Il y a quelques jours, sur le magnifique blog Cakes in the city, Camille a posté une recette d'apple crum pie qui m'a rappelé une recette que je n'avais pas faite depuis bien longtemps.

Je vous la livre sans aucune proportion, mais c'est surtout le principe qui compte. Il s'agit de faire une apple pie avec BEAUCOUP de pommes, de manière à former un dôme sur la pâte à tarte, et on recouvre avec de petites boulettes de pâte. Contrairement à ce qui se passe avec une tourte fermée, la vapeur va pouvoir s'chapper pendant la cuisson qui doit être douce et prolongée, si bien que les morceaux de pommes deviennent une compote parfumée (et donc là, c'est raté...ça m'apprendra à acheter une variété que je ne connais pas...)

apple_pie

Donc: faites votre pâte brisée habituelle, mais en doublant les proportions. Etaler la moitié du pâton au rouleau, disposez dans un moule assez haut. Façonner joliment les bords de la pâte en la pinçant entre les doigts.

Couper en petits morceaux une grande quantité de pommes qui s'écrasent bien à la cuisson. Ajouter du jus de citron au fur et à mesure pour éviter que les pommes noircissent: eh oui, vous allez passer du temps à tout éplucher. Pour mon petit plat à manqué, j'ai épluché 5 grosses pommes.
Mettre les pommes dans un saladier, ajouter du sucre roux ou de la cassonade (la quantité dépend de l'acidité des pommes), de la canelle en poudre, une pointe de couteau de gingembre en poudre, et un soupçon de noix de muscade. Aux Etats-unis, il existe des mélanges d'épices tout prêt (apple pie spice) qui contiennent ces ingrédients.

Déposer les pommes sur la pâte et recouvrir de petites boules de pâte.

Cuisson à four moyen (160-180°C) pendant au moins 40 minutes. C'est prêt quand les pommes se sont affaissées. A manger tiède.

Pourquoi Brenda's apple pie ? Parce que c'est le prénom de la maman, dans cette famille américaine qui m'avait accueillie comme sa fille il y a près de 20 ans, près de Washington DC.