tondeuse n'est toujours pas revenue de chez le réparateur...)

Posté par globulle59 à 16:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 février 2010

Le week-end commence bien

Hier après-midi, après plusieurs jours à ronger mon frein, j'ai enfin pu faire la teinture qui me trottait dans la tête. Du jaune brillant, un peu de vert pomme et de vert olive, sur un somptueux mélange laine et soie commandé chez Florence il y a longtemps.

07_02_10_009

Commandé en fait l'été où j'ai commencé à filer au rouet, pourtant je n'avais jamais osé utiliser cette matière magnifique. Mais lorsque j'ai découvert le filage au fuseau, il y a quelques semaines, je me suis dit qu'il fallait maintenant que j'attaque les fibres nobles, j'avais trouvé l'outil qui me manquait.

Bon, sauf que je ne compte pas utiliser les fuseaux en bois tourné, parce que je veux un fil très fin... Et que Sandrine (Alysse création) propose depuis peu dans sa boutique des fuseaux-bijoux à fusaïole en pierre semi-précieuse.

07_02_10_012

J'ai filé quelques mètres pour m'entraîner, toujours avec cette mêche turquoise un peu criarde. Résultat plus que probant: le geste devient naturellement doux et léger, tous les mouvements sont ultra-délicats avec ces fuseaux de 20 à 25g.

07_02_10_011

Le plus petit des deux est en quartz rose, le bois teinté en noir fait ressortir les reflets de la pierre, c'est magnifique.

07_02_10_014

Le second est en japse rouge, on distingue la trace des fossiles et des cristallisations à la lumière.

Et comme disent les anglophones, "they spin like a dream".

07_02_10_010

Mais alors, pourquoi du jaune et du vert ? Parce que je veux un Citron, et que je le veux couleur citron-citron vert ! icon_biggrin

 

Posté par globulle59 à 13:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

28 août 2009

Teinture aux racines de rumex, le résultat

Quatre jours de macération des racines dans l'eau ammoniaquée, 4 jours de plus pour une poignée de laine de mouton et une poignée de mohair.

Quand on sort les fibres, elles sont brunes, imbibées du jus couleur café, mais une magnifique couleur rose saumon apparaît au rinçage.

28_08_09_001

Et comme j'ai voulu aller au bout du processus, j'ai laissé sécher la laine en plein soleil, pour me rendre compte de l'effet bleuissant des rayons.

28_08_09_003

Et c'est vrai. Ca va vite, en 30 minutes, ça commençait déjà à virer.

Mais ça a tellement bien marché que j'ai au final une teinte gris sale assez dégueu...

28_08_09

Après tout, c'est l'expérience qui compte, et une teinture décevante peut donner une laine filée super... Je pense récidiver avec plus de racines pour pouvoir traiter une plus grande quantité de fibres. Il n'y a plus qu'à prendre une bêche, partir en maraude dans les terrains vagues...

... et laisser sécher à l'ombre... icon_wink

Posté par globulle59 à 15:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 avril 2009

Un temps à filer dehors !

Au vrai sens du terme: installer le rouet dans le jardin et filer dehors. icon_wink

Seulement voilà: je suis loin d'avoir rassemblé toutes les couleurs du futur pull à rayures (et d'ici là, j'aurai peut-être changé d'idée...), et je n'avais pas envie de me lancer dans de la teinture cet après-midi.

Et TING ! Illumination !

bed_jacketDepuis quelques temps, je tourne autour de la Bed Jacket de Jennie Atkinson. Je l'avais déjà tentée il y a 2 ans, mais dans un fil trop fin, je m'étais trompée dans la lecture des explications et ça m'avait découragée. J'ai dans mes stocks un sac de Castel Phildar dont l'échantillon conviendrait, mais c'est un laine qui irait mieux à un bon pull d'hiver qu'à ce modèle délicat. J'en étais là, en train de faire des torsades Teva Durham dans le jardin, quand j'ai repensé à la laine teinte cet été au Bois du Brésil.

Quitte à tricoter un modèle ultra-fifille, autant aller jusqu'au bout de la logique et le tricoter en rose poudre !

Allez hop ! Récupération de l'établi de bricolage ("ETABLI PLIANT", hein, ça ne rigole pas !), des sacs de laine, de la balance de cuisine, de la cardeuse et de l'huile de coude !

19_04_09_001

J'ai moins de 500g de laine teinte, trop juste pour ce projet, et puis, les mêches ont été comme compactées par l'étape de teinture. Quitte à les passer à la cardeuse, j'en ai profité pour les mélanger à un peu de mêche nature.

19_04_09_002

Balance de cuisine précise au gramme parce que le cardage, c'est long, et que je veux pouvoir continuer demain et être sure d'obtenir le même résultat.

Donc 20g de rose pour 15g de blanc, 3 passages pour qu'il reste des nuances, et ça a donné ceci:

19_04_09_005

En haut, la mêche de départ, en bas, le mélange obtenu.
Les mêches cardées ressemblent souvent à de la barbe à papa, cette fois, elles n'en ont pas que la texture, mais la couleur aussi.

Et sinon, n'oubliez pas d'aller fouiller dans le placard des copines, il y a de la laine prête à être adoptée.

Posté par globulle59 à 21:43 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

02 mars 2009

Résultat des courses

Le rouge et l'orange sont réussis, exactement ce que je voulais. Lumineux mais pas trop vifs.

02_03_09_001

Le vert, par contre...

02_03_09_003

Il tire nettement sur le bleu, et les pigments se sont apparemment séparés pendant la cuisson. C'est bizarre, je n'avais pas utilisé de mélange, mais seulement une teinte toute prête. Ça encore, ce n'est pas trop grave, ça peut même donner une résultat tweedé intéressant après cardage.

02_03_09_004

Mais là, la couleur manque d'intensité, ce que j'ai pu vérifier sur un petit bout filé.

Tant pis, je referai un bain, ou alors je mélangerai avec d'autres mêches.

02_03_09_005

Et histoire de profiter du temps superbe que nous avons eu dans le nord, j'ai sorti la cardeuse dans le jardin, afin de mélanger de la mêche marron foncé en quantité un peu juste (250g) avec un peu de brun moyen. J'obtiens donc assez de matière pour filer sans inquiétude les 250g qui servent de teinte de base au modèle.

02_03_09_007

Ça donne en outre de jolies nuances marron glacé qui devraient bien rendre au final.
Et puis, c'est la teinte naturelle des moutons, et ça, c'est une idée qui me ravit...

Posté par globulle59 à 14:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]