Quand un pull reçoit la mention "essayé et adopté", avec moi, il doit se préparer à un stage commando: quand j'aime un nouveau pull, je le porte presque sans discontinuer.

Le pull rouge-marron de cet hiver a eu du mal à traverser cette épreuve, en quelques semaines, il était couvert de bouloches, et quasiment plus portable. Les bouboules ! D'autant qu'il m'allait comme un gant.

C'est là que j'ai décidé de faire confiance à Elizabeth Zimmermann, qui écrit dans The Opiniated knitter que si on enlève consciencieusement TOUTES les bouloches d'un tricot en pure laine, il y a des chances pour qu'une fois suffise.

Bon, je suis en vacances, je n'ai rien d'urgent à faire, c'est parti pour une séance d'épilation. A final, j'y ai passé moins d'une heure, j'ai un pull comme neuf, et c'est une activité qui n'est pas plus bête que de repasser ou de désherber le potager, en fin de compte.

27-02-2012 001

Résultat du crash-test dans quelques semaines. Comme j'ai plusieurs copines qui ont désormais des Owls à bouboules, je vous tiendrai au courant.

Et sinon, je ne me consacre plus qu'à Nell pour pouvoir le porter cette saison, donc, ça monte...

27-02-2012 002