Trente jours tout juste se sont écoulés depuis l'achat de la vidéo "The iconic tweed jacket".

Pendant 10 jours, j'ai commencé à visionner le cours tout en attendant de recevoir le patron. Les ajustements se sont passés sans problème, les modifications faites sur le patron papier se sont avérées convaincantes sur le tissu. De plus, comme la prof conseillait d'agrandir considérablement les marges de couture à cause de la fragilité du tweed bouclette, j'avais de quoi me rassurer en cas de modifications de dernière minute.

IMG_7634

Sur cette photo, on voit bien l'effet du FBA: les bords de la veste sont incurvés, alors qu'ils tombent droits quand je porte la veste.

IMG_7632

Pour coudre cette petite veste, il me fallait pratiquement oublier tout ce que je connaissais. Pas de parementures au niveau du col et sur les devants, des coutures à la machine réduites au strict minimum, un ordre d'assemblage totalement inédit.

Et surtout une foule de petits détails qui rendent cette pièce unique.

Le travail de matelassage disparaît sur le tissu principal, mais reste visible sur la doublure ( j'avoue avoir été très fière de montrer l'intérieur de cette veste à la mercière lors de l'achat des dernières fournitures ! )

IMG_7635

Pour une finition parfaite, les fils du matelassage sont ramenés entre les deux couches de tissus et noués pour sécuriser les coutures.

IMG_7637

La doublure est entièrement finie à la main, il en est de même pour la pose des deux couches de rubans: d'abord un gros grain, puis une tresse brillante. J'ai un peu hésité à poser ce dernier galon, et puis j'ai décidé qu'il fallait aller au bout du projet et assumer le côté super bling-bling !

Pour les détails techniques:

Cours Craftsy The iconic tweed jacket. Ce cours est une merveille absolue: tout est expliqué en détail, les plans de caméras rapprochés permettent de comprendre tous les gestes techniques. Le rythme était assez lent, mais pour certaines séquences, on peut carrément travailler en temps réel en même temps que la prof, c'est une sensation merveilleuse.

Patron Vogue V 7975, son envoi est compris dans le prix d'achat de la vidéo. Un patron extrêmement lisible, très riche en repères d'ajustements. Hormis un FBA nécessaire pour mon bonnet D et une très légère réduction de la largeur d'épaules, je n'ai rien touché, ni hauteur de buste, ni longueur des manches, tout s'emboite parfaitement. Ce patron comporte une variante de veste plus longue, qui paraît un peu vieillotte sur l'enveloppe mais semble receler de belles possibilités. Les vestes à manches 3/4 sont très gracieuses, à mon sens, de même que les versions à poches passepoilées.

Pour le FBA, j'ai utilisé les explications intimidantes au premier abord, mais en fait parfaitement limpides de Pati Palmer dans Fit for real people. Maintenant je n'aurai plus peur d'ajuster des découpes princesse !

Pas de références particulières pour les tissus, le tissu extérieur a été trouvé sur une vente du Spectacle du tissu. Il ressemble à un lainage, mais comme il a un peu fondu ( la haine! ) lors d'un repassage appuyé, je crois que c'est du pur synthétique. Mais je l'aime beaucoup, il a une belle tenue et il est agréable à porter.

La doublure est un satin à motifs asiatiques que j'avais dans mes stocks depuis des années ( Mondial tissus ? ), je suis content d'avoir enfin osé couper dedans, le métrage était tout juste suffisant. Les galons viennent de ma petite mercerie locale et du magasin Toto.

Le coût total est difficile calculer précisément, je ne sais plus du tout combien j'avais payé la doublure. Mais hors doublure, j'en ai eu pour 6 euros de tissu principal ( oui, une vraie affaire ), et une quinzaine d'euros pour la mercerie ( la tresse m'a coûté 2 fois le prix du tissu, mais elle participe grandement au look final ), soit 21 euros de fournitures. Il faut y ajouter 22 euros pour le cours: j'ai appris tellement de choses réutilisables ailleurs que je l'estime déjà largement amorti à ce stade.

Au final, cette veste est très confortable, et finalement bien plus simple à associer que je ne le croyais: il suffit de jouer le décallage, avec un jean, des baskets et un t-shirt sobre.

IMG_7633

Cet article est inhabituellement long, mais il fallait bien ça pour témoigner du plaisir que j'ai pris lors de cette réalisation. A ce stade, je n'ai qu'une envie, partir à la recherche d'un vrai beau tweed en matières nobles et renouveler cette aventure en utilisant une doublure en soie.

Et je vous laisse sur un dernier petit détail qui tue: l'intérieur des poches aussi est doublé...

IMG_7636