...pour le retour des recettes de cuisine.

Il y a des moments où on envie des plats tout simples de notre enfance. Voici donc la recette des fantaisies, un beignet que l'on trouve à Dijon au moment de la mi-carême. Ca ressemble beaucoup aux bugnes lyonnaises, si ce n'est que les bugnes sont ultra-fines, alors que les fantaisies sont plus joufflues. Souvent, quand on en achète dans les boulangeries, elles sont à la levure de bière. Les miennes sont à la levure chimique.

Recette familiale 100% garantie. Pour réaliser la pâte, le geste est le même que pour une pâte sablée.

Mélanger 375g de farine
1/2 sachet de levure chimique
une pincée de sel
1 sachet de sucre vanillé
50g de sucre.

Ajouter 30g de beurre fondu, et mélanger du bout des doigts pour obtenir une texture sableuse (beaucoup moins beurrée que pour une pâte à tarte, cependant).

Ajouter 3 oeufs et travailler juste assez pour agglomérer le mélange de farine. Ajouter si nécessaire quelques gouttes d'eau pour terminer de rassembler la pâte, au cas où les oeufs seraient un peu petits.
Attention cependant à ne pas pétrir la pâte, elle durcirait et serait difficile ensuite à travailler.

fantaisies2Etaler au rouleau à pâtisserie jusqu'à une épaisseur de 1/2 cm. Découper à la roulette en losanges, fendre le milieu sans aller jusqu'au bord.

J'ai remarqué que les fantaisies gonflent davantage à la cuissson si on les oublie 1 ou 2 heures sous un torchon.

Ensuite, vu que ce sont des beignets, cuisson en friture. Dans une grands sauteuse avec un verre d'huile, pas trop chaud, c'est la solution que j'utilise. Je les retourne quand ils commencent à être dorés en-dessous, et repos ensuite sur un papier essuie-tout.

Et voilà !

fantaisies

La pâte est naturellement peu sucrée, c'est sous un voile de sucre glace que les fantaisies prennent toute leur mesure... icon_wink

Et vous, les beignets, vous les aimez comment ?