Après un peu plus de 15 jours de tissage, j'ai pu enlever du métier ma pièce d'inspiration Saori.

IMG_7294

Ce n'est pas mon premier tissage en filé main, puisque j'ai réalisé trois toutes petites serviettes en coton l'an dernier. Mais c'est mon premier projet mélangeant couleurs, matières et textures.

Ce projet m'a ravie à tous les instants: j'ai tissé principalement le matin, en attendant que la première tasse de thé de la journée refroidisse.

Je n'ai travaillé qu'à la lumière naturelle, le métier ayant naturellement trouvé sa place sous un velux.

J'ai travaillé essentiellement à la navette bateau, les petites canettes en carton permettant de changer très vite de laine.

IMG_7295

J'ai avancé tranquillement, m'arrêtant dès que je commençais à tisser de manière automatique, pour profiter de chaque changement de texture, de chaque nuance de couleur.

Le rouge vif du mohair qui brille. La blanc nacré de la soie maulbere. Le jaune claquant ou le vert acide des petites touches de mérinos. Le beige mat de la bourette de soie.

IMG_7296

Et je suis arrivée au bout de ma chaîne (5 mètres) le jour même où je commençais à me lasser.
Avec un reste de laine rouge d'à peine 15 grammes une fois la dernière navette passée.