Quand j'ai repris ma veste Alabama Chanin, il y a 15 jours, j'avais dans un coin de ma tête l'idée de la terminer avant de recevoir le nouveau livre, même si ça me paraissait totalement impossible. Mais en comptant sur l'effet très addictif de la broderie à la main, j'en suis venue à bout sans difficulté, en y prenant un immense plaisir.

IMG_8008

Les finitions ont été rapides, et finalement peu consommatrices de fil (c'est un truc à savoir quand on s'engage dans un projet pareil, le budget fil est plus élevé que le budget tissu...)

Le jersey travaillé en double épaisseur est surprenant: il est à la fois malléable et plus facile à dompter que le jersey simple. Il s'enroule beaucoup moins sur les bords, de plus, la peinture textile lui donne du corps. On peut modifier les pinces, recouper une bordure trop large, ajouter des pièces au dernier moment, c'est vraiment étonnant.

IMG_8009

Pour la fiche technique:

- patron de la veste Monceau, modifiée avec un léger FBA, légèrement rétrécie ensuite au niveau de la bande de boutonnage

- ajout d'un col officier d'après le patron Burda de la Steffie jacket

- jersey gris acheté au mètre dans une foire aux tissus, pas de références

- jersey bleu récupéré sur des t-shirts basiques 1er prix Décathlon pour homme

- pochoir "June's spring" Alabama Chanin, qui reste encore téléchargeable gratuitement sur la page des Resources

- peinture textile Setacolor, noir daim, qui donne un effet velouté après fixation

- fil Coats duet, 6 bobines de 60 m

- broderie en reverse appliqué et un peu d'appliqué classique sur les grands ronds

- quelques sequins Guterman sur les petits motifs circulaires

- bouton à recouvrir chez Toto (une grande découverte, je suis devenue fan)

- "cretan stitch" pour la pose des bandes de finition: ça, c'est vraiment le truc qui change tout

- et enfin, "loops" en jersey pour la fermeture de la veste. Quitte à avoir une veste qui se remarque, j'ai opté pour une répartition inhabituelle des boutons: 4 boutons au milieu de la veste, et c'est tout.

IMG_8016

Verdict: je l'adore, ma veste. Même si mon photographe est plus dubitatif...

Ca n'a pas empêché de terminer la séance photo en rigolant. Et en plein vent.

IMG_8012

IMG_8013