31 mai 2012

Allez, je me lance !

A la suite de plusieurs échanges de mails avec des débutantes en filage intéressées par mes petits fuseaux, je me suis rendu compte qu'il n'y avait pratiquement aucune vidéo en français pour apprendre les gestes de base.

Donc grâce à l'aide (ce n'est pas un vain mot) de mon compagnon, je peux maintenant proposer une vidéo montrant les principes de base du filage sur fuseaux. Le vocabulaire est volontairement simple, sans trop de jargon technique.

La vidéo est disponible en version CD dans ma petite boutique, à partir de maintenant.

Snapshot - 3

Au sommaire:

  • fibres et torsion, le principe général du filage
  • former une amorce sur un fuseau suspendu avec ou sans crochet, et sur un fuseau supporté (tibétain ou russe)
  • commencer à filer, sur les différents types de fuseaux
  • faire un retors simple
  • faire un retors andin

Durée 11 minutes. Formats avi et MP4.
Les fibres employées proviennent des boutiques Alysse Créations et Les Laines du Mouchon.

Un extrait:

 

 

Posté par globulle59 à 18:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]


30 mai 2012

La saison des tontes

Dans les bergeries et chez les fileuses, ça s'active en ce moment. Hier, j'ai récupéré une toison de Texel local, tondue un peu à la va-comme-j'te-pousse (plein de recoupes, mais je gère), livrée avec option "graine de coucous" (quelque-chose me dit que le mouton est allé trainer près des poules...) Mais assez propre malgré tout, pas de paille ni de débris végétaux.

J'ai voulu tester la méthode de Margaret Stove, dans sa vidéo Lace spinning. Eh bien, ça marche ! On lit partout qu'il en faut surtout pas de savon, pas d'eau bouillante, pas de manipulations de la laine, Marg' nous conseille tout le contraire: de l'eau bouillante, du savon classique, et on frotte vigoureusement chaque mêche une à une.

30-05-2012 005

De gauche à droite: la laine brute, la cardinette qui m'a permis d'éliminer les bouboules et les parties feutrées (penser à laver une seule fois le côté "bête" la prochaine fois), le nuage prêt à filer, l'écheveau produit.

Le résultat est ultra-concluant: la laine est parfaiement propre, comme on lave poignée par poignée, on retrouve les mêches bien définies, et on peut les présenter toujours dans le même sens (d'après Marg', c'est important). On utilise très peu d'eau, et on ne se casse pas le dos à manipuler de grands seaux puisqu'on lave quelques grammes à la fois.

Mais franchement, pour filer en lace, on n'a pas besoin de 300g de laine. Une poignée, ça occupe déjà un moment !

30-05-2012 006

C'est joli, hein ?

Ce n'est pas doux à se tricoter des nuisettes, mais ça reste très acceptable pour de la laine de pays.

30-05-2012 008

Ce n'est pas encore du lace, mais au moins du 18wpi.
Attendez que je reçoive mes peignes, ça va dépoter !

Sinon, pour le plaisir, j'ai enfin osé attaquer une mêche reçue lors d'un week-end mémorable, cet automne. (d'ailleurs, Carole, tu te rends compte du chemin parcouru ?)

Alors là, on n'est plus dans la même catégorie: un mérinos si doux et si fin qu'on se retient pour ne pas tout filer d'un coup. Des couleurs saturées, des fibres longues et juste assez glissantes pour un filage ultra-zen et au feeling.

30-05-2012 002

Et même les étiquettes sont à la hauteur.

30-05-2012 003

Si on était dans la catégorie gateaux, cette mêche serait un macaron Ladurée !
Merci les filles, c'est une merveille !

(et pour le côté technique, je fais juste un retors 2-ply classique, j'ai légèrement décallé mes célibataires pour avoir un peu de mélange de couleurs mais pas trop.)

Posté par globulle59 à 16:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 mai 2012

Le charme du raglan top-down

Simple, efficace, net, facile à ajuster au fur et à mesure. Franchement, je suis fan, surtout quand le soleil décide de s'installer, et que moi, je peux m'installer au jardin avec bouquin et tricot.

28-05-2012 004

Et sur pied, ça semble très prometteur.

28-05-2012 002

Je compte faire le boutonnage avec une i-cord, donc pas de rangs à compter pour l'instant. 

Et sinon, suite à une commande, j'ai attaqué le tournage de bois d'amarante. Trop bizarre: ultra-dur quand il faut le fixer sur le tour, tout mou sous les outils, aimant à la folie se fendre au plus mauvais moment. Et dégageant une odeur de crotte de chien quand on le travaille...

28-05-2012 005

Mais franchement, le résultat en vaut la peine, surtout après un passage à l'huile de lin.
L'une de ces yarn gauge devrait rejoindre la boutique d'ici peu.

Enfin, je vais probablement récupérer une toison de mouton dans la journée, histoire de voir si je m'en sors mieux qu'il a 5 ans, avec mon suffolk pourri...

Posté par globulle59 à 12:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 mai 2012

Un jour férié très productif

Aprés quelques mois passés dans un réduit à l'intérieur, j'ai réinstallé l'atelier bois dans le chalet de jardin. Ah, retrouver le bruit du vent, sortir en plein air pour poncer les petites pièces à la main, quel plaisir !

Du coup, deux fuseaux classiques sont quasiment terminés. Ils ont finalement échangé leurs tiges lors de la phase de test: j'ai pris l'habitude de ne jamais coller les pièces avant d'avoir fait plusieurs essais. Le fuseau "Dark Vador" s'est avéré assez nul en fuseau suspendu, alors que la répartition du poids sera idéale pour un fuseau tibétain. Il me reste donc à lui faire une tige adaptée, le petit bol est déjà en cours de tournage.

13-05-2012

Par contre, la fusaoïle très évidée de l'autre fuseau a une bonne inertie. J'avais pensé au départ lui donner une tige très simple, mais maintenant que je le vois ainsi, il me plait bien comme ça.

13-05-2012 011

Vous avez remarqué ? La fusaïole est montée à l'envers par rapport à mes autres fuseaux, ça fonctionne aussi bien et franchement, c'est trop marrant à regarder tourner.

Et pour me familiariser avec la scie à chantourner trouvée ce week-end sur le Bon Coin, j'ai fait un premier prototype de fuseau turc "pour de vrai". Histoire de commencer simple, j'ai essayé de copier mon fuseau Walkyrie. J'ai pris un bois très simple pour faire mes gammes, l'épicéa, et ce n'est franchement pas le rêve: trop tendre, difficile à poncer correctement, pas assez lourd. Mais le fuseau tourne parfaitement, et c'est une bonne base pour continuer à chercher.

13-05-2012 006

J'ai voulu essayer une découpe différente pour encastrer les bras, et finalement, ce n'est pas très concluant au moment de retirer la pelote de laine.

13-05-2012 007

Pour le prochain essai, je tenterai une encoche du même type que sur mon fuseau du commerce.

Mon tout premier fuseau classique était parfaitement hideux, je me laisse du temps avant d'être satisfaite des modèles turcs.

Et sinon, sur les aiguilles à tricoter, du "totally brainless": un top-down improvisé au fur et à mesure, inspiré du gilet Simply grey de Fallmasche. Du n°5 qui va vite, une laine vraiment sympa à l'aspect feutré, une couleur profonde, une matière chaude et légère, que demander de plus ?

13-05-2012 001

En Phildar cloudy, une laine très étonnante avec une "coeur" minuscule et un halo de fibres qui emprisonnent l'air, le nom est bien trouvé. 85% de laine, des pelotes rangées dans la catégorie fantaisie: chez Phildar, ça vaut vraiment la peine de lire les étiquettes de composition.

Posté par globulle59 à 19:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 mai 2012

Une nouvelle forme qui tourne bien

Ca fait un moment que j'avais envie de réussir une fusaïole plutôt plate, bien large, dans un style différent.

09-05-2012 001

Il me manquait le morceau de bois adapté, mais lors de ma dernière visite, mon prof de tournage m'a offert des chutes de bois de toutes tailles, dont un bloc de frêne parfait pour ce projet.

09-05-2012 002

Voilà le prototype, un fuseau bottom-whorl de 36 grammes qui servira ce week-end lors d'une initiation au filage. Comme le crochet est réversible, le fuseau peut devenir top-whorl si mes "p'tits élèves" se montrent doués.

09-05-2012 003

Et comme pour le fuseau russe du mois dernier, le bois a juste été passé à l'huile de lin, je trouve que ça rend vraiment bien sur le frêne.

Ces derniers temps, je me suis aussi consacrée aux fuseaux tibétains

02-05-2012 001

un petit bolide n°3

06-05-2012 001

et un second kit à stries décoratives.

Et pendant ce temps-là, malheur de misère, des mites ont élu domicile dans un lot de mêche à filer. Ça fait trois jours que le sac est au congélo, je vais profiter du beau temps prévu demain pour sortir et trier mon mouton mité, mais ça me dégoûte d'avance...doute

Posté par globulle59 à 21:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 mai 2012

Brut de décoffrage

Sur Ravelry, j'avais repéré il y a quelques mois une étagère à fuseaux qui m'avait tout de suite tapé dans l'oeil. Le contraste était parfait entre le bois brut et les fuseaux précieux.

Ma collection commençant à ne plus tenir dans mon bol en céramique, j'ai recruté mon conjoint et sa scie circulaire, nous avons récupéré des planches dans une palette qui avait vécu plusieurs saisons à la pluie, et j'ai assemblé le tout avec quelques clous.

Pour rester dans l'ambiance récup' et matériaux brut, j'ai remplacé les crochets brillants de première intention par des cloux en zinc.

301-05-2012 002

Voilà qui correspond parfaitement à ce que j'avais en tête.

301-05-2012 001

Et en prime, j'ai enfin réussi à filer sur un fuseau supporté ! Il suffisait d'employer les bonnes fibres (agneau) préparées convenablement (cardage puis rolags), et surtout... d'inverser mes mains.

301-05-2012 003

Posté par globulle59 à 11:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]