28 décembre 2016

Cardigan Alabama Chanin

Pour cette pièce, j'ai cherché à reproduire le Crop cardigan de la collection "The essentials" de Alabama Chanin. J'ai utilisé le patron du Cardigan/Coat/Jacket du quatrième livre, en taille L, sans ajustements. J'ai conservé les maches très longues.

IMG_9213

Par contre, j'ai bien modifié les finitions. J'ai ajouté une large bande à la taille et une bande d'encolure de 2cm de large. L'assemblage a été réalisé à la surjeteuse et à la machine à coudre.

IMG_9215

Et surtout, j'ai ajouté des bandes de "boutonnage" (pas de boutons prévus) cousues endroit contre envers, pour obtenir des bordures roulottés. 

IMG_9214

 Le tissu est un jersey pure coton tout simple de chez Butinette. C'est un coton fin pour l'été, mais travaillé en double épaisseur, il donne une texture chaude et moelleuse. J'ai complètement utilisé les 2m en stock, en travaillant petit à petit, coupant et assemblant les pièce au fur et à mesure des essayages. Cette démarche proposée dans le livre 4 est très libératrice, on n'a qu'à suivre ses idées quand elles arrivent.

Et on n'a pas fini de voir passer du Alabama Chanin sur ce blog: le programme Build a wardrobe est reconduit pour l'année 2017 !

Posté par globulle59 à 14:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 décembre 2016

"Saoriser" un métier à tisser Harp de Kromski

Ce projet, je l'avais en tête depuis cet été. J'étais à deux doigts de m'offrir un métier Saori, et vu le prix conséquent du modèle qui me plaisait, j'ai attendu quelques jours avant de cliquer. Ce délai m'a permis de mieux identifier ce que je voulais. J'avais envie d'utiliser les chaînes toutes prêtes de la marque, qui associent des fils de textures et de couleurs différentes, dans un mélange harmonieux. Je n'avais pas envie d'un métier à cadre avec des lisses métalliques potentiellement bruyantes. Je n'avais pas besoin d'un métier à pédale pour tisser plus vite, j'aime le rythme lent de tissage sur mon métier actuel.

Donc, je garde mon Harp et je passe au remue-méninges.

Les métiers Saori ont, contrairement à mon métier (et aux autres métiers à tisser), une ensouple arrière de section carrée. L'ensouple est la barre sur laquelle on enroule les fils de la chaîne. Constituer une chaîne est un travail assez long, qui ne me rebute pas, mais je n'ai pas le stock et le sens des associations qui me permettraient de faire de jolies chaines mélangées (j'ai essayé, ça a fini à la poubelle).

Chez Saori, on peut trouver des chaines toutes prêtes, enroulées sur un tube en carton de section carrée, que l'on glisse sur l'ensouple démontable.

Mon cahier des charges pour ce bricolage: ne rien modifier sur les pièces d'origine du métier, pour que tout soit réversible si ça ne marchait pas.

Assez de bla-bla, voici comment j'ai procédé.

Pour le matos:

- une scie et une boite à onglet

- une perceuse (si elle est sur colonne, on gagne en temps et en précision, mais une perceuse normale fera parfaitement l'affaire)

- un tasseau carré de 33mm de côté (chez Casto, 7€ pour un tasseau de 2m50 en sapin raboté)

- un tourillon lisse de 20mm  ( 3,75 € chez Casto, pour un tourillon de 1m en hêtre)

( donc on a de la marge si on se loupe, on peut refaire les pièces avec le rab')

- facultatif: une roue à cliquets pour métier Harp. J'en avais une d'avance, commandée quand le fabriquant a pris conscience que cette pièce était fragile. Maintenant, on peut commander un kit de mise à niveau en métal. Sinon, il suffira de récupérer celle déjà présente sur l'ensouple du métier, mais il faudra la percer de deux trous supplémentaires.

- une mèche à bois de 20mm (3,80€chez brico-dépot)

- des mèches de plus petits diamètres ( 3-4-5-6mm )

- deux petites vis (pour l'étape 7)

- deux vis à boulonner à tête plate de 5mm de diamètre et 4cm de long et deux écroux à oreilles adaptés (voir la photo sous l'étape 8). Je ne peux pas vous donner le prix unitaire, j'ai pris un sachet à 2€ chez brico-dépot, et je l'ai rempli de vis et écroux variés. Parce que ça sert toujours...

Investissement total: 16,50€, de quoi équiper 3 métiers de 80cm

1 - Sur le métier, il faut d'abord démonter l'ensouple arrière. Démonter les poignées aux extrémités de l'ensouple. Retirer d'un seul côté les deux vis situées à l'arrière du métier, qui tiennent la barre transversale.

harp detail

Retirer l'ensouple. Dévisser la roue à cliquets si nécessaire.

Revisser la barre transversale. Ensuite, on n'aura plus à y toucher.

2 - Couper une nouvelle ensouple dans le tasseau carré, 84cm de long pour un métier de 80cm. Adoucir les arètes au papier abrasif.

3 - Percer les extrémités du tasseau avec la mêche de 20mm (voir la photo un peu plus bas). On peut faire un pré-perçage avec une mèche plus fine, en essayant le percer bien droit. Sur ma perceuse à colonne, j'ai percé sur 3 cm de profondeur. C'est le seul perçage qui demande un peu de précision, il doit être bien dans l'axe de la barre. Chez moi, il est légèrement décallé, ca passe quand même, mais bon...

4 - Couper deux morceaux de tourillons. Mesurer la profondeur de son perçage dans le tasseau, y ajouter 4,2cm pour le tourillon de gauche, 4,8 pour le tourillon de droite. Pour moi, ça faisait donc 7,2 et 7,8cm. 

C'est là qu'on arrive au problème des diamètres de perçage. Les embouts d'origine du métier Harp font 19,75mm de diamètre, et non 20mm. Pour que les poignées puissent être retirées, ce qui sera nécessaire lors des installations de chaîne, il faut que le diamètre de perçage du tasseau soit légèrement supérieur au diamètre du tourillon. Et il faut que le tourillon soit légèrement plus fin que 20mm pour pouvoir fixer la roue à cliquet (la roue dentée qui empêche l'ensouple de tourner).

Sur le tour à bois, j'ai pu rapidement affiner les morceaux de tourillon. Sans tour à bois, il faut s'armer de patience et de papier abrasif. Penser à protéger ses voies respiratoires.

Affiner les tourillons, vérifier s'ils rentrent facilement dans les trous de l'ensouple, et si le plus grand passe dans la roue à cliquet.

5 - Placer les tourillons dans l'ensouple carrée, percer l'ensemble à la mèche de 6mm à 1,5 cm du bout, aux deux extrémités.

6 - Percer la barre carrée avec une mèche de 5 ou 6mm à 3cm de chaque bout, sur les faces qui n'ont pas encore été percées. Repérer le milieu de la barre, percer 4 autres trous répartis régulièrement ( tous les 16cm environ). Ils permettront de placer les liens qui retiennent les verdillons, si l'on souhaite monter soi-même sa chaîne.

Car oui, le but de ce bricolage est de ne plus avoir à utiliser l'ensouple d'origine, d'avoir une ensouple carrée à tout faire.

A ce stade, ça ressemble à ça:

IMG_9209

Et là, j'ai un peu honte, j'ai fait mes perçages comme un cochon.

7 - Fixer la roue à cliquets sur l'extrémité de l'ensouple. Pour ça, il faudra refaire des perçages avec une mèche fine (3mm) un peu plus à l'extérieur de la roue, les trous d'origine sont trop proches du centre pour être utilisés. Sans quoi les poignées ne seraient plus amovibles. Faire un pré-perçage du tasseau avant de visser, en plaçant les trous là où le tasseau est le plus large, près des angles.

Repasser superficiellement avec une mèche de 6mm pour ménager un creux dans lequel les têtes de vis disparaitront. On évite ainsi que les vis ne frottent sur la petite pièce qui vient s'enclencher dans les dents de la roue.

harp détail2

Attention par contre si on perce la nouvelle roue en métal, utiliser un foret adapté. Là, je ne sais pas comment la pièce se comportera au perçage. Dans la roue en plastique, ça rentre comme dans du beurre avec une mèche à bois.

8 - Visser les poignées sur les morceaux de tourillon, faire auparavant un pré-perçage des tourillons (le hêtre, c'est dur !)

IMG_9208

(un petit look Princesse Leia...)

J'ai écrit un repère sur la pièce qui va à droite, elle est légèrement plus longue.

8 - Mettre en place l'ensouple, glisser les poignées, fixer avec les vis et les écrous à oreilles. Placer les liens si l'on veut utiliser des verdillons. En faisant comme sur la photo, en principe, les verdillons ne seront pas en contact avec les écrous à oreilles.

IMG_9211

Félicitez-vous ! C'est terminé.

Verdict dans quelques jours, quand j'aurai reçu ma chaîne Saori ;-)

Edit: la chaîne est arrivée et elle entre parfaitement sur l'ensouple. Victoire !

Posté par globulle59 à 14:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 décembre 2016

Talvikki sweater de Named Clothing

Le calendrier de l'Avent que je préfère, c'est sans hésitation celui de chez Named. Une promo différente chaque jour, chaque matin vers 11h je vais voir sur Instagram, une petite routine très agréable.

La semaine dernière, j'ai ainsi pu acheter le patron du sweat Talvikki, qui me faisait de l'oeil depuis la sortie de la dernière collection. -20%, ça se prend !

Je n'ai pas fait de toile pour ce pull, j'ai simplement épinglé les pièces de papier suivant les marges de couture pour une rapide vérification de l'ampleur du buste.

Il s'agit de la taille 40-42, cousue sans modification de forme. J'ai juste réalisé les coutures d'ourlets à 2 cm du bord plutôt que 1,5 cm, sans quoi mon tissu rebiquait beaucoup trop. J'ai utilisé un molleton de bonne qualité trouvé il y a un ou deux ans à Courtrai chez In den Beer.

IMG_20161215_143444

Mon tissu n'est pas du tout élastique, et le passage de la tête est un peu difficile dans l'encolure. La coupe est très ample, avec des emmanchures basses sur l'épaule, et des fentes de côté qui remontent très haut. Un peu trop haut à mon goût lors du premier essayage, mais j'ai décidé de les garder telles quelles, ça contribue à l'originalité du modèle.

IMG_9206

Un vrai pull doudou pour l'hiver.

IMG_9207

Les pinces d'encolure qui rendent ce pull immédiatement reconnaissable.

Et maintenant je guette une promo sur Lempi...

Posté par globulle59 à 15:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Heather dress - Sew over it

J'ai profité du Black friday et du cyber monday pour faire quelques achats, notamment la robe en jersey sortie récemment chez Sew over it. C'est une marque qui publie des patrons de style vintage, cette robe-là me semblait plus adaptée à ma manière de m'habiller.

Je comptais coudre cette robe dans un très beau jersey violet trouvé au Spectacle du tissu d'Arras, et donc j'ai (heureusement) décidé de faire une toile. J'ai choisi la taille 14, sans ajustements particuliers, mon tissu étant un jersey côtes 1/1 très mou. Au final, ça taille grand, voire très grand. Les épaules tombent trop bas, et au niveau de la taille et des hanches, je nageais complétement.

J'ai recousu à 1,5 cm de la couture cotés au niveau de la taille, 3 cm pour les hanches. Soit 12 cm de moins, quand même. Je n'ai pas retouché aux emmanchures, j'ai laissé les ourlets à cru, et raccourci largement pour obtenir une tunique.

Ah oui, et j'ai raccourci la bande d'encoulure, en utilisant les tableaux de calculs de Marie Poisson (Livre Coudre le jersey).

IMG_9201

L'empiècement du dos ne tombe plus exactement au niveau des poches, puisque la couture de côté à été décalée, mais ça reste très acceptable.

IMG_9202

Ce ne sera pas ma petite robe de fêtes, mais c'est une tunique très confortable à porter sur un jean.

IMG_9204

Ceci étant, même si la forme ne me convient pas en version robe, j'ai pu constater la grande qualité du patron. Les repères d'assemblages sont juste assez nombreux, sans excès, les explications du livrets claires, la couture avance sans soucis.

Et là, en portant cette tunique, je me dis qu'elle est vraiment pas mal. Et qu'en assemblant des tissus différents pour mettre en valeur les découpes princesse, il y a du potentiel pour d'autres tuniques d'hiver (ou d'été, puisque le patron comporte des manches courtes ou 3/4). Mais à refaire en taille 12, en élargissant un peu les poignets...

Posté par globulle59 à 11:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]