14 juillet 2008

Mon potager chéri

Ces jours-ci, chaque visite au potager donne lieu à une surprise, surtout du côté des cucurbitacées.

Là, les courgettes vertes et leurs énormes fleurs en corolle.

fleur_de_courgette

A côté, les bébés-potimarons tout poilus.

potimaron

Au bout de la planche, les courgettes jaunes qui ont été les premières à démarrer.

courgettes_jaunes

Une copine qui s'y connait m'avait conseillé de planter les courgettes en quinconce: "il faut que les courgettes se voient". Visiblement, elles apprécient la vue...

Ici, tout est un peu en retard, puisque la parcelle du potager n'a été prête que fin mai. Mais on dirait que les plantes cherchent à rattraper le temps perdu, ça pousse, ça pousse. Les oiseaux qui me picoraient les salades se tiennent à présent à l'écart des filets protecteurs. La sciure de bois est très efficace contre les limaces. Aucune maladie non plus pour l'instant, même avec les pluies régulières, aucune attaque de mildiou sur les pommes de terre. Je croise les doigts.

Là, ce sont les choux-raves de Bettina, pas encore de croissance du collet, mais le feuillage est vigoureux.

chou_rave_14_juillet

Le jardinier m'avait dit de ne pas trop espérer récolter de légumes racines, en raison de la médiocre qualité du sol. Mais on dirait bien que le travail de la terre, et les ajouts de tourbe et de bon terreau horticole ont fait des merveilles...

radis

Posté par globulle59 à 15:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


24 juin 2008

Jardinage, copines et légumes bizarres

Maintenant que la terre du potager est propre, il est plus que temps de planter, semer, repiquer.

Lors de mon dernier passage à Lille, j'avais rôdé au rayon bouquins du Furet, et trouvé un petit truc vert qui avait bien plu aux copines, et qui va devenir un must de ma bibliothèque.

limaces

50 façons d'assassiner les limaces, de Sarah Ford, 4,90€ aux éditions Larousse

Et donc ce soir, épandage de cendre de cheminée sur les laitues, et si ça ne marche pas, il y aura encore la sciure de bois, les pièges à la bière (désolée, Fanny et Stéphane), les flocons d'avoine, les demi-pamplemousses...

Lors d'une virée en Allemagne entre copines, , l'une d'entre nous s'était précipitée sur le premier étal venu pour acheter une botte de choux-raves. Nous vantant le goût divin et délicat de ce drôle de légume qu'elle n'arrivait jamais à cuisiner sans en avoir grignoté la moitié en route.

Allez hop, c'est parti, une ligne de graines dans le potager.

chou_rave2

Ca ne saute pas aux yeux, mais ils ont bien poussé, Bettina.

Et pour conclure ce post végétal, encore un truc bizarre. Dans mes sachets de graines à faire germer pour les salades, j'ai retrouvé du radis japonais, jamais essayé. Si ça pousse dans un germoir, ça doit pousser dans la terre.

Et hop, une autre ligne dans le potager !

radis_japonais

J'aime bien les essais comme ça: une année, j'avais semé des pois chiches,
et obtenu une récolte de 3 gousses et 10 grains verdâtres mais mangeables.

Pour le moment, rien ne le distingue d'un banal radis de 18 jours. D'après les sites de cuisine asiatique, ce serait du daikon. Celui-là même qui croque sous la dent saumuré etcoupé en rondelles jaunes dans les restos japonais. On verra dans quelques semaines.

Bref, tout ça pour dire que mon petit potager, j'en suis folle !

Posté par globulle59 à 21:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]