Après deux mois à chercher à bidouiller, à essayer des trucs et des bidules pour me tricoter le gilet Little Wave, je me suis enfin décidée à revenir à mon idée de départ.

Cette laine verte, je l'avais achetée pour tricoter Alpengluhen, un modèle simple et efficace de Lilalu. J'avais changé d'avis à la parution du Brooklyn Tweed de cet hiver, et j'ai juste perdu deux mois et failli me dégoûter du tricot...

C'est finalement un Alpengluhen mixé à un point ajouré et au dos travaillé dans le style de Monte Rosa qui est apparu sur mes aiguilles hier, et en une soirée au coin du feu, j'en suis déjà à une bonne hauteur. Ca me plaît, la taille parait bonne, et j'ai retrouvé mon enthousiasme.

IMG_7140

D'autant que ce tricot est compatible avec la lecture, au moins entre les plages de motifs.

Du côté de la couture, je me suis délectée de l'article de Zava Tavectout. Même si, au début, j'ai bien aimé les réflexions autour du projet "wearability", j'ai vite commencé à trouver que ça enfonçait souvent des portes ouvertes, notamment que plus on porte un vêtement, plus on l'amortit, et qu'on porte toujours un peu les mêmes vêtements...

Pas question pour moi de me donner des contraintes dans une pratique de loisir, de chercher à rationaliser en dehors du domaine professionnel. D'autant que les projets couture que je n'ai pas souhaité porter, pour cause de couleur qui ne me va pas ou taille inadaptée ont toujours trouvé preneur, que ce soit sur la braderie du village ou par des dons aux personnes de mon entourage. Parfois, le tissu peut être recyclé en un nouveau vêtement, ou au pire, en lingettes lavables.

Je vais donc continuer à me coudre des jupettes avec des fronces, même si j'ai de bonnes hanches et un peu de bidon.

IMG_7136

A passepoiler en orange vif et acheter des cotons à fleurettes, alors que j'ai largement passé l'âge de porter ça.

IMG_7138

Bref, à me faire plaisir, apprendre, progresser peut-être, m'amuser sûrement.