18 janvier 2009

Du passé, faisons table rase...

Dans mon histoire familiale, les confitures sont associées aux fins d'été et débuts d'automne, avec les grandes tournées de mirabelles, de prunes, de cerises aigres ou de groseille, pour utiliser tous les fruits du jardin. Et j'ai gardé cette habitude bien ancrée dans ma tête, continuant à stocker pour l'hiver des pots de confiture maison, même si c'était à partir de fruits achetés au marché.

Cette année, je n'avais pas préparé beaucoup de pots, pas de quoi tenir jusqu'à l'été prochain, en tous cas.

Et comme bien souvent, c'est au contact des copines que j'ai changé mes habitudes.
"Tu sais, les confitures, c'est toute l'année."
"Le livre de Christine Ferber, c'est une bible".
"Mais si, la technique de cuisson en deux fois, c'est génial".

Et donc, merci les copines, je confirme. Le livre de Christine Ferber, depuis longtemps dans ma bibliothèque, il est génial, et sa technique de macération, elle est terrible. Je la croyais contraignante, mais elle donne au contraire l'impression que faire des confitures, ça va vite.

Le premier jour, on ne fait que préparer les fruits et donner un bouillon. Et le lendemain, on redonne un coup de cuisson, et on met en pot.

Génial.

18_01_09_006

Confiture de bananes et oranges
Première confiture en deux cuissons
Première confiture mixée

Pourquoi de la banane ? Parce que c'est la saison, et parce que le petit pot rond, là, devant, la tête en bas, m'a été offert contenant de la confiture de banane-dattes-noix de coco, et qu'il n'a pas fait long feu.

Et d'après le goût de ce qui restait au fond de la casserole... rezwub

Posté par globulle59 à 12:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]