La première fois, j'étais descendue sans rien. Les suivantes, j'y suis allée avec de quoi m'occuper les mains entrer deux prises.

Depuis quelques jours, je sers de batteur/nul-ingénieur du son/incompétent à Monsieur Bulle, qui doit régler ses micros dans le studio d'enregistrement. Et donc, pendant les longs moments où il trifouille dans les cables, triture les fichiers audio, s'amuse à faire la piste de basse, eh bien j'avance doucement le Pudorosa neck warmer (oui, encore un petit nouveau, le manifeste du tricot libre, j'ai bien le droit, non mais, tout ça tout ça...)

17_d_c08

Laine mêche crême sans étiquette, fin de cône de chez Pierre Huguet.