29 juillet 2005

Petite mise à jour des liens

Prise par les travaux d'été, je n'ai pas réalisé que ce blog avait un an depuis la semaine dernière.

Un petit ménage s'impose. Comme plusieurs d'entre vous l'ont déjà fait, je vais supprimer des liens les blogs qui fonctionnent dans mon Feedreader, chacune a pris l'habitude, je pense, d'aller sur Le rond de sorcières pour se retrouver les adresses des copines. Je ne vous supprime pas de mes lectures quotidiennes, les filles ( et le Papa d'Antonin ), la lecture de vos messages reste un de mes petits bonheurs quotidiens.icon_wink

Je laisse les adresses francophones qui fonctionnent mal en liens RSS, pour cause d'hébergement hors Canalblog, et les adresses des bloggeuses anglo-saxones que j'aime visiter. J'en ajoute quelques unes à cette occasion, je vous ferai peut-être découvrir les blogs de Amy, Laurie et Stacey que j'aime beaucoup lire en ce moment.

Posté par globulle59 à 15:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Vous pouvez m'appeler la Bétonneuse !

Comme dirait Christine, le tricot, c'est tout en bas...

Prenez deux copains costaux, dont un prof de mâçonnerie (ça aide, c'est le moins qu'on puisse dire ! ) et à quatre, on peut mélanger, charrier en seaux et étaler près d'une tonne et demi de béton en une journée.

Ces deux photos qui prouvent que je n'ai pas fait que le ravitaillement en merguez et brochettes, j'ai appris à touiller sable, gravier et ciment comme un pro...euh, plutôt comme un apprenti en mâçonnerie pendant sa première journée de chantier. Pas peu fière quand même !

b_ton2_2  b_ton_2

C'est moi en t-shirt blanc et pantalon noir. Je n'ai mélangé qu'une tournée sur 8, mais je l'ai faite complètement !   :-)

Tu vois, Karen, que nous n'avons pas manqué de ce courage canadien que tu nous as envoyé !

J'ai participé à presque toutes les étapes du chantier, depuis la pose de la feuille de plastique, des plaques de polystirène sur le sol et le bas des murs, jusqu'au transport des seaux de béton. Pour le lissage, on a laissé faire le pro !

Il manque le cinquième participant de cette journée, sous la forme d'un petit animal poilu noir et blanc, qui a profité d'un moment d'inattention pour aller vérifier si le béton était sec...

cave_bulle1

Ben, il ne l'était pas...Ses papattes passeront à la postérité...Tu vois, Monique, il n'y a pas d'Orques dans la cave, mais elle est quand même visitée par des êtres pourvus de griffes et de canines !


Depuis le début de cette semaine de travaux, mes aiguilles à tricoter ont été très peu sollicitées. Seuls deux échantillons ont vu le jour, en prévision du gilet Martha paru dans le Rowan n°28 ( merci, Sophie ! )

martha__chantillonsL'échantillon du haut est en Tweed, recyclé à partir d'un pull d'homme jamais porté par Chéri.

Celui du bas en Berlande, à aspect feutré que j'aime beaucoup.

Les deux fils sont de Bergère de France, stockés dans ma grande malle en attente d'un projet.

Aucun ne correspond vraiment à l'échantillon d'origine, je manque de courage pour recalculer le modèle pour l'instant...


Posté par globulle59 à 11:10 - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 juillet 2005

Pendant les travaux, suite...

Aucune info tricot dans ce message, tricoter requière d'activer plusieurs muscles des bras et des doigts, ce qui est impossible à envisager le soir, depuis trois jours. ;-)

On a attaqué dimanche soir avec la préparation de la chambre, pour refaire les peintures lundi. Avec l'aide d'une copine efficace, on a réussi à faire les quatre couleurs en une journée. Eh oui, pourquoi faire simple ?...

chambre_coin_planteDonc le blanc pour le plafond, un mur entier rose pois de senteur, et le reste en gris tourterelle et beige ficelle. Nous cherchions depuis près d'un an la couleur du bas des murs, nous voulions du "taupe", impossible à trouver en pots tout prêts, et difficile de choisir la combinaison des autres couleurs uniquement sur nuancier.

Ce qui nous a bien facilité la vie, c'est la nouvelle gamme de peintures Leroy-Merlin, qui propose des combinaisons toutes prêtes de teintes plus audacieuses que d'habitude, on était sûrs que le rose et le gris tourterelle fonctionneraient.

Et ça marche. Le mur rose vif donne des reflets rose pâle sur le mur d'à côté, en milieu d'après-midi, c'est très amusant de découvrir les jeux de lumières dans cette pièce.

chambre_tableau_dany1Cette teinte beige grisée met particulièrement bien en valeur les tableaux.

Ici, une oeuvre de Dany Meyer, peinture acrylique sur résine.

Il faut maintenant aménager, on va profiter du changement d'ambiance pour faire le tour des magasins de déco.

Mon conjoint a dû me convaincre au début de mettre des couleurs vives dans la chambre, mais c'est magique. Ca change une pièce banale et sans personnalité en un lieu chalereux et original.

Donc ça, c'était la première étape.


cave_avant2Aujourd'hui, on a commencé le plus ingrat des travaux prévus cet été: vider complètement la cave, pour l'assainir, la nettoyer et couler une chappe de béton. Elle était bourrée de cartons effondrés et de mobilier. J'ai emménagé chez mon chéri après quelques années de vie de célibataire salariée, donc ayant acheté tout ce qui meuble habituellement un apart'. On s'est retrouvés avec tout en double, alors on a entassé dans la cave.

Un boulot de chien, on retrouvait les couches successives d'entassement, mes cartons, ceux de Chéri, pour finir par des sacs laissés par la propriétaire précédente.

Le tout dans un environnement de toiles d'araignées, yyyuuurk ! Si je vous dis que j'appelais cette cave "Les mines de la Moria" ( cf Le seigneur des anneaux )...

feuUn tiers de tout ça a fini en tas pour la déchèterie, et vus les volumes à jeter, on a allumé un grand feu dans le jardin. Pour la petite histoire, ce sont mes cours de fac sur les champignons qui ont servi à allumer le feu des cartons moisis...

Et on a retrouvé ça:

vins, elles étaient inaccessibles depuis des mois, et ça:

sari_violet

un sari brodé en soie rapporté de l'Ile Maurice, et qui n'a heureusement pas souffert de ces mois passés dans la cave. Et le violet fait partie de l'harmonie des couleurs qui fonctionnent avec le gris tourterelle et le rose pois de senteur...  :-)

Demain, les hommes vont couler le béton, je vais sans doute plutôt m'occuper des l'intendance et de la cantine, à moins qu'ils me laissent approcher, avec mes petits bras !

Posté par globulle59 à 20:44 - Commentaires [8] - Permalien [#]

22 juillet 2005

Un étui à aiguilles circulaires

Vous avez peut-être ramarqué que quelques étui à aiguilles faits main fleurissent sur les blogs. Krystine en réalise un en tricot, Sophie nous a montré les début de sa future pochette lors de notre dernière rencontre de tricoteuses. Je réfléchissais depuis quelques temps à la version qui correspondrait à mes besoins, je me suis lancée tout à l'heure à partir de chutes de tissus ( ceux qui m'ont servi pour mon sac à tricot ).

Le voici terminé, fermé et ouvert.

_tui___aiguilles_fini_dehors1

_tui___aiguilles_fini_dedans1

Je vous offre le film des étapes de réalisation, le patron est à votre disposition, il est libre de droits puisque je viens de l'inventer.

Pour les fournitures, j'ai utilisé deux coupons de tissus, l'un uni ( un gros coton blanc type toile de jeans ) et une cotonnade imprimée. Le plan de coupe est donné coutures comprises, à raison d'1 cm par couture. Il faut couper le grand et le petit rectangle à la fois dans le tissu uni et dans le tissu imprimé.

_tui___aiguilles_coupe

On réalise deux rectangles réversibles, en assemblant les rectangles de même taille. On plie à 1cm du bord, et on coud les rectangles envers contre envers.

_tui___aiguilles_coutures_deux__paisseurs

Les deux rectangles sont prêts, on les plie l'un sur l'autre comme suit, en décallant de 3 cm sur le haut.

_tui___aiguilles_pliages_des_rectangles

Je m'occupe maintenant du plus petit rectangle, en piquant à la machine quelques subdivisions pour les aiguilles double pointes. J'ai choisi des espacements variés, de 4 ou 2cm. On voit aussi sur la photos les trois futures zones de pliage de la pochette, le rabat correspond à la partie de droite.

_tui___aiguilles_coutures_subdivisions

On se rend compte que l'utilisation d'une toile rayée facilite beaucoup les choses.

Avant  d'assembler les deux rectangles par les coutures de côté, j'ai cousu le lien qui permettra la fermeture de la pochette, en repliant en quatre une bande de tissu d'environ 35 x 5cm.

_tui___aiguilles_r_alisation_lien

On peut passer à l'assemblage des deux rectangles par une couture de chaque côté. J'ai intégré le lien dans la couture du rabat.

_tui___aiguilles_coutures_c_t_s  _tui___aiguilles_couture_lien

J'ai ajouté aussi deux coutures au niveau des pliures de la pochette, ce qui délimite d'autres poches plus larges.

_tui___aiguilles_coutures_pliures

Il reste à coudre un bouton, et c'est tout !

Posté par globulle59 à 21:27 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

21 juillet 2005

Autonomie et économie...

filtres___airDans la série:" soyons autonomes, apprenons à faire le plus de choses soi-même":

  • * après la douche démontée et remontée, écomonie approximative: 500 euros
  • * la maintenance de la voiture: plutôt que de faire changer mes filtres à air chez le garagiste, je les ai installés toute seule comme une grande. Evidemment, il y en a qui vont se moquer, tellement c'est simple, mais c'était une grande nouveauté pour moi. Jamais je n'avais encore dévissé le moindre truc dans ma voiture. Economie réalisée: 30 euros, le prix de la main-d'oeuvre.

Or, figurez-vous que cette somme correpond presque exactement au prix de CA :

bobinoir

Trouvé à La Droguerie hier.

Je suis dingue de mon petit bobinoir à laine, je m'amuse comme une folle depuis ce matin.

pelotesLes pelotes ont à coup sûr une autre allure ! Elles tiennent debout, ne roulent plus sans cesse sur elles-mêmes, et on peut les dévider par l'intérieur. Des pelotes de pros !

Comme j'ai prévu de détricoter deux pulls jamais ou presque jamais portés cet été, il va mouliner, mouliner, mouliner...

Posté par globulle59 à 18:25 - Commentaires [16] - Permalien [#]


19 juillet 2005

Avec mes copines...

... la perceuse et la machine à coudre ( coucou Mélanie ! ), on s'est attaquées au rangement du linge sale dans la salle de bains. Avant, ça ressemblait à ça:

coffre___linge

Un coffre à linge pratique avec ses deux compartiments, mais trop petit pour les housses de couette et les serviettes de bain.

Je me suis inspirée du modèle paru dans le hors-série "Sacs" de Marie-Claire Idées, mais en adaptant les mesures, et en remplaçant les trois sacs par un seul grand subdivisé en trois.

mcisacs211

Je voulais utiliser une grosse toile de lin crême que j'avais depuis longtemps en stock, et il a fallu ruser parce qu'il m'en manquait un bon mètre. J'ai donc réalisé la partie centrale dans une toile finement rayée.

Voilà le résultat.

coffre___linge_fini1

La structure en bois me semble un peu légère, pas sûr que ça résiste à un tremblement de terre. Il manque aussi quelques cm de haut pour camoufler le bout de tuyau qui dépasse. Au moins, on ne voit plus le robinet et la prise de courant.

Quand j'ai commencé à couper les tasseaux, mon Chéri s'est assis pas loin, et m'a déclaré: "je vais te regarder te tromper, et je ne vais rien te dire !".
Mais 30 minutes plus tard, au moment d'assembler les pièces, il s'est pris au jeu et a donné un coup de main.

coffre___linge__tiquettesLa partie couture a été la plus longue, c'était même fastidieux, à la fin, toutes ces coutures droites. Mais au final, j'ai un sac à linge pratique et spacieux, et grâce aux étiquettes posées sur le devant, je ne serai plus la seule personne capable de trier le linge...

Pour ça, j'avoue avoir honteusement piqué l'idée à la boutique Comptoir de famille, où l'on trouve toutes sortes de pancartes de tissu brodé. Version rapide, j'ai utilisé un marqueur permanent pour faire passer le message. Il faudra un bon coup de fer à repasser sur les coins ! Ça rebique !

coffre___linge_bulleVoici ce que j'ai retrouvé le soir, alors que j'avais mis la toile sur les tréteaux pour un premier essai en place, avant d'ajouter les compartiments. Le coffre était adopté par notre petit animal poilu, avant même d'être terminé !

Posté par globulle59 à 10:50 - Commentaires [23] - Permalien [#]

18 juillet 2005

Pendant les travaux, les en-cours continuent...

Des nouvelles de Frost qui avance lentement. Les motifs principaux commencent tout juste à apparaître, avec notamment les jours en échelle. Les fleurs ne sont pas encore visibles, bien que déjà commencées.

frost3

Je me rends compte sur la photo que certains jetés sont beaucoup trop lâches, c'était dans la partie à 5 aiguilles. Un mauvais souvenir...

Dans la longue traversée du jersey du blanket cardigan ( mais moi, j'aime le jersey, je peux lire en même temps... ) une seule petite pause, un rang de laine parme. Et c'est reparti jusqu'en haut en prune.

blanket_cardigan_dos

Le bas a encore tendance à s'enrouler, il faudra bloquer soigneusement.

Peu d'avancées, finalement, j'ai beaucoup d'autres choses pour m'occuper. Comme Mélanie, je dois dire que la machine à coudre est mon amie...et la perceuse aussi !

Un projet couture et bricolage se termine, des photos très bientôt.


Un grand merci pour vos messages sur le gilet rose pâle. Si j'avais été moins tête en l'air, je pourrais dire que les explications de Tricot vintage étaient bien faites, je n'ai pas trouvé d'erreurs dans le livre. J'ai ajouté une dizaine de rangs sur la hauteur de buste, avant les emmanchures, les petits pulls de Sarah Dallas sont ravissants mais trop courts pour ma silhouette. Le coton sans étiquette acheté au marché s'est trouvé être de la bonne grosseur, j'ai pu suivre les diminutions et augmentations à la lettre.

Je crois que ce gilet passe-partout va m'accompagner jusqu'aux premières fraîcheurs d'automne, il va faire de la concurrence au cache-coeur kimono Rivendell ( qui, entre nous, n'est jamais rangé dans l'armoire, je ne m'en sépare que les jours de grande chaleur ).

Posté par globulle59 à 14:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 juillet 2005

Des occupations d'été...

La remise en état de la douche n'était qu'une mise en jambe, les travaux d'été ont commencé à la maison. Mon quotidien est peuplé de ça...bidon1pour entretenir les cadres de fenêtres

et de ça..b_ton pour quelques raccords sur la façade de la maison. Pour ça, je ne suis pas seule, on s'y met à deux, c'est crevant de mélanger le béton avec l'eau.

Je pourrai alors attaquer ça...crepiext

Je dois avouer que je préfère de très loin manier la taloche et la truelle plutôt que l'aiguille à coudre, quand il s'agit d'assembler les pièces d'un tricot. C'est donc avec une lenteur témoignant de mon manque d'enthousiasme que j'ai fini par venir à bout des coutures du gilet rose pâle.

Photo en autoportrait, je ne vais pas déranger Chéri pendant une étape de montagne du Tour de France !

gilet_fini_1

gilet_fini_2Ouvert ou fermé, il va pile-poil.

( le miroir n'est pas sale, mais comme c'est un miroir ancien, le teins a quelques piqûres. )

gilet_col

Un détail du col que je trouve joli comme tout, il est trois mailles en retrait des bordures de devant.

Il me reste quatre pelotes de ce coton, je dois pouvoir envisager un petit haut à bretelles à porter en twin-set.

Et pour bien réaliser mes déboires sur ce modèle pourtant tout simple ( extrait de Tricot Vintage ), un récapitulatif des bourdes et bévues dans ce bêtisier, en exclusivité sur cette page !

gilet_b_tisier2

En hachures, toutes les parties qui ont subi un détricotage:

1: le devant gauche a été tricoté trop haut, j'ai oublié d'attaquer les emmanchures

2: le devant droit a été défait presque jusqu'en bas, je m'étais embrouillée dans ma répartition des boutonnières.

3: à nouveau un oubli: j'aurais dû attaquer les emmanchures, mais les discussions de tricot avec les copines en terrasse de café ne me réusissent pas ... ;-)

4: là, c'était une diminution par " deux mailles ensemble" là où il fallait un surjet simple

5: j'ai tricoté le col du mauvais côté, il fallait inverser par rapport au corps pour que le jersey endroit apparaisse.

Beau palmarès, de quoi déculpabiliser toutes les débutants au tricot...

...ben oui, mais pour le dos, j'me suis pas du tout trompée....blush23

Posté par globulle59 à 15:33 - Commentaires [15] - Permalien [#]

12 juillet 2005

Un bonnet pour ma pelote...

frostbonnetC'est Frost...

frost21

Cette seconde photo rend lui rend davantage les honneurs qui lui sont dus. Les soucis du début sont oubliés, lui et moi, on s'entend bien à présent. Vous noterez sur la gauche le pompon/anneau marqueur (réalisé de ses blanches mains par Delphine, du tricot-thé de Lille  ) converti en compte-rang artisanal.


Du côté du Blanket cardigan de Sarah Dallas, le bas donne ceci sur la photo du livre.

blanket_cardigan_bordure_livre1

Pas de doute, ça roulotte sévère, et on s'imagine pourtant le blocage violent qu'il a fallu pour obtenir ce résultat-là. Je ne suis vraiment pas fan de cet aspect pas fini, comme le col a une bordure en point de riz, j'ai décidé d'en ajouter une.

Seulement, le point de riz élargit le tricot. Comme mon échantillon de jersey correpond au modèle, je voulais garder le même nombre de mailles ( ce tricot est destiné à accompagné mes lectures estivales, je ne veux pas tout recalculer ).

Autre problème: l'alternance des mailles endroit et envers donne un aspect irrégulier à la ligne contrastante du bas.

Voici donc les solutions que j'ai trouvées: beaucoup de bidouillage, pas mal de détricotage, et ça semble maintenant fonctionner.

blanket_cardigan_bordure

Le premier rang en mailles endroit donne un aspect bien net à la ligne parme, et les diminutions permettent de garder la même largeur sur le point de riz. Je récupère mon nombre de mailles avec le premier rang de jersey.

En route pour la traversée du jersey !!!

Posté par globulle59 à 10:29 - Commentaires [17] - Permalien [#]

11 juillet 2005

Tout s'explique...

Le mystère du 19ème rang s'est enfin éclarci. Oui, Christine, tu as raison, je suis arrivée à la même conclusion que toi, il faut bien décaller vers la gauche comme c'est indiqué.

Le truc que je ne saisissais pas, c'est que faire de cette maille au niveau de laquelle il fallait décaller l'anneau. En fait, il fallait raisonner sur du tricot circulaire.

frost_19e_rang

Il commence vraiment à vieillir, mon tapis de souris...

La solution était dans les rangs pairs en mailles endroit: j'ai tricoté donc les mailles du 20ème rang +1 maille, j'ai décallé l'anneau, donc décallé aussi d'une maille sur chaque aiguille ( ce sont les flèches vertes ). La maille torse s'effectue donc au-dessus du jeté du rang 17, les motifs restent en continuité.

En furetant sur les blogs anglo-saxons, j'ai découvert qu'un knit-along existait sur les modèles de "A gathering of lace", et l'une des participantes a photographié des détails de son Frost. Au niveau du 19ème rang, ce qu'on ne voit pas sur les photos du livre, c'est que la ligne de jours se sépare en deux ( en jaune sur ma photo), c'est donc à ce niveau qu'on décalle l'anneau. La maille torse du début du rang 19 correspond au début de la ramification de la nervure ( la double ligne de jours ).

Comme on retrouve le même genre de décallage de l'anneau plus haut dans la grille, ça valait la peine de réfléchir.

Merci encore à Marion et Christine, l'entraide n'est pas un vain mot chez les tricoteuses.

Posté par globulle59 à 09:55 - Commentaires [9] - Permalien [#]