09 novembre 2005

Faut pas gâcher...

Je sais, c'est une recette qui vaut à peine un article tellement c'est enfantin, mais je ne connais personnellement que depuis quelques semaines, et j'en suis folle. La première fois, je me suis mise en cuisine pour ne pas jeter du pain acheté en trop et qui avait rassi beaucoup trop vite.

Mais j'avoue qu'il m'arrive maintenant d'acheter volontairement une baguette de trop, pour pouvoir faire: UN PUDDING !!!

Un gros clin d'oeil à Vvivi's mum, qui le fait paraît-il à la perfection. Et un clin d'oeil aussi à Val, dont la maisonnée est devenue accro au bread and butter pudding. Ca ne va pas arranger tes affaires, ça...

Super simple, mais à préparer à l'avance. Un grand saladier, le pain coupé en morceaux, et plein de lait pour tout imbiber. A laisser au moins deux heures si on a du pain très sec. Je vais surveiller de temps en temps, donner un coup de cuillère et ajouter du lait si nécessaire. Voire même donner un petit coup de presse-purée à la fin, pour avoir un mélange bien lisse.

pudding3

Les plus clairvoyants auront repéré le petit bol à côté, avec les raisins secs qui prennent aussi leur bain, mais dans un liquide beaucoup plus revigorant...

Quand tout ça et devenu bien mou, comme je ne pèse rien, je commence par ajouter de quoi sucrer: du sucre roux, du miel, du sucre blanc, ce que j'ai sous la main. Je m'arrête quand le goût me plait.

Ensuite, des oeufs entiers ( ici, pour environ 300gr de pain, j'ai mis deux oeufs ) et l'équivalent d'une noix de beurre fondu ( ou beaucoup plus pour ceux qui aiment, ou pas du tout pour ceux qui évitent ). On mélange, on met au four comme un gateau ( pour moi, environ 40 minutes à 180-200°C ).

Bon là, c'est un pudding expérimental, avec un côté légèrement chocolaté.

pudding2puddingAVANT/APRES

Vivement demain matin au p'tit dej'...rryumy3

Posté par globulle59 à 18:37 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


08 septembre 2005

Un dessert qui n'a pas de nom !

mirabellesPas de nom, mais une immense renommée dans ma famille. A faire tout de suite, ça dure juste la saison des mirabelles.

Des tranches de pain, très légèrement beurrées ( léger léger ), et des mirabelles coupées en deux, dénoyautées et posées côté peau au-dessus. 10 minutes au four.

Ca n'a l'air de rien comme ça, mais faites-moi confiance, essayez...

.. vite vite, ce sont les dernières de l'année !

Posté par globulle59 à 21:53 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

05 septembre 2005

Un souvenir d'enfance...

Les biscuits pour petit déjeuner d'hier ont très bien rempli leur rôle: ils calent bien jusqu'à midi, mais pour une utilisation " à l'anglaise" avec du fromage ( du cheddar, bien sûr ), il faudrait réduire la quantité de sucre.


J'ai trouvé l'autre jour en faisant les courses des pêches de vigne, poilues et délicates. Pour une fois, c'est plutôt bien que ce fruit soit devenu un produit un peu snob et à la mode, ça permet d'en trouver hors des régions viticoles. Pour en savoir plus sur le petit délice de ma région, je vous conseille ces explications de Anna, une américaine vivant à Dijon et qui tient un blog racontant sa découverte des traditions régionales et nationales.

J'ai adapté une recette de Nigella Lawson, qui utilisait du bourbon en abondance. Ce dessert, maintes fois répété, modifié au fil des fonds de bouteille, est devenu un des mes "inratables", qui fonctionne avec toutes les variétés de pêches, tous les vins, rouges ou blancs, sec ou moelleux, et presque toutes les épices douces.

Donc, dans une casserole un peu large, je verse un peu de vin ( cette fois un riesling, mais je conseille pour les grandes occasions du jurançon, ou un Pacherenc de Vic'Bil, un vin du sud-ouest découvert grâce à un restaurateur de Cambrai ), un peu d'eau, une pincée de poivre ( essayer aussi avec un petit bout de gingembre frais, de la cannelle, de la vanille, tout ce qu'on veut ), un tout petit peu de sucre  (un morceau suffit, en général, voire pas du tout si le vin et les fruits sont sucrés ) ou de sucre vanillé.

Je coupe les pèches en deux, j'enlève le noyau et je les pose dans le vin frémissant. Surtout, il faut laisser la peau qui va donner à la chair une couleur inimitable. Je retourne les fruits au bout de quelques minutes, la cuisson doit rester assez courte, juste le temps d'attendrir les pêches, mais pas d'en faire de la compote.

Je retire les pêches à l'écumoire, je retire la peau, et je laisse le vin épicé réduire encore un peu.

Évidemment, comme ça, ça ne paye pas de mine, mais quel parfum !

p_ches_de_vignes

Et j'ai découvert que quand on fait ce dessert la veille, les fruits rejettent un abondant sirop naturel meilleur que tout. Voilà pourquoi il faut réserver les fruits dans un plat creux sous peine de devoir nettoyer tout le frigo, je vous assure, c'est du vécu !


Côté tricot, j'ai pratiquement terminé le sac en grosse laine verte et rouge. Il me reste à faire un second fond selon les instructions, et je passerai à feutrage, que je pense réaliser à la main.

tab_top_tote4


Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais dans le correcteur orthographique de Canalblog, le mot "blog" n'existe pas !  mad

Posté par globulle59 à 21:13 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

04 septembre 2005

Je lutte contre l'industrie agro-alimentaire...à mon échelle...

Merci à toutes pour vos petits mots de soutien. On râle toujours à la rentrée, nous les profs, parce qu'il faut changer d'horaires, et se réadapter à de nouveaux plannings. Mais c'est pareil du côté des élèves et des parents, personne n'est jamais content de reprendre le collier.

Et au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, si râler devenait discipline olympique, je serais qualifiée dès le premier tour. icon_wink6


Pour en venir au tire de ce message, il faut vous dire que depuis quelques temps, à la maison, on est accros à ça:

biscuits11

biscuits2Mon problème, c'est que quand je lis la composition, outre toutes sortes de conservateurs, je trouve la mention "matière grasse végétale", ce que je traduis par "graisses végétales hydrogénées". Or j'essaie de bannir toutes ces graisses de ma cuisine.

Alors on remplace par ça:

biscuits3

biscuits4Au moins, on sait que les graisses ne sont pas hydrogénées, mais "graisse de palme", ce n'est pas non plus le top. En plus, avec 4 sachets par boîte, ça ne dure pas longtemps. Ils sont tellement bons...

Alors ce soir, j'ai décidé de lutter activement ! ( euhhh, en fait, c'est surtout paske qu'y avait pu un seul biscuit dans la maison...)

Voici la recette des Digestive Biscuits anglo-saxons, que je viens de sortir du four. La recette originale provient d'un mini livre rapporté de Londres il y a des années, Home Baking ( 1.99£ à l'époque ! ). Entre parenthèses les modifications que j'ai faites.

La méthode est grosso-modo celle de la pâte brisée.

Mélanger

175g de farine complète ( blanche, je n'avais pas réapprovisionné )
25g de flocons d'avoine
1 demi sachet de levure chimique
1 pincée de sel
40g ( 20g ) de sucre brun ou de cassonade

Ajouter ensuite 75g ( 50 g ) de beurre fondu, de margarine ou d'huile végétale, et mélanger avec les mains jusqu'à obtenir un ensemble granuleux.

Ajouter juste assez de lait, par petites doses, pour agglomérer l'ensemble.

Il reste à étaler finement au rouleau, découper des ronds, piquer le dessus à la fourchette et cuire pendant 15 à 20 minutes à four assez doux ( 190°C, ou th 5 ).

Voilà:

biscuits5

Et puis, l'avantage, c'est qu'on peut aussi faire ça:

biscuits61

à laisser en évidence demain quand je quitterai la maison, deux heures avant le lever de Chéri... ;-)

Posté par globulle59 à 19:24 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

09 avril 2005

La tarte renversante


tarte_renversante2présentée par Daniel Pinard, dans son émission diffusée par CuisineTV en France. Un grand coucou à toutes les copines canadiennes, si nombreuses sur les blogs de tricot.

Cette tarte renversante rappelle la tarte Tatin dont tout le monde est fou, mais avec une touche québequoise apportée par le sirop d'érable. J'ai trouvé que le parfum d'érable s'était un peu dissipé à la cuisson, mais les fruits caramélisent à merveille dans ce mélange.

Les ingrédients: des pommes, de la pâte à tarte, ainsi que du sirop d'érable et de la maïzena.

On fait chauffer dans une casserole du sirop d'érable. Pendant ce temps, on délaye un peu de maïzena ( une cuillère à soupe pour la tarte que j'ai faite ce soir, 4-6 parts ) dans juste assez d'eau. On ajoute le mélange au sirop d'érable, on laisse sur le feu doux pour que ça épaississe.
Dans la recette de la télé, il y avait en plus du beurre qui fondait dans le sirop, j'ai supprimé dans ma version. Comme je fais ma pâte à tarte moi-même au beurre, le goût est déjà bien présent.

tarte_renversanteOn obtient une pâte de la consistance d'un miel épais, divinement parfumé, et qui sert à enrober les morceaux de pomme.

Il ne reste plus qu'à disposer les pommes dans le moule, à recouvrir de la pâte à tarte, piquer le dessus au centre pour laisser la vapeur s'échapper, et cuire au four pas trop chaud assez longtemps ( pour moi, 180°C pendant 40 minutes en chaleur tournante ).

Renversant !...

Posté par globulle59 à 22:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


28 février 2005

Recette pour une soir d'hiver très froid, quand la journée de travail a été longue...

Paske:

- investissement personnel minimum: maximum 10 minutes dans la cuisine, le temps de remplir la baignoire.

- courses à faire, en général zéro, il y a tout en stock à la maison. S'il n'y a plus de pain de mie, il y a bien un quignon de pain ou un reste de brioche. S'il n'y a plus de confiot', il y a bien un fond de miel, de sirop d'érable, ou alors on sucre plus l'appareil aux oeufs.

- proportions à respecter, aucune. On fait au feeling, et c'est toujours réussi.

- récompense IMMENSE, attention, c'est une drogue dure. Quand on y goûte, on devient accro !

C'est le bread and butter pudding des britanniques, avec la touche Nigella Lawson.

Début de la recette: on tartine de beurre ( à peine ) et de confiture ( pas trop, mais n'importe laquelle ) une tranche de pain de mie. On recouvre d'une autre tranche pour faire un sandwich. On coupe en deux en biais pour avoir deux triangles.

On recommence plusieurs fois.

On sort le plat à four et on dispose les triangles tête-bêche. On peut beurrer le fond, mais en fait, c'est pas la peine.  ;-)

On répartit un peu de raisins secs.

On mélange dans un saladier du lait, des oeufs,  pas trop, un peu de sucre ou de sucre vanillé.

On verse sur le pain.

Si vraiment, on est courageux, on peut poser une micro-noisette de beurre sur les pointes de pain qui dépassent, mais vraiment, c'est pour pas gâcher.

BASTA.

Au four comme un gateau, la baignoire est plein et moussante, ce sera cuit quand on sortira fraiche et détendue.

Posté par globulle59 à 19:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 février 2005

Tajine d'agneau

Cette recette, au départ, est inspirée d'un dossier de Mode et Travaux, d'il y a quelques années. A force de la refaire, de l'adapter, voilà à quoi je suis arrivée. Elle a l'avantage d'être simple, vite préparée, et elle mijote doucement dans une cocotte, ce qui permet de se passer du traditionnel plat en terre cuite.

Prévoir en plus de la viande, pour 800gr ( de l'épaule d'agneau, mais je pense que ça marche très bien avec du poulet )

soit 2 gros oignons

3 ou 4 gousses d'ail

du ras-el-hanout. Le mien vient de l'épicerie de la place de Wazemmes, à Lille, Aux Bonnes Epices, mais on trouve ce mélange très facilement en supermaché.

du gingembre et la canelle

du miel

des pruneaux

 

Au boulot: dans une cocotte avec très peu d'huile d'olive, je fais dorer les morceaux de viande. J'ajoute les oignons coupés très fin, les gousses d'ail émincées, la valeur d'un pouce de gingembre rapé.

Ensuite, deux cuillerées à café de ras-el-hanout, un peu de canelle, une ou deux cuillerées à café de miel, du sel et du poivre ( à adapter selon le piquant du mélange d'épices utilisé ).

J'ajoute un grand verre d'eau.

C'est tout. On peut aller faire autre chose: ça cuit à feu doux pendant plus ou moins une heure.

5 minutes avant de servir, ajouter les pruneaux pour les réchauffer.

Je sers le plat avec de la semoule de couscous, et quelques légumes ( carotte, courgette ) cuits à la vapeur parsemés de cumin.

Posté par globulle59 à 14:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 février 2005

A taste of America...

Alors, voila comment ça a commencé. Ce week-end, je regardais Dead like me, sur Canal Jimmy ( il faut vous dire que je regarde plusieurs séries, considérant que n'importe quel épisode de Six feet under ou The practice est plus prenant que le plupart des films récents ). Bref, dans une scène, un des personnages arrivait avec un sac de cinnamon rolls. Délicieux souvenir de mon séjour à Washington DC, il y a près de 15 ans.

Le lendemain, en me balladant sur les blogs anglo-saxons, je tombe sur la recette de Mrs Dressler's killer cinnamon rolls.

Donc, hier, je m'y suis essayée.

Et c'est absolument le parfum de ces pâtisseries qui m'avaient marquée alors.  En principe, on ajoute un glaçage sur le dessus, mais ce n'est pas trop mon truc.

Et donc par recoupements d'idées, je tente une recherche sur internet pour essayer de retrouver la trace de John et Brenda, les adorables américains qui m'avaient accueillie comme leur fille pendant un mois. Nous avions continué à correspondre plusieurs années. J'avais déjà essayé de retrouver leur trace, mais ça n'avait rien donné.

Cette fois-ci, j'ai retrouvé la trace de John, mais dans la rubrique Obituary. Finalement , ces rolls ont une saveur bien amère.

In loving memory...

Posté par globulle59 à 10:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

23 janvier 2005

Le chili super-simple de Christelle

Bon, alors quand ma copine Christelle m'a donné sa recette, je me suis dit que ça devait faire un peu artificiel. Mais je vous conseille d'essayer, c'est génial !

On fait dorer deux gros oignons émincés, puis on ajoute de la viande hachée, des lamelles de poivron, et une boîte de coulis de tomate, ou de tomates pelées en boîte.

Sel, piment en poudre.

C'est tout. Il suffit de laisser mijoter. Au bout de 15-20 minutes, les saveurs se sont mélangées, et c'est super bon.


Et pour aller avec, un corn bread. Recette extraite de

C'est un pain méthode américaine, donc avec deux saladiers, un pour les igrédients secs, et un pour les liquides.

Saladier 1: 1 tasse et demi de farine de blé

1 tasse de farine de maïs

1 sachet de levure chimique

1 c à café de sel. On mélange bien

Saladier 2 : 3c à soupe d'huile végétale ou de beurre fondu

1 oeuf battu

une bonne tasse et demi de lait. Pareil, on mélange.

On rassemble le contenu des deux saladiers, sans trop mélanger. Cuisson 30 minutes à four moyen.

Nous, on aime tellement qu'on le termine au petit déjeuner, avec du miel.

Posté par globulle59 à 13:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 janvier 2005

Curry du sud de l'Inde

Recette de Jamie Oliver, que j'ai déjà faite plusieurs fois, et qui a fait ses preuves.

Les ingrédients:

Dans une poêle ou une cocotte, faire revenir dans un peu d'huile:

1 cuillerée de coriandre en poudre  ( toutes les proportions sont en cuillerées, à café pour 2-3 personnes, à soupe pour 4-6 )

1c de fenugrec

4c de paprika (avec 1, c'est très bien )

1c de curcuma

2c de graines de moutarde

et une poignée de feuilles de curry ( ça, je n'en ai pas, c'est très bon sans )

Pendant que les épices chauffent, passer au mixer les ingrédients frais:

1 oignon ( doubler toutes les proportions suivantes pour 4-6 personnes ) 

2 à 3 tomates

3 gousses d'ail fendues et dégermées

1 piment frais ( à ajuster si on veut plus ou moins fort, bien sûr )

Ajouter aux épices.

Terminer avec le gingembre frais rapé ( l'équivalent d'un pouce ), la boîte de lait de coco et des feuilles et tiges de coriandre fraîche.

Cette sauce doit mijoter 10 à 15 minutes. On peut alors la conserver au frigo dans un bocal, au congélateur, ou simplement la préparer à l'avance et terminer la recette au moment de passer à table.

Dans la sauce chaude, on peut ajouter au choix: des morceaux de volaille ou de viande, des filets de poisson, des légumes précuits... Les ingrédients cuiront doucement en 10 minutes, pendant la préparation du riz.

Posté par globulle59 à 14:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]