30 septembre 2007

Deux samedis entre filles

Ces deux dernières semaines, plusieurs copines du groupe de Lille sont venues à la maison. Nous avons profité des derniers rayons la semaine dernière pour laver de la toison brute, filer dans le jardin, manger et boire plein de bonnes choses.

Hier, à l'intérieur cette fois, nous avons essayé des teintures végétales, un peu tricoté, beaucoup mouliné pour l'une d'entre nous qui avait des écheveaux gigantesques à mettre en pelotes, et mangé plein de bonnes choses.
Nous avons joyeusement envahi la cuisine, installé les grandes marmites sur le feu, enfilé tous les tabliers disponibles, armé nos mimines de gants en plastique, et ça a donné ça:

teinture_bois_du_br_sil teinture_bois_du_br_sil2

Une marmite de bois du Brésil commandé chez Florence (Les laines du Mouchon), préparé selon les instructions (quelques heures dans l'alcool à 90°, puis cuisson 1 heure avec de l'eau, filtrage et teinture pendant 1 h). Nous avons jeté dans la marmite toutes sortes de laines mordancées à l'alun, et même un petit peu de lin (à l'extrême gauche sur la photo). Ce qui est drôle, c'est que le résultat varie nettement pour une même nature de fibres, du rose vif au vieux rose.

Tout est beau ! Quelques ajustements à faire pour une prochaine fois: serrer moins les liens des écheveaux, et touiller davantage la sauce malgré le risque de feutrage.

teinture_bois_du_br_sil4 teinture_bois_du_br_sil3

Second bain, sur fibres non mordancées, avec un pot de curcuma en poudre (et un peu d'oxyde de fer, gratouillé sur un foret de perceuse rouillé).

teinture_curcuma teinture_curcuma2

La pure laine a pris un teinte très profonde, le résultat est plus clair sur la viscose mais tout de même bien couvrant. La maison sentait comme si nous préparions un curry pour 25 personnes. J'avoue cependant qu'au bout du 5ème rinçage, l'odeur commençait à devenir un peu trop envahissante et j'étais contente d'en finir.

teintures_toisonsEt un peu de toison en prime puisqu'il y avait de la place dans les marmites.

Aujourd'hui, je compte rebouillir les copeaux de bois du Brésil dans le reste du bain, puisqu'on peut ainsi redonner de la force à la teinture. Je vais laisser la cuisson réduire un peu le volume de la teinture pour pouvoir la congeler dans une ou deux bouteilles à utiliser plus tard.

Et j'ai bien envie de prolonger les expérimentations avec les feuillages et les fruits stockés depuis une semaine dans la cabane de jardin.

Allez, encore un pour la route: même dans la cuvette, c'est beau à regarder...

teintures_cuvette

Posté par globulle59 à 10:46 - - Commentaires [17] - Permalien [#]