casseroles...ça permet de se rendre compte qu'on a beaucoup de superflu dans sa cuisine, et qu'on peut très bien se débrouiller avec UNE SEULE grosse marmite, UNE SEULE poêle, UN SEUL plat à four.

...ça vous permet de retrouver des ustensiles depuis longtemps disparus de la circulation, comme cette râpe à fromage tombée derrière le plan de travail, ou cette marise à pâtisserie glissée derrière le lave-linge.

...ça vous fait découvrir avec étonnement que les livres de cuisine qui vous manquent le plus (parce que déjà partis dans la nouvelle maison) sont les plus modestes de votre bibliothèque. Que les gros bouquins de Nigella Lawson ou Jamie Oliver, les gros pavés bien lourds et plein de photos superbes, vous ne les ouvrez finalement pas souvent, alors que le petit livre " America's best recipes" à 1$ acheté aux USA il y a 20 ans vous aurait servi plus d'une fois en 15 jours.

brico...ça vous permet de réaliser que les artisans sont tout perturbés de voir arriver une nana avec des vêtements pleins de peinture, des  mains maculées de colle à carrelage, et que quand on le demande gentiment, il y a toujours quelqu'un disposé à vous poser un gros sac de mortier-colle sur votre chariot ou à le charger dans votre coffre de voiture sur le parking.

evalongoria_300x400...ça permet de se la jouer Gabrielle Solis, quand on réalise que le terrain est beaucoup trop dur à travailler pour créer un potager, et qu'on décide que l'argent économisé dans les petits travaux que l'on fait soi-même sera idéalement investi dans l'emploi d'un jardinier...jeune, en plus, mais je ne l'ai pas fait exprès...
De toutes façons, il est venu quand j'étais moi-même au travail, et puis Monsieur Bulle n'a rien à craindre.

...ça permet de faire le point sur ses réflexes conditionnés, comme allumer la télé pour rien dès qu'on a un moment. Ce soir, la parabole satellite est fixée sur la nouvelle maison, alors je suis dans la maison d'avant sans antenne du tout. Et finalement, ça tombe bien, j'ai encore une centaine de copies à corriger....et demain je me lève tôt pour aller rendre visite aux pieds de pastèque et de potiron dans le tout nouveau potager, où je compte aussi mettre demain les quelques patates qui ont germé sous l'évier. L'an dernier, avec cette technique et deux patates oubliées, j'ai récolté 1 kilo et demi de petites pommes de terre roses.

Allez, à plus tard depuis le nouveau chez-nous. salut