05_08_10_002Parce que dans mon entourage, il y a pas mal de geeks ou simplement de personnes qui avaient été conquises par l'iphone, je tournais autour depuis un moment déjà. Mais comme j'utilise très peu mon téléphone mobile (mon mini-mini forfait n'est jamais consommé), je me disais que l'iphone, ce n'était pas pour moi.

Jusqu'à ce qu'une copine m'explique qu'on pouvait faire quasiment les mêmes choses (sauf téléphoner) avec un ipod touch.

J'ai donc fini par m'en offrir un, histoire d'avoir un lecteur de musique un peu mieux que mon petit bidule de chez Electro-dépot, et pour charger quelques applications pratiques, comme un compte-rang numérique ou un recueil d'accords de ukulele.

Mais ce que je n'avais pas du tout prévu, c'est que cette petite machine me mettrait dans le creux de la main des milliers de romans classiques du domaine public.

Donc en ce moment, après un Lovecraft tout pourri (mais pas grave, on efface d'un effleurement du pouce), je découvre avec plaisir l'écriture d'Alexandre Dumas: La Reine Margot, chargée depuis l'application Stanza.

Et puis, on peut même emporter le modèle tricot du moment en PDF.

Et sinon, les deux jours à Londres ont été un peu exténuants, mais riches de belles rencontres avec les participantes de la Knit Nation. Ce week-end, dans le métro de Londres, on a ainsi croisé un rouet en goguette sur petit chariot à roulettes.

Et le butin est à la hauteur:

05_08_10_003

icon_biggrin

(eh oui, c'est bien un ukulele ananas...)